Bouzigues

Une très belle Fête Nationale à Bouzigues

 Elle a commencé avec la soirée du 13 juillet :

  A Bouzigues,  elle était concoctée par La Mairie qui souhaitait qu'une fête citoyenne ait lieu malgré cette période de déconfinement un peu incertaine...

 Une belle soirée comme on les aime à Bouzigues et qui allait donc se terminer en musique.


Mais auparavant avait lieu la distribution des lampions et drapeaux suivie du discours républicain de Monsieur Cédric Raja, Maire de Bouzigues, entouré par la plupart des membres du Conseil municipal au balcon de la Mairie avec une retraite aux lampions durant laquelle la Pena de Villeveyrac a assuré l'ambiance après avoir interprété La Marseillaise. Une foule impressionnante pour un Défilé dans le village bien animé et sympathique. Et pour terminer une belle note musicale vous attendait place du Belvédère avec le Groupe So Fast pour avancer dans la nuit qui se faisait douce.

Un très beau succès dès ce lundi 13.guizIMG_20200713_214451

 Une belle organisation et un discours de Cédric Raja, maire de Bouzigues insistant sur les principes de liberté, d'égalité et de fraternité...

"Mes chers concitoyens,
Enfin !... Enfin, après tous ces mois de confinement et d'éloignement je peux m'adresser directement à vous, citoyens et citoyennes de Bouzigues et de la République française. J'en éprouve une joie immense et je sais que tous les conseillers municipaux qui sont ce soir à mes côtés sont eux aussi profondément émus de se retrouver avec vous pour célébrer ensemble cette première fête nationale de notre mandat.
La fête de notre République qui nous réunit ce soir s'inscrit dans la tradition révolutionnaire. Elle commémore deux 14 juillet : le 14 juillet 1789, c'est la prise de la Bastille, le symbole de la liberté et de la fin de l'ancien régime ; et l'on commémore aussi le 14 juillet 1790, la fête de la Fédération, moment de concorde entre tous les Français réunis au sein de la Nation.
Célébrer 1789 et la prise de la Bastille, c'est se rappeler le moment fondateur de la démocratie française : la libération du peuple par lui-même. C'est le moment où le peuple français proclame les idéaux qu'il veut suivre : liberté, égalité, fraternité ; c'est alors qu'il rejette le système mis en place au profit des habitants des châteaux. L'été 1789, c'est l'abolition des privilèges : les Français sont très attachés à cette abolition et finissent toujours par se mobiliser contre les tentatives de restauration de ces privilèges. Ils ne supportent pas non plus l'arbitraire. Dans ces cas-là, la volonté populaire surgit souvent de là où on ne l'attend pas.
Le 14 juillet, on commémore aussi la fête de la Fédération de 1790 : c'est le moment fondateur de la Nation, une communauté faite de tous, unis autour d'un projet commun fondé sur des idéaux que la République et nous-mêmes avons la charge de préserver.
Ces idéaux que la France incarne à travers la République, on les retrouve au niveau local. On les voit gravés au fronton des monuments municipaux. A Bouzigues, les mots Liberté, Egalité et Fraternité ont malheureusement été effacés il y a quelques mois de la façade de l'ancienne mairie, là où se trouve notre bureau de poste. Nous les restaurerons très bientôt d'un coup de pinceau républicain.
Ces idéaux sont à la base de l'idée d'intérêt général qui doit conduire l'action de tous les élus. L'intérêt général n'est pas l'addition des intérêt particuliers : il leur est supérieur. Le maire et son conseil doivent bien sûr être attentifs aux intérêts particuliers, mais uniquement si ces intérêts ne sont pas contraires à l'intérêt général du village.
Ces principes de liberté, d'égalité et de fraternité nous aident à traverser la pandémie du Covid-19. La liberté a subi des limites inédites durant le confinement ; ces limites ont été bien heureusement encadrées par le droit. Nous avons tous accepté de restreindre notre liberté de mouvement et notre liberté d'entreprendre. Il le fallait pour ralentir la propagation de la maladie et soulager les hôpitaux. L'égalité et la fraternité ont permis la mise en place de mesures pour aider les victimes sanitaires et économiques du Covid-19.
La maladie est toujours là. Elle a lourdement affecté la France et peut s'abattre sur notre village, qui n'a jamais échappé au sort de notre pays.
En effet, aucun des grands événements qui ont fait la France, ou qui l'ont meurtrie, n'a ignoré Bouzigues. Tous les grands moments politiques et historiques ont atteint notre village. A chaque fois, ses habitants se sont positionnés par rapport à ce que le pays tout entier vivait. Et toujours, les Bouzigauds ont voulu vivre les grands moments à leur manière. Il en est ainsi aujourd'hui comme hier.
On sait que les habitants de Bouzigues ne se laissent pas guider leur conduite. Pourtant, aujourd'hui, j'ai le devoir d'insister : si j'ai pris la décision de maintenir des animations les 13 et 14 juillet, de la musique, des jeux et un apéritif-brasucade, je vous demande à vous tous, de façon solennelle, de bien respecter les gestes barrières et toutes les mesures sanitaires. Certes, célébrons le 14 juillet, mais tout en nous protégeant les uns les autres. Soyons civiques !
Mes chers concitoyens, il est temps pour moi de vous souhaiter une belle fête nationale. Nous nous retrouvons tous dans quelques instants pour la retraite aux flambeaux"

guizIMG_20200713_220524

guizIMG_20200713_221539

Et le 14, vers 11 h, place aux jeux pour enfants sur la lace du Belvédère  avant que le soir, bon nombre de Bouzigauds ou de vacanciers en résidence à Bouzigues nepartagent une très bonne brasucade . Et toujours en musique au même endroit, avec cette fois aux commandes le groupe Marakay pour vous permettre à tous de voyager grâce à la chanson.

ziguIMG_20200714_203323

 

 

 

 

 

Cérémonie en l'honneur des futurs collégiens à Bouzigues

 
Vendredi 3 juillet, une cérémonie a été organisée à l'école François-Baqué et Antoine-Rouquette de Bouzigues pour honorer les élèves de CM2 passant en 6e.
 
M. Gilet, directeur de l'école, a prononcé un discours, ainsi que M. Raja, maire de Bouzigues.L’image contient peut-être : une personne ou plus, chaussures et terrain de basketball
 
Ce dernier a insisté sur la nécessaire défense de l'école publique et a rappelé que le conseil municipal compte plusieurs professeurs des écoles, dont deux directeurs d'école (M. Ramos et Mme Chastel) et une future inspectrice de l'Education Nationale (Mme Coli). M. Gilet a ensuite appelé les élèves un par un.
Pour chacun, leur maître a trouvé à dire un mot pour évoquer la personnalité et les progrès de l'enfant. Chaque futur collégien reçut une calculatrice offerte par l'APEB (Association des parents d'élèves de Bouzigues), ainsi qu'un livre remis par Mme Chastel au nom de la mairie (J'apprends à apprendre au collège, d'André Giordan), et une casquette portant le nom de l'élève, remise par M. Ramos au nom de M. le maire. La cérémonie s'est terminée autour du pot de l'amitié.

Fête nationale à Bouzigues

L’image contient peut-être : texte qui dit ’OUZIGUES FÊTE NATIONALE Bouzigues 13 JUILLET: 20h45 Distribution des flambeaux beaux 21h30 Défilé dans le village avec la Peña de Villeveyrac 22h00 Groupe So Fast, place Belvédère 14 JUILLET: 10h30 Jeux pour enfants, place Belvédère 19h30 Apéritif Brasucade offert par la mairie avec le groupe Marakay, place Belvédère’
Malgré les restrictions imposées par la pandémie, nous pouvons célébrer la Fête nationale les 13 et 14 juillet, tout en respectant les mesures sanitaires et les interdictions (il n'y aura pas de feux d'artifice en France).
Voici le programme !
13 juillet : Retraite aux flambeaux
- 20h45 : Distribution des flambeaux
- 21h30 : Défilé dans le village avec la Peña de Villeveyrac
- 22h00 : Groupe "So Fast", place du Belvédère
14 juillet :
- 10h30 : Jeux pour enfants, place du Belvédère
- 19h30 : Apéritif-Brasucade offert par la Mairie avec le groupe Marakay, place du Belvédère

Départ à la retraite de Maîtresse Sylvie à Bouzigues

 
A la rentrée prochaine, Mme Sylvie Fruchter Dallest ne reprendra pas le chemin de l'école et de l'enseignement qu'elle a emprunté durant 20 ans dans Bouzigues, jour après jour, saison après saison, avec toujours le même engagement.
"Pour votre dévouement auprès de nos enfants bouzigauds, pour les flammes d'ambition que vous avez su allumer chez chacun d'entre eux, le Conseil municipal de Bouzigues, tenait à vous témoigner, Chère Sylvie, sa plus vive reconnaissance et à vous souhaiter une douce retraite faite des plus belles expériences humaines que le temps retrouvé favorise." Précise la Mairie....
 
Et Maîtresse Sylvie précise : "Merci à tous les enfants de l'école de Bouzigues qui sont passés par ma classe au cours de ces 20 dernières années. Avec vous, j'ai vécu des moments forts et j'ai pu vivre mon métier avec passion. J'espère (un peu !) vous avoir donné le goût de l'école, transmis du savoir et des valeurs ! Je vous souhaite à tous une belle vie bien remplie et pleine de sens.
Moi, je largue les amarres après 40 années passées dans l'Education Nationale dont 20 ans dans ce petit bout de paradis qu'est notre joli village de Bouzigues ; mais toujours là pour vous si nécessaire !"
 
Félicitations...

Le Conseil communautaire de Sète agglopôle : François Commeinhes en est le Président, sa composition

L’image contient peut-être : 12 personnes, personnes debout et costumeCe jeudi 9 juillet au soir, 1er Conseil Communautaire à la salle polyculturelle de Gigean  avec 50 Conseillers Communautaires.
 
 
 
François Commeinhes, maire de Sète, a été réélu ce jeudi soir à Gigean, Président de Sète agglopôle.
Seul candidat, il a obtenu 43 voix sur 50 votants (7 votes blancs).
Lire et écouter (à partir de vendredi) le disours de François Commeinhes : http://thau-infos.fr/index.php/commune/echos/83857
Une fois installé dans ses nouvelles fonctions, le Président a tenu à remercier les Conseillers communautaires de leur confiance, qui pose les bases d’un travail serein, constructif et efficace pour servir au mieux l’intérêt du territoire et de ses habitants.
François Commeinhes, maire de Sète, réélu Président, sera accompagné dans l'exercice de ses fonctions par 15 vice-présidents dont les délégations seront attribuées plus tard :
• Jean-Guy MAJOUREL (Sète)
• Loïc LINARES (Frontignan)
• Henry FRICOU (Mèze)
• Yves MICHEL (Marseillan)
• Gérard CANOVAS (Balaruc-les-Bains)
• Marcel STOECKLIN (Gigean)
• Florence SANCHEZ (Poussan)
• Michel GARCIA (Villeveyrac)
• Christophe DURAND (Mireval)
• Magali FERRIER (Vic-la-Gardiole)
• Josian RIBES (Montbazin)
• Norbert CHAPLIN (Balaruc-le-Vieux)
• Alain VIDAL (Loupian)
• Cédric RAJA (Bouzigues)
• Laurence MAGNE (Sète)
Vous pouvez retrouver l'intégralité de la séance qui se déroulait ce jeudi soir à Gigean, sur www.agglopole.fr
 
 

 

Collecte des déchets à l’occasion du 14 juillet

 

Trash, Waste, Trashcan, Garbage, Rubbish

A l’occasion du 14 juillet, Sète agglopôle méditerranée adapte la collecte des déchets sur son territoire.

  • Pour le secteur Nord (Bouzigues, Loupian, Mèze, Montbazin, Poussan, Villeveyrac + Balaruc- les-Bains et Marseillan) : la collecte du mardi est annulée et reportée au jour de passage suivant, sauf pour les bacs collectifs (centres villes et secteurs sensibles), les entreprises,  la tournée des sacs jaunes dans les centres anciens (Mèze, Montbazin  et Villeveyrac) et la collecte des bacs jaunes (Loupian).
  • Pour le secteur Sud  (Balaruc-le-Vieux, Frontignan,  Gigean, Mireval, Sète, Vic-la-Gardiole) : les  collectes habituelles du mardi sont maintenues.

Les horaires étant susceptibles d’être modifiés, les usagers sont invités à sortir leur bac ou leur sac la veille au soir et à le rentrer après le passage de la benne.

Les déchetteries resteront fermées et rouvriront dès le lendemain aux horaires habituels.

Pour plus de renseignements contacter le service Déchets (04.67.46.47.20  ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Le prochain Conseil communautaire de Sète agglopôle jeudi 9 à 17 h

Le prochain Conseil communautaire de Sète agglopôle, prévu ce jeudi dès 17h à Gigean, est à suivre en direct sur le site internet de Sète Agglopôle www.agglopole.fr  et sera relayé sur Thau-Infos.fr.
Parmi les 50 nouveaux conseillers investis lors de cette séance, seront notamment élus le Président et les vice-présidents, qui composeront le futur Bureau communautaire de l'agglopôle.
Les débats seront également retransmis sur écran à l'extérieur de la salle Polyculturelle, pour que chacun puisse y assister dans les meilleures conditions sanitaires.L’image contient peut-être : texte

Au cabinet médical de Bouzigues

Le cabinet médical vous informe, qu’en raison du COVID, il est désormais ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 18h30, uniquement sur rendez-vous.
Le cabinet est fermé le samedi.
Pour prendre rendez-vous, appelez au 04.67.78.78.18 ou rendez-vous sur https://www.1clic1doc.com/

A la découverte de l'exposition "Dialogue en mer"

L'exposition "Dialogue en mer" de Sarah Thiriet et Mehdi Melhaoui est à retrouver jusqu'au 30 novembre 2020 dans deux équipements patrimoniaux de Sète agglopôle méditerranée : le Jardin antique méditerranéen de Balaruc-les-Bains (rue des Pioch) et le musée ethnographique de l'étang de Thau à Bouzigues (Quai du Port de pêche).

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon