Bouzigues

Les messes de la paroisse Notre Dame du Sourire

Lumières De Thé, Bougies, Chandelles

Pixabay

 

MESSES DOMINICALES
4° dimanche du carême :
Samedi 13 mars : 16 h 30 à Villeveyrac. Dimanche 14 : 9 h 30 à Loupian et 11 h à Mèze.
5° dimanche de carême :
Samedi 20 mars : 16 h 30 à Loupian. Dimanche 21 : 9 h 30 à Bouzigues et 11 h à Mèze.
dimanche des Rameaux :
Samedi 27 mars : 16 h 30 à Bouzigues. Dimanche 28 : 9 h 30 à Villeveyrac et 11 h à Mèze.

JEUDI SAINT 1° avril : 16 h 30 à Mèze.
VENDREDI SAINT 2 : 16 h 30 dans chaque église.

Pâques :
Samedi 3 avril : 16 h 30 à Villeveyrac.
Dimanche 7 : 9 h 30 à Loupian et 11 h à Mèze.
2° dimanche de Pâques :
Samedi 10 avril : 16 h 30 à Loupian.
Dimanche 11 : 9 h 30 à Bouzigues et 11 h à Mèze.

MESSES DES FAMILLES
Samedi 13 mars : 16 h 30 à Villeveyrac.
Dimanche 14 : 11 h à Mèze.
Samedi 21 : 16 h 30 à Bouzigues.


BAPTEME
Dimanche 21 mars : 12 h à Mèze : Victor GARCIA.

MESSES EN SEMAINE
Mardi 9 mars : 9 h à Loupian. Mercredi 10 : 17 h à Bouzigues. Jeudi 11 : 9 h à
Mèze.

Vendredi 12 : 17 h à Villeveyrac.
Mardi 16 : 9 h à Loupian. Mercredi 17 : 17 h à Bouzigues. Jeudi 18 : 9 h à Mèze.
Vendredi 19 : 17 h à Villeveyrac. Mardi 23 : 9 h à Loupian. Mercredi 24 : 17 h 30 à Bouzigues.

Jeudi 25 : 9 h à Mèze.
Mardi 6 avril : 9 h à Loupian. Mercredi 7 : 17 h à Bouzigues. Jeudi 8 : 9 h à Mèze. Vendredi 9 : 17 h à Villeveyrac.

 

RENCONTRES DE CAREME
Jeudi 11 mars : 16 h 30 , église de Mèze : les chants du serviteur d’Isaïe, avec Jacques.
Jeudi 18 : 16 h 30, église de Villeveyrac : l’eucharistie, avec Yvon.


SACREMENT DE RECONCILIATION
Célébrations pénitentielles :
Jeudi 25 mars : 17 h à Mèze.
Vendredi 26 : 17 h à Villeveyrac.
Mercredi 31 : 17 h à Bouzigues.
Confessions individurelles : jeudi 1° avril : de 9 h à 10 h à l’église de Mèze.

L’ « espace Info Energie » devient le « Guichet Rénov’Occitanie »

Les « Espaces info énergie » évoluent, pour vous accompagner dans toutes vos démarches de rénovation énergétique, et deviennent Guichet Rénov’Occitanie  avec le soutien de la Région et toujours de Sète agglopôle Méditerranée.

L’association Gefosat reste votre interlocuteur privilégié pour répondre à toutes vos questions, vous conseiller et  vous informer de manière neutre et objective sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables dans votre logement.

 Comme pour les années précédentes, les permanences ont lieu toute l’année sur rendez-vous au 04 67 13 80 94janvCapture

–           Frontignan : Espace Yunus – 7 rue de la raffinerie

–           Balaruc-les-Bains : Espace Louise Michel – rue des écoles

–           Mèze : Annexe Mairie – bureau n°3 – rue de la cave coopérative

–           Sète* : Maison de l’Habitat – 17 rue Pierre Sémard (* pour l’heure en format visio ou par téléphone).

 

Votre Guichet local Rénov’Occitanie reste également joignable par téléphone du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 au 04 67 13 80 94 et par courriel Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Samedi 27 février, la Conf' 34 relocalisait le salon de l'agriculture

Suite à l'annulation du Salon de l'agriculture, qui se déroule habituellement fin février à Paris, la Confédération paysanne organisait, partout en France, le Salon à la Ferme.

Du 27 février au 7 mars, avec notre réseau, des fermes ouvertes pour faire découvrir, au plus près du terrain, l'agriculture paysanne. Ces moments de rencontre, 100% paysans, sont l'occasion d'engager le débat avec les élus locaux, les responsables politiques nationaux et européens et les citoyennes et citoyens, qui chaque année sont de plus en plus nombreux à se rendre au SIA. Plutôt que le greenwashing omniprésent au Salon de l'Agriculture, quelle meilleure vitrine que le terrain et quel meilleur discours que leurss pratiques ?

 

 

Dans l'Hérault, on avait choisi de parler des paysan.ne.s de la mer, qui produisent des coquillages, ici des huîtres et des moules..

Rendez-vous était pris ce samedi 27 chez Daniel Marzo, conchyliculteur sur l'étang de Thau au Mas de l'Esthanol. loupIMG_20210227_154423

Monsieur INDJIRDJIAN, Directeur adjoint de la DDTM, Délégué à la Mer et au Littoral, Madame CARMONA et Monsieur MORENO, Présidente et Vice-président de la Commission Agriculture, Agroalimentaire et Viticulture,  Madame NURIT, Présidente de la Commission Aménagement rural, Agriculture, Viticulture, Pêche et Forêt, Monsieur MICHEL, Vice-Président de l'Agglopôle Sète Mediterranée, Délégué au grand et petit cycle de l'eau, activités de pêche et de conchyliculture avaient confirmée leur venue dès le matin. 

Certains ont pu profiter des interventions de Jean-Christophe CABROL, de l'organisation des Producteurs de Thau et de Jean-François PERIGNÉ, Secrétaire National de la Confédération Paysanne en charge des dossiers Climat et Eau...

L'après-midi fut plus centré sur la pratiques du métier de conchyliculteur...

 loupIMG_20210227_153205

EARL de L'Estanhol, Port Loupian 664, 34140 Loupian
Production conchylicole sur l'étang de Thau

Candidatez au programme de pré-incubation de la Palanquée le tiers lieu du Bassin de Thau!

Appel à candidatures 2021 Incubateur La Palanquée

 

Vous résidez ou développez un projet sur le bassin de Thau, et souhaitez bénéficier d’un accompagnement ?

Votre projet porte sur les domaines de la transition écologique, de la solidarité ou de l’innovation sociale ?

Vous avez envie de faire partie d’une promotion d’entrepreneurs, de bénéficier de contacts et de formations d’experts, de partager une aventure collective et d’entraide ?

La Palanquée vous aide à structurer votre projet pendant 6 mois...

La Palanquée accompagne les projets sur les thématiques de la transition écologique, de la solidarité et de l’innovation sociale, de l’idée à la création de l’entreprise. Découvrez ses programmes ci-dessous !
 

Les dépôts sauvages étant devenus un véritable problème d’incivisme dans l’agglo…

Les dépôts sauvages (encombrants, mobilier, électroménager, gravats…) sont devenus un véritable problème d’incivisme dans l’agglo. Chaque année, plusieurs centaines de tonnes de déchets sont ramassées sur notre territoire (aussi bien en zones urbaines qu’en nature). Dernier exemple en date, l’intervention de l’équipe d’entretien de notre service Espaces Naturels à proximité de la bergerie de Montbazin.
Face à ce phénomène croissant, Sète agglopôle mène une action globale qui combine sensibilisation et mesures répressives en collaboration avec les polices municipales (amendes pouvant atteindre 1 500 €). Afin que le coût très élevé du nettoyage, imputable à certains citoyens négligents, ne soit pas supporté par l’ensemble de la collectivité.
Il existe pourtant des solutions pour évacuer ces déchets (7 déchetteries sur le territoire), y compris pour les personnes ne disposant pas de moyens de transport. Pour tous renseignements, contactez le service Déchets au 04 67 46 47 20.
 
Aucune description de photo disponible.Aucune description de photo disponible.

Travaux sur les réseaux d'eau rue Croix de la mission à Bouzigues

Dans le cadre des travaux pour le renouvellement des réseaux d'eaux usées et d'adduction d'eau potable rue Croix de la mission, la mairie vous informe de la modification des règles de circulation pendant la durée des travaux qui débuteront le 1er mars.
Vous trouverez ci-joint, des plans de circulation :
 

A Bouzigues, une nouvelle directrice générale des services depuis le 4 janvier

stoccoIMG_20210224_120935

A Bouzigues, une nouvelle Directrice générale des services depuis le 4 janvier

Karine Stocco a pris ses fonctions de Directrice générale des services de la Commune de Bouzigues début janvier.

Si son dernier poste était sur la Commune de "Le Palais", à Belle-Ile-en-Mer, dans le Morbihan, une ville portuaire, Karine Stocco, originaire du Gers a débuté sa carrière en 2005 dans la Fonction publique territoriale.

Jusqu'en 2013, elle était en poste au Conseil départemental du Lot, au service des assemblées lui ayant permis d’appréhender le fonctionnement institutionnel puis en tant qu'assistante du DGS du Département. En 2013, direction la Corrèze pour officier en Mairie, dans une commune rurale, aux portes de Brive, pour un premier poste de DGS où la pluridisciplinarité s’est présentée à elle avant de rejoindre la Commune de Cazaubon-Barbotan-les-Thermes dans le Gers, puis celle de Le Palais il y a quelques mois.

Et si Karine Stocco a une bonne expérience en tant que DGS, elle dispose de solides connaissances juridiques avec des études de Droit à l'Université de Toulouse par la détention d’un Master 2 en droit public spécialisé en droit des collectivités territoriales. Elle en a été d’ailleurs Major de sa promotion...

Dynamique et déterminée, rigoureuse et perspicace, elle correspondait au profil défini et à l'attente des Elus de la Commune de Bouzigues. Elle fut donc retenue pour ses compétences et ses qualités..

Pour M. Pierre Bras, Adjoint au Maire délégué à la Culture, au Patrimoine bâti et non bâti, au patrimoine naturel et à la Communication, "Pour Bouzigues, c’est un réel atout".

"Il s’agit d’une personne qui a une grande compétence dans le domaine administratif mais aussi dans celui du droit, et elle assurera une "veille juridique" en suivant les réformes législatives et réglementaires. Ainsi les décisions prises sont valables, solides, objectives, car elles respectent les lois : la sécurité juridique est la meilleure garantie pour assurer l’égalité des citoyens devant la loi."

Karine Stocco apprécie ce côté pluridisciplinaire : elle travaille sur toutes les thématiques prégnantes, des Travaux au Budget en passant par l’Urbanisme, des Finances au Juridique. Elle assure le contrôle préalable de la légalité des délibérations du Conseil municipal et des décisions du Maire prises par délégation du Conseil. Elle doit être pragmatique et avoir aussi une vision transversale...

De la rigueur, de la sagacité et de l’impartialité quand l'on sait qu'un DGS est l'interface entre les élus et les agents, et que cela fonctionne dans les deux sens... Un DGS doit accompagner les élus dans l'élaboration de leurs projets, les optimiser, autant que faire ce peut sans pour autant faire appel à un cabinet d'étude de manière systématique.

Karine Stocco précise : "Le DGS est une « courroie de transmission » entre les élus et les agents, un « chef de d’orchestre » mettant en musique les projets décidés par les élus et mis en œuvre in concreto par les agents. Le DGS, en d’autres termes, pilote l’administration en s’assurant notamment du bon fonctionnement des services, de la bonne gestion des ressources financières, humaines et matérielles. Sont ainsi nécessairement abordés tous les domaines mais surtout du côté administratif et juridique. Plus précisément, je pilote et encadre l’ensemble des services, administratif, technique, la police municipale, le Périscolaire, l'Agence postale communale et le port. Avec tout ce que cela implique au niveau de l'organisation administrative interne de la collectivité avec la mise en place de procédures et de process ainsi que de l’optimisation du montage des projets et ce dans un contexte législatif et réglementaire en perpétuelle évolution. Je travaille donc en étroite collaboration tant avec les élus que les agents".

Karine Stocco en tant que DGS promeut un management participatif avec une dynamique qui s'appuie sur ses années d'expérience au sein d’autres collectivités : "Nous faisons en sorte que tous les agents soient employés en fonction de leurs compétences pour qu'ils s'épanouissent dans leur travail et qu'ils soient traités de façon égale sinon équitable. Quelque part, notre rôle est aussi de « faire vivre le service public » dans une commune où le fonctionnement est bien structuré."

En sollicitant les partenaires institutionnels extérieurs, en s'appuyant aussi sur la solidité et l'administration de Sète agglopôle méditerranée, Karine Stocco devrait parvenir avec les élus et les agents de la Commune de Bouzigues à la mise en place d’une administration bien opérationnelle et modernisée au service des Bouzigauds.

Et si s'épanouir dans son travail est important, le lieu est un élément majeur. Bouzigues, la "Perle de l'Etang de Thau" se veut être un coup de cœur pour Karine Stocco, car sa situation lui offre, outre le fait d'être de retour sur le continent, entre l'étang et la mer d'un côté, des garrigues et des cultures de l'autre, des villages et des villes d'Occitanie bien accueillants...  Tout ce qu'il faut pour être heureux.

Travaux de réfection du plateau traversant Chemin du Clap

 
Suite aux désordres constatés ces derniers mois, la réfection du plateau traversant d'une partie du chemin du Clap s'avère impérieuse. Dans ce contexte, des travaux de réfection seront réalisés par l'entreprise JOULIE TP durant la période du 03 mars au 19 mars 2021.
La mairie vous informe de la modification des règles de circulation pendant la période de travaux.
Peut être une image de texte qui dit ’Bouzigues, e2 MAIRIE février BOUZIGUES Mesdames chemin suivie Messieurs les riverains Clap BcP Sébastien policemunicipale@bouziques.f CR/SB 2021-004 Objet: Travaux de réfection du plateau traversant l'une partie du chemin Madame, Monsieur, Clap Clap période mar derniers contexte, ravaux mars Ainsi, vous informe ela alternat traversant du chemin réfection seront réalisés l'entreprise JOULIE durant règles circulation sera modifié place circulation pendant période signalisation circulation JOULIE pose travaux. l'enrobé, demi-chaussée par circulation interdite véhicules chantier. par 'entreprise JOULIE TP indiquant déviation. Nous remercions avance compréhension pour es durant travaux. Nous mettrons tout en euvre pour es minimiser. causés CédrićRAJA Cédrić’

Un beau film, soutenu par Sète agglopôle et réalisé par les élèves de Cultures Marines du Lycée de la Mer Paul Bousquet, à Sète.

Un beau film, soutenu par Sète agglopôle et réalisé par les élèves de Cultures Marines du Lycée de la Mer Paul Bousquet, à Sète.
Construite autour du thème de la pollution plastique dans et autour de l’étang de Thau, cette œuvre de fiction, histoire de jeunes conchyliculteurs en formation, sensibilise intelligemment à la fragilité de cet écosystème unique.
Jamais trop Thau - Sète Agglopôle Méditerranée,plus qu'une identité une culture

"Un milieu à protéger"

"L’étang de Thau est un milieu vivant. Fragile et unique, il nécessite d’être protégé. Conchyliculture, pêche, viticulture, activités touristiques et sites industriels doivent coexister dans le respect de l’environnement. De nombreuses actions sont mises en place afin de veiller à la bonne gestion du territoire et à l’impact de ces activités sur les eaux de l’étang."

Primé au festival Lumexplore 2020, ce film a été réalisé par Arnault Labaronne, les élèves du lycée de la mer Paul Bousquet a Sète et soutenu par les Amis du musée de l'étang de Thau.
Accompagné de son making of, il vient enrichir la collection de films du site "vivre avec l'étang". Partez à la découverte de ces témoignages autour de notre lagune. 

Le festival de Thau positive et réinvente sa 31ème édition

Compte tenu des annonces récentes du Ministère de la culture concernant le cadre dans lequel pourront se tenir les festivals en 2021, le Festival de Thau maintient sa 31e édition, du 19 au 29 juillet, dans différentes communes autour du bassin de Thau dans l’Hérault.

Dans son communiqué du 18 février 2020, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la culture, précise que les festivals pourront accueillir un maximum « de 5.000 spectateurs, avec distanciation, sur un même site et pour un même événement » et « en configuration assise ». Ce cadre, qui a le mérite d'être posé, est amené à être adapté en fonction de l'évolution de la situation sanitaire, contraignant les organisateurs à faire preuve de prudence et de souplesse ! Pour l'heure, si la limitation de la jauge à 5000 personnes ne pose pas de problème pour un festival qui est toujours resté à taille humaine comme le Festival de Thau, les conditions d'accueil du public, elles, nuisent considérablement aussi bien à l'équilibre économique qu'à l'esprit convivial et festif de cet événement.

S'adapter implique une gymnastique complexe et périlleuse, et les risques financiers sont importants avec la diminution de la billetterie liée à la limitation des jauges en configuration assise, à l'absence d'une part des recettes si les bars et la restauration ne sont pas autorisés, et à l'augmentation du personnel induite par les protocoles d'accueil.

Mais l'équipe de Festival de Thau tient à relever le défi et fait ainsi le pari de parvenir à adapter sa programmation, en complicité avec les artistes ; à réorganiser l'ensemble de ses sites de façon à garantir un accueil en toute sécurité mais néanmoins chaleureux ; et à convaincre le public de venir voir et écouter les musiciens en live malgré toutes les contraintes.

« Nous tenons à ce que la musique revive cet été, que les techniciens et artistes puissent travailler, tout comme nous, organisateurs. Donc nous nous préparons, avec l'ensemble des communes qui renouvèlent leur partenariat et nous aurons besoin du soutien du public. Nous sommes confrontés à une crise sans précédent, il faut l'affronter en transformant nos façons de faire et en gardant le moral ! »

Monique Teyssier, co-fondatrice du Festival de Thau, présidente et directrice artistique

La 31e édition du Festival de Thau est donc programmée au mois de juillet en itinérance autour de la belle lagune de Thau comme toujours. Elle passera par Villeveyrac, Montbazin, l'abbaye de Valmagne, Frontignan, Bouzigues, jettera l'ancre pour quelques jours bien sûr dans son port d'attache Mèze et clôturera son édition par une grande soirée à l'abbaye de Valmagne en partenariat avec le Festival Radio France.

Le Festival de Thau met tout en œuvre pour maintenir l'esprit qui le caractérise : placer la diversité artistique au cœur de sa programmation sans jamais perdre de vue les musiques du monde, et favoriser les découvertes ; proposer des espaces d'échanges et de réflexion autour de la transition écologique et solidaire, notamment avec les éco-dialogues, qui seront cette année consacrés à la thématique de la biodiversité.

Demeurant attaché à son engagement en faveur d'une transition écologique et solidaire, le festival poursuit ses efforts en matière d'éco-responsabilité dans tous les domaines, et notamment concernant les déchets avec la suppression des plastiques à usage unique et la gestion des mégots de cigarette.

La programmation détaillée et l'ouverture de la billetterie devraient être communiquées dans les prochaines semaines.


Suivez l’actualité du festival sur les réseaux sociaux :Facebook @festivaldethau - Instagram @festivaldethau - Twitter @FestivaldeThau - Chaîne Youtube @FestivaldeThau

 

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon