Bouzigues

C'est parti pour « Vivre avec l’étang, images et témoignages »

Ce vendredi 24 novembre, en présence de François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle méditerranée et des Vice-Présidents et élus Communautaires dont Alain Vidal, Vice-Président Délégué au Patrimoine, avec l'Association des Amis du Musée de l'Etang de Thau aura lieu,  dans le cadre du Projet Multimédia « Vivre avec l’étang, images et témoignages » avait lieu la présentation du site Internet "filmsdethau-agglopole.fr/", au Musée de l'Etang de Thau, à Bouzigues. Une sorte d'inauguration car vous pouvez dès à présent utiliser ce site très instructif.

cineDSC_0022 (3)

  C’est début 2016 que l’association des Amis du musée de l’étang de Thau a en effet proposé ce projet multimédia. La consultation du site Ina.fr montrait que l’institut détenait de nombreux documents sur le territoire de Thau et que les montrer au sein du musée pourrait en accroitre l’intérêt et le rayonnement.

Cela devait permettre d’accroitre la visibilité du Musée grâce aux outils numériques, , de faire venir les professionnels du Bassin en leur offrant des images sur le territoire afin qu’ils se réapproprient le musée et enfin, de faire venir de nouveaux publics. Assez rapidement, l’idée de compléter le site Vivre avec l’étang, avec des images de films amateurs a surgi.

cineDSC_0015 (4)

Le site : "filmsdethau-agglopole.fr/"

Comme le précisait François Commeinhes, ce sera une occasion pour de nombreux utilisateurs de retrouver certaines saveurs. Sète Agglopôle méditerranée soutient avec énergie ce projet qui s'est réalisé car c'est une collecte de l'histoire vivante de Thau mise à la disposition de tous.

Et même, si cela n'a pas été facile à mettre en place comme le rajoutait Eliane Rosay, Maire de Bouzigues, ces images du passé qui resurgissent seront très utiles pour mieux nous inscrire dans l'avenir avec un Musée qui devient ethnologique et qui mettra à la disposition de tous une mémoire collective.

cineDSC_0014 (4)

Bérénice et l'association des Amis du Musée de l'Etang de Thau avec l'aide de l'INA peuvent être félicitées ainsi que les donateurs qui permettent outre de pouvoir visualiser les films de chez soi, de projeter le Musée dans l'avenir avec des visiteurs qui pourront se replonger dans les dernières décennies de la vie de l'étang de Thau.Afin d’enrichir ce fonds documentaire, l’association, en collaboration avec l’Institut Jean Vigo, a alors fait appel à l’ensemble des habitants du territoire afin de collecter des films, des pellicules oubliées, archivées faute de moyen de les projeter. Plusieurs déposants ont accepté de confier leurs films à l’association et les premiers dépôts sont en cours de traitement à l’Institut Jean Vigo qui les numérise et remet au déposant un DVD. Soutenu par le Musée de l’Etang de Thau, Sète Agglopôle Méditerranée, le Conseil départemental de l’Hérault, et la DRAC Occitanie, le projet a vu le jour permettant la mise en place d’un site internet « Vivre avec l’étang, images et témoignages », qui serait également consultable, via une table interactive, au sein du musée.

cineDSC_0026 (3)

Ce site permet donc de proposer une sélection de films et documents issus des collections de l’Ina et des films amateurs illustrant les thématiques exposées dans le Musée.

Le site « Vivre avec l’étang, images et témoignages », montre, à travers ces images combien le territoire de Thau est riche et combien sa culture est variée et remarquable.

 Le contenu du site 

A)Les fonds de l’Ina

Les images proviennent des fonds de l’Ina, national et régional. Une importante recherche effectuée en collaboration avec la délégation Ina sur l’ensemble des fonds de l’Ina (des milliers d’heures de programmes) ont permis d’extraire une centaine d’heures correspondants aux thématiques du territoire de Thau.

B)Les films amateurs et l’Institut Jean Vigo

Le partenariat avec l’Institut Jean Vigo permet parallèlement d’intégrer au site des films amateurs. C’est un autre regard sur le territoire, plus intime, plus simple, et parfois surprenant. Grâce à la convention passée entre les Amis du Musée et l’institut Jean Vigo, les films amateurs collectés par l’association sur le territoire sont numérisés, décrits et intégrés au site Vivre avec l’étang. La collecte ayant démarré récemment, le site propose actuellement une dizaine de documents. Le nombre augmentera peu à peu en fonction des dépôts

Les grandes thématiques qui structurent le site : 

Vivre avec l’étang, Images et témoignages" parcourt les multiples facettes de l’étang de Thau. L’histoire, l’environnement, la vie animale et végétale, les métiers, l’économie et la douceur de vivre.

Le site est organisé autour de 8 grandes thématiques :

  • Un site exceptionnel : géologie, faune, flore, entretien et protection de l’étang, l’écosystème marin, les hippocampes et les goélands.

  • Les hommes et l’étang dans l’histoire : fouille sous-marine, villa gallo-romaine, la viticulture au milieu du 20ème siècle, le remembrement, etc

  • Pêche et conchyliculture : les métiers de l’étang

  • Une économie diversifiée : l’économie du territoire, conchyliculture, pêche mais aussi viticulture, tourisme et nouvelles technologies

  • Un milieu à protéger : la protection de l’étang, milieu vivant, les actions pour le protéger

  • L’étang et ses ports : les ports de l’étang, hier et aujourd’hui, de Marseillan à Bouzigues

  • L’étang, lieu de vie : festivités, plaisance, tourisme et sports nautiquesmerioDSC_0004 (3)

 Quelques exemples de documents issus des fonds de l’Ina :

« A la recherche de la cité engloutie de Thau »

Au large de Marseillan, les plongeurs du Groupe de recherches archéologiques subaquatiques d'Agde, dirigé par Denis Fonquerle, décrivent les travaux qui permirent la découverte de restes de la cité lacustre préhistorique de Polygium sur un emplacement décrit au IVe siècle dans les récits du géographe Avienus.
(Sources : FR3 - JT Toulouse - Journal télévisé )

« De la viticulture à l'ostréiculture »

Un ostréiculteur de Mèze retrace les étapes du développement de l'ostréiculture après la Seconde Guerre mondiale, marquée par la reconversion de pêcheurs, et surtout de viticulteurs touchés par la "crise du vin", vers la conchyliculture. Il souligne la nécessité d'une réorganisation des concessions, qui se réalisera à la fin des années 60.
(Sources : RTF - JT 20H )

« Vacances d'automne »

A Balaruc-les-Bains on est aux petits soins pour accueillir du mieux possible dans un village vacances des retraités de toute la France.
(Sources : ORTF - Télé Villages )

« Conchyliculture et nouvelles technologies »

Des conchyliculteurs utilisent une technologie simulant les marées à l'aide d'un système alimenté par des panneaux solaires, afin d'optimiser la qualité de leurs coquillages.
(Sources : FR3 - 19 20. Edition nationale)

  Les partenaires du projet

Sète Agglopôle méditerranée, Musée de l’Etang de Thau, Les Amis du Musée de l’étang de Thau, Conseil départemental de l’Hérault, DRAC Occitanie, INA, Institut Jean Vigo - Cinémathèque Eurorégionale.

Bouzigues : secourisme et sécurité routière

FORMATION «SECOURISME» SÉCURITÉ ROUTIÈREPLS

Les Sapeurs Pompiers de Bouzigues organisent des sessions de formation aux Premiers Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) le samedi 2 décembre de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00 à la Maison des Gens de l’Étang.

L’âge minimum requis pour participer à la formation est de 10 ans. Le tarif de la session est de 40 € par personne. Inscriptions au 06.07.12.20.53

Concordia à Bouzigues

 Smilla, Daniela, Katarina, Tyana, Victoria, Citlalli, Karim, Emiliano, Amaury, Jordi, aidés de leurs animateurs Régis et Camille...

concordiaCapture

Du 6 au 20 septembre dernier, tous ces jeunes ont œuvré dans la joie et la bonne humeur à la rénovation dans les règles de l’art d’un mur en pierres, sis chemin des Aiguilles, dans le cadre de l’association Concordia. Venus d’Allemagne, de Serbie, d’Ukraine, du Mexique, de la Belgique ou de la République tchèque, ils ont pris également le temps de visiter notre région et découvrir notre village dans sa vie quotidienne.

Repas des Aînés offert par la Municipalité de Bouzigues

bouziDSC_0048 (5)Ce samedi 18 novembre, avant que les fêtes de fin d'année ne dispersent les Bouzigauds, la municipalité de Bouzigues avait tenu à rassembler les Aînés du village pour une journée placée sous le signe de l'amitié, de la convivialité et de la fête.

Tout avait été mis en œuvre pour que le maximum de personnes participent à l'Espace Fringadelle et d'ailleurs il y avait 136 convives tous très motivés pour passer une excellente journée. Le repas annuel, et un après-midi récréatif qui avait débuté entre les premiers plats.

Après un apéritif chaleureux qui a permis à certains de renouer des liens suivaient au menu des mets délicieux entre brochettes de crevettes aux agrumes et quasi de veau mariné au miel et piment d'Espelette...Un bon programme...

bouziDSC_0045 (6)Eliane Rosay, Maire de Bouzigues et Michel Paquériaud, 1ère Adjoint au Maire, ainsi que des adjoints et conseillers municipaux ont souhaité à tous un bon repas et une bonne après-midi heureux de voir autant de Bouzigauds se retrouver dans la bonne humeur et pour la plupart en bonne santé. Ils n'ont pas oublié pour autant ceux et celles qui sont partis en cours d'année. La convivialité a vite prédominé dans une très bonne ambiance. Et avec Magic x Factory qui assurait pour l'animation les  participants étaient bien motivés. En fin d'après midi, plus en forme que jamais, ces Aînés Bouzigauds se sont séparés en promettant de revenir plus nombreux, en 2018.

Un Pôle Multimédia pour « Vivre avec l’étang, images et témoignages »

Vendredi 24 novembre à 18 h, en présence de François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle méditerranée et des Vice-Présidents et élus Communautaires dont Alain Vidal, Vice-Président Délégué au Patrimoine, avec l'Association des Amis du Musée de l'Etang de Thau aura lieu,  dans le cadre du Projet Multimédia « Vivre avec l’étang, images et témoignages » la présentation du site Internet "filmsdethau-agglopole.fr/", au Musée de l'Etang de Thau, à Bouzigues.

films

 C’est début 2016 que l’association des Amis du musée de l’étang de Thau a proposé ce projet multimédia. La consultation du site Ina.fr montrait que l’institut détenait de nombreux documents sur le territoire de Thau et que les montrer au sein du musée pourrait en accroitre l’intérêt et le rayonnement.

Cela devait permettre d’accroitre la visibilité du Musée grâce aux outils numériques, , de faire venir les professionnels du Bassin en leur offrant des images sur le territoire afin qu’ils se réapproprient le musée et enfin, de faire venir de nouveaux publics. Assez rapidement, l’idée de compléter le site Vivre avec l’étang, avec des images de films amateurs a surgi.

Afin d’enrichir ce fonds documentaire, l’association, en collaboration avec l’Institut Jean Vigo, a alors fait appel à l’ensemble des habitants du territoire afin de collecter des films, des pellicules oubliées, archivées faute de moyen de les projeter. A ce jour, plusieurs déposants ont déjà accepté de confier leurs films à l’association et les premiers dépôts sont en cours de traitement à l’Institut Jean Vigo qui les numérise et remet au déposant un DVD.

Soutenu dès le départ par le Musée de l’Etang de Thau, Sète Agglopôle Méditerranée, le Conseil départemental de l’Hérault, et la DRAC Occitanie, le projet a vu le jour permettant la mise en place d’un site internet « Vivre avec l’étang, images et témoignages », qui serait également consultable, via une table interactive, au sein du musée. Ce site permet donc de proposer une sélection de films et documents issus des collections de l’Ina et des films amateurs illustrant les thématiques exposées dans le Musée.

Le site « Vivre avec l’étang, images et témoignages », montre, à travers ces images combien le territoire de Thau est riche et combien sa culture est variée et remarquable.

 Le contenu du site 

A)Les fonds de l’Ina

Les images proviennent des fonds de l’Ina, national et régional. Une importante recherche effectuée en collaboration avec la délégation Ina sur l’ensemble des fonds de l’Ina (des milliers d’heures de programmes) ont permis d’extraire une centaine d’heures correspondants aux thématiques du territoire de Thau.vigoCapture

B)Les films amateurs et l’Institut Jean Vigo

Le partenariat avec l’Institut Jean Vigo permet parallèlement d’intégrer au site des films amateurs. C’est un autre regard sur le territoire, plus intime, plus simple, et parfois surprenant. Grâce à la convention passée entre les Amis du Musée et l’institut Jean Vigo, les films amateurs collectés par l’association sur le territoire sont numérisés, décrits et intégrés au site Vivre avec l’étang. La collecte ayant démarré récemment, le site propose actuellement une dizaine de documents. Le nombre augmentera peu à peu en fonction des dépôts

Les grandes thématiques qui structurent le site : 

Vivre avec l’étang, Images et témoignages" parcourt les multiples facettes de l’étang de Thau. L’histoire, l’environnement, la vie animale et végétale, les métiers, l’économie et la douceur de vivre.

Le site est organisé autour de 8 grandes thématiques :

  • Un site exceptionnel : géologie, faune, flore, entretien et protection de l’étang, l’écosystème marin, les hippocampes et les goélands.

  • Les hommes et l’étang dans l’histoire : fouille sous-marine, villa gallo-romaine, la viticulture au milieu du 20ème siècle, le remembrement, etc

  • Pêche et conchyliculture : les métiers de l’étang

  • Une économie diversifiée : l’économie du territoire, conchyliculture, pêche mais aussi viticulture, tourisme et nouvelles technologies

  • Un milieu à protéger : la protection de l’étang, milieu vivant, les actions pour le protéger

  • L’étang et ses ports : les ports de l’étang, hier et aujourd’hui, de Marseillan à Bouzigues

  • L’étang, lieu de vie : festivités, plaisance, tourisme et sports nautiquesmerioDSC_0004 (3)

 Quelques exemples de documents issus des fonds de l’Ina :

« A la recherche de la cité engloutie de Thau »

Au large de Marseillan, les plongeurs du Groupe de recherches archéologiques subaquatiques d'Agde, dirigé par Denis Fonquerle, décrivent les travaux qui permirent la découverte de restes de la cité lacustre préhistorique de Polygium sur un emplacement décrit au IVe siècle dans les récits du géographe Avienus.
(Sources : FR3 - JT Toulouse - Journal télévisé )

« De la viticulture à l'ostréiculture »

Un ostréiculteur de Mèze retrace les étapes du développement de l'ostréiculture après la Seconde Guerre mondiale, marquée par la reconversion de pêcheurs, et surtout de viticulteurs touchés par la "crise du vin", vers la conchyliculture. Il souligne la nécessité d'une réorganisation des concessions, qui se réalisera à la fin des années 60.
(Sources : RTF - JT 20H )

« Vacances d'automne »

A Balaruc-les-Bains on est aux petits soins pour accueillir du mieux possible dans un village vacances des retraités de toute la France.
(Sources : ORTF - Télé Villages )

« Conchyliculture et nouvelles technologies »

Des conchyliculteurs utilisent une technologie simulant les marées à l'aide d'un système alimenté par des panneaux solaires, afin d'optimiser la qualité de leurs coquillages.
(Sources : FR3 - 19 20. Edition nationale)

  Les partenaires du projet

Sète Agglopôle méditerranée, Musée de l’Etang de Thau, Les Amis du Musée de l’étang de Thau, Conseil départemental de l’Hérault, DRAC Occitanie, INA, Institut Jean Vigo - Cinémathèque Eurorégionale.

 

Les paysages de Thau analysés

Ce dimanche 19 novembre une lecture des paysages de Thau depuis un bateau était proposée par le bureau du festival de Thau, les Automnales, en partenariat avec Les Amis du Musée de l'Etang de Thau et Sète agglopôle Méditerranée Archipel de Thau.merioDSC_0004 (3)

Car Les Automnales de Thau étaient cette année sous le signe des « Territoires en transition, des solutions pour demain ». Transition sur l’énergie grâce aux énergies renouvelables locales et à l’auto-production, transition partout en France à la découverte d’initiatives de proximité avec le film « Nouveau monde », transition dans notre assiette, grâce à une agriculture plus saine en circuit court, transition des paysages de Thau vus depuis la lagune…

merioDSC_0010 (2)

Rendez-vous apprécié pour sa formule conviviale élaborée à partir des ingrédients du Festival de Thau (musiques, Eco-Dialogues, producteurs locaux…), les Automnales 2017 se déroulaient dans les communes de Mèze, Frontignan, Loupian, Montbazin et Bouzigues mettant en avant ce territoire exceptionnel. Cette édition s’inscrivait dans le cadre du « mois de l’économie sociale et solidaire ». Durant une après-midi, un voyage dans le temps et l’espace pour découvrir sous un nouvel angle les sites du littoral de Thau. Cette « lecture du paysage » démarrait au musée de l’étang à Bouzigues où un extrait de film d’archives donnait un aperçu de son histoire.

Avec projection et superposition de cartes l'on pouvait s'apercevoir que notre environnement avait incroyablement évolué en 50 ans avec des hommes qui peu à peu ont pris de la distance avec leurs paysages.

Depuis le toit du musée, l’urbaniste Yacine Meghzili proposait ensuite une première lecture historique et économique de la Crique de l'Angle en passant par Balaruc le Vieux, Balaruc les Bains, Sète et en allant jusqu'à Marseillan.

Pour lui, il y a eu un manque d'harmonisation entre différentes évolutions qui ont modifié un paysage avec de nos jours, des modifications au niveau agricole, une forte urbanisation, des industries et des friches industrielles... "Il serait bon de se soucier de l'avenir en essayant de tenir compte des besoins et des souhaits de la société civile". Rajoutait-il.

merioDSC_0012 (2)

Les très nombreux participants embarquaient ensuite sur la lagune de Thau à bord de Bleu Marin pour prolonger sur l’étang cette lecture historique et économique du paysage toujours avec l’urbaniste Yacine Meghzili. Au-delà des clichés et des cartes postales, un décryptage était réalisé pour mieux connaître l’évolution des sites principaux de l’étang qui depuis la période de l'occupation romaine jusqu'à nos jours ont été modifiés naturellement mais surtout par l'Homme, et se questionner aussi sur leur devenir.

De retour à Bouzigues, il faisait bon terminer cette rencontre autour d’un verre et essayer d'imaginer quel serait le paysage idéal que nous souhaiterions.

***Le réseau des Eco-dialogues***
Retrouvez tous les programmes, les intervenants et les contenus des Eco-dialogues de Thau, les Éco-Dialogues du Vigan et ceux de Bédarieux Grand Orb sur la plateforme eco-dialogues.fr : un véritable site ressources consultable par tous

Bouzigues "En attendant Noël"

 “EN ATTENDANT NOËL” valiCapture

L es 9 et 10 décembre, dans le jardin de la Mairie, se tiendra l’animation «En Attendant Noël», organisée par le Service Animation de la Mairie.

Pour le bonheur des petits et des plus grands, les enfants bouzigauds sont invités à venir découvrir diverses animations et surprises.

Comme toujours, les associations du village accompagneront cette manifestation. Vous pourrez également applaudir les jeunes danseurs d’Aude et vous restaurer sur place.

Manifestation le samedi de 9h à 19h30 - le dimanche de 10h à 18h. Inauguration le samedi à 17h00.

Le samedi 9, à 14h30, la venue du Père-Noël est prévue pour la traditionnelle photo avec des bébés de l’année.

Nous invitons cordialement les parents des enfants nés en 2017 à participer à ce moment convivial.

Bouzigues : lecture des paysages de Thau depuis un bateau

DIMANCHE 19 NOVEMBRE
14h à 17h / Musée de l’étang (Bouzigues) / Sur réservation, adulte 15 €, enfant – de 12 ans 10 €

Résultat de recherche d'images pour "images libres etang de thau"


Durant une après-midi, un voyage dans le temps et l’espace pour découvrir sous un nouvel angle les sites du littoral de Thau.

"Nous démarrerons cette « lecture du paysage » par le musée de l’étang à Bouzigues où un extrait de film d’archives nous donnera un aperçu de son histoire. Depuis le toit du musée, l’urbaniste Yacine Meghzili nous proposera une première lecture historique et économique.Nous embarquerons ensuite sur la lagune de Thau à bord de Bleu Marin pour prolonger sur l’étang cette lecture historique et économique du paysage toujours avec l’urbaniste Yacine Meghzili. Au-delà des clichés et des cartes postales, un décryptage pour mieux connaitre l’évolution des sites principaux de l’étang et questionner leur devenir. De retour à Bouzigues, nous terminerons cette rencontre autour d’un verre."


NB : Le bateau le « Bleu Marin » dispose d’un espace intérieur abrité pour une partie des passagers seulement, prévoir des vêtements adaptés à la météo du moment.

En partenariat avec Les Amis du Musée de l'Etang de Thau et Sète agglopôle Méditerranée Archipel de Thau

Billetterie : au bureau du festival de Thau (château de Girard, Mèze) et en ligne : http://www.festivaldethau.com/billetterie/
Musée de l’Etang de Thau, quai du Port de Pêche 34140 Bouzigues


***Le réseau des Eco-dialogues***
Retrouvez tous les programmes, les intervenants et les contenus des Eco-dialogues de Thau, les Éco-Dialogues du Vigan et ceux de Bédarieux Grand Orb sur la plateforme eco-dialogues.fr : un véritable site ressources consultable par tous

Semaine blanche pour des Pré-Ados

E n 2018, la municipalité s’associe à la communauté de commune de Rhony Vistre Vidourle pour offrir aux pré- ados de Bouzigues un séjour en montagne.

Capture

Le groupe partira la 2ème semaine des vacances de février, soit du 26 février au 02 mars 2018 à la station d’Ancelle près de Gap .

"Grâce au partenariat mis en place, nous mettrons l’accent sur le partage et l’échange avec le groupe de Gardois que nous avons déjà accueilli l’été dernier. L’équipe vous prépare un programme riche en activités (raquettes, construction d’igloos, ski...) et bons moments !"

Les inscriptions s’effectueront le vendredi 12 janvier 2018 à 18h au bureau de l’ALSH, 12 enfants (années de naissances de 2005 à 2008) seront acceptés, ils seront accompagnés de 2 animatrices.

Les enfants n’ayant jamais participé au séjour d’hiver seront prioritaires.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à passer au bureau du Centre de Loisirs.

Brunch Musical avec le quatuor Debussy

 Le 12 Novembre  à l’Espace Fringadelle,  le Quatuor Debussy se produisait à l'occasion d'une première sur le secteur, un Brunch musical.

Ces musiciens ont été en résidence à l’automne à la scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau et avant de se produire au Théâtre Molière ce mardi ils tenaient avec l'équipe de la Scène Nationale à en faire profiter les Bouzigauds et amateurs de Musique .http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2017/10/bruDSC_0013-26.jpg

Au Théâtre Molière ce sera pour écouter Les Sept Dernières Paroles du Christ en croix de Haydn et Le Requiem de Mozart : d'abord une pièce pour quatuor de 1787 qui devient un oratorio avec chœur en 1795, puis un requiem pour chœur, solistes et orchestre qui devient un quatuor en 1802 : deux pièces au caractère éminemment recueilli et d’une force intérieure toute semblable. Deux œuvres aux liens évidents qui dialoguent entre l’humain et le divin, entre la vie et la mort, entre le ciel et la terre.

Mais ce dimanche tout en écoutant certains extraits, il s'agissait de profiter d'un concert impromptu aux saveurs du pays avec une dégustation d’huîtres et de produits locaux pour sceller ce mariage délicat de la musique classique et de la gastronomie, avec bien sûr des huîtres au menu.

Des instants intenses avec des musiciens au centre d'un auditoire qui se laissait porter par une musique virevoltante.

bruDSC_0011 (29)

 Un concert tout en élégance avec le Quatuor Debussy composé de Christophe Collette et Marc Vieillefo aux violons, de Vincent Deprecq, alto et de Cédric Conchon, violoncelle. Parmi les valeurs et engagements du Quatuor Debussy, on retrouve la curiosité, la surprise, le renouvellement, la découverte et le partage. En créant des passerelles avec différents domaines artistiques comme la danse (Maguy Marin, Anne Teresa De Keersmaeker, Wayne Mac Gregor, Mourad Merzouki…), le théâtre (Philippe Delaigue, Richard Brunel, Jean Lacornerie…) ou encore les musiques actuelles (Yael Naim, Gabriel Kahane, Robert le Magnifique, Franck Tortiller…) et le cirque (Cie Circa), le Quatuor Debussy défend la vision d’une musique « classique » ouverte, vivante et créative.

Premier Grand Prix du concours international de quatuor à cordes d’Évian 1993, Victoire de la musique 1996 (« meilleure formation de musique de chambre »), le Quatuor Debussy jouit d’une reconnaissance professionnelle incontestable. Voilà plus de vingt-cinq ans que le Quatuor partage avec les publics du monde entier ses interprétations musicales sur les scènes les plus prestigieuses : Japon, Chine, États-Unis, Canada, Australie, Russie… Ses tournées régulières lui ont permis de se faire un nom sur tous les continents.

bruDSC_0006 (43)

Ayant depuis longtemps choisi de mettre l’accent sur l’échange, le Quatuor Debussy anime en outre chaque année des ateliers pédagogiques en direction des enfants et s’inscrit dans des projets à destination de publics divers (personnes âgées, détenus, malades…). Il est également à l’initiative de concerts-rencontres pour tous afin de faire partager sa passion pour les musiques d’hier et d’aujourd’hui.

Depuis son origine, le Quatuor Debussy s’investit activement aux côtés des jeunes quatuors à cordes en vue de leur transmettre les savoirs qu’il a lui-même reçu des grands maîtres.

Outre le cycle spécialisé qu’il dirige au Conservatoire de Lyon depuis 2011, le Quatuor Debussy dispense son enseignement au sein de divers stages de musique et notamment à l’occasion de son Académie d’été, proposée depuis 1999 au mois de juillet dans le cadre de son festival « Cordes en ballade ».

L’activité discographique du Quatuor Debussy n’est pas en reste : Après l’intégrale des quatuors de Chostakovitch, il continue à enrichir sa collection, notamment en musique française (Bonnal, Caplet, Debussy, Onslow, Ravel/Fauré, Witkowski, Lekeu), et nous entraîne également dans ses explorations et rencontres artistiques : collaboration sur l’album intitulé « La Chair des Anges » d’Olivier Mellano (Naïve), deux albums de comptines pour enfants avec Philippe Roussel (Enfance et musique), la transcription de concertos pour piano de Mozart et sa version du célèbre Requiem de Mozart pour quatuor à cordes (Decca – Universal Music France). Le Quatuor Debussy a signé le premier enregistrement du nouveau label Evidence Classics avec un disque autour des « Héroïnes féminines » de Schubert et Janacek. Plus récemment, il s’est fait remarquer aux côtés de Jean-Philippe Collard- Neven et de Jean-Louis Rassinfosse en enregistrant l’album jazz « Filigrane » (France Musique) et en sortant la bande originale du spectacle « Opus » consacrée aux meilleurs quatuors de Chostakovitch. Le dernier album du Quatuor Debussy, consacré aux œuvres du compositeur américain Marc Mellits, est disponible depuis le mois de mai.

 

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon