Bouzigues

Lignes de bus et vente de tickets à Bouzigues

 A raison de quelques vendredis matin ( le 6 et le 27 avril), le service Thau Agglo Mobilité se rend sur la place de la Golette, où se trouve le petit marché, pour donner toutes les informations sur les nouvelles lignes des bus mises en place depuis le 2 janvier dernier.

Vous pouvez y retrouver les fiches horaires (également disponibles en mairie), et la possibilité d’acheter les tickets.

N’hésitez pas non plus à surfer sur le site interactif pour tout savoir et comprendre : http://mobilite.agglopole.fr/Pratique/Lignes-ethoraires/20-Meze-Sete.

A noter, pour plus de facilités, le bureau de tabac «L’Elixir» fait également la vente des tickets de bus depuis quelques semaines.

Le Carnaval Bouzigaud se prépare !

 carnaval,oirschot,netherlands,illustration

Les 4 groupes ont commencé leurs chorégraphies, le groupe des résidents préparent leurs costumes.

Depuis début janvier une bonne équipe de carnavaliers prépare les 6 chars.

Le rendez-vous est donné le samedi 14 avril à 14h00, sur le Port, pour fêter le carnaval avec ses chars, ses groupes et ses peñas ! Tout le monde est attendu pour un après-midi de joie.

Alors petits et grands : il est temps de sortir les déguisements !

Bouzigues : des ânes pour la Garrigue

Si, par hasard, vos promenades dans la garrigue vous mènent vers l’ancienne carrière Guintoli, vous rencontrerez certainement un troupeau d’ânes : 27 ânes, ânes de Provence et ânes Grand Noir du Berry, débroussaillent la garrigue.

anessssCapture

Leur espace est délimité par une clôture mobile. Lucien, leur propriétaire, veille sur eux jour et nuit. Aux beaux jours, dans le village de Vénosc, près des Deux Alpes en Isère, Lucien et ses ânes proposent des promenades et des randonnées.

En hiver, les ânes descendent pâturer à Bouzigues. Il ne faut pas oublier qu’un âne mange 22 heures par jour... et ne rumine pas! Lucien aime parler de la vie de ses ânes, de leurs habitudes, de leurs caractères. C’est une belle rencontre ! Cette initiative est menée dans le cadre d’une mesure compensatoire des Espaces Naturels du Languedoc Roussillon.


Restauration des Garrigues du Clap :

Le Conservatoire d’Espaces Naturels du Languedoc Roussillon met en œuvre un projet de restauration des milieux naturels ouverts. Afin de restaurer ces garrigues, un troupeau d’ânes vient pâturer des parcelles privées. Les clôtures sont là pour contenir les animaux, et non pour gêner les promeneurs, merci de les respecter. Sur un long terme, ce projet doit permettre l’ouverture de la garrigue, et ainsi le retour des pelouses sèches et des nombreuses espèces protégées qui y vivent: orchidées, guêpier d’Europe, lézard ocellé, etc. Les ânes sont arrivés en camion en janvier et repartiront au printemps, par les chemins de transhumance, durant un mois, jusqu’à Vénosc.

OUZIG JUDO à l'honneur

Timothée BLANQUET s'est qualifié dimanche pour la grande finale régionale de judo le 26 mai à Toulouse .

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout


En effet ce dimanche avaient lieu les demi-finales régionales et Timothée a fait un beau parcours et il est arrivé 3ème à l'issu de 4 combats dont 3 expéditifs . Timothée est que 1ère année dans la catégorie benjamins !
Merci au supporter Baptiste REVERTE qui est venu l'encourager et qui promet également... bel esprit ! Qui a dit que le judo est un sport individuel

Poésie à Bouzigues

 Du 10 au 18 mars 2018, les passeurs de poèmes, Annie Caporiccio, Chantal Bayer, Corinne Hardouin, Monique Cazes, Roselyne Camélio et à la guitare Alain Benet ont célébré avec bonheur, pour la troisième année, le printemps des poètes.

cafeDSC00093-2

Après une incursion à la MJC de Poussan, c'est à la Bibliothèque et au Bar du Globe, à Bouzigues, que se sont déroulées les rencontres.

cafe20180317_190007-2

La bienveillance et le professionnalisme des responsables de ces établissements et la disponibilité du président du Foyer rural, ont permis la réussite de cet événement.

Dans le village, plus de soixante dix personnes ont répondu favorablement à l'invitation.

Les poèmes occitan/français de Jean Marie Petit, tirés de son recueil Bestiari, aubres, vinhas / Bestiaire, arbres, vignes (Albi - Vent Terral 1979 et 1981) et de sa dernière publication, l'Ofertòri de l'espilhaire / l'Offertoire de l'élagueur (l'Arrière Pays 2016) ont été mis en honneur.

Puis ceux de  Jean-Luc Pouliquen, Claire Musiol, Rupi Kaur à cinq voix et Joan Salvat, ont constitué la séquence « coups de cœur ». Le voyage poétique s'est terminé à la satisfaction générale, au Bar du Globe, dans une ambiance festive, grâce à la Casa d'Espagne de Sète.

Cœur de ville de Bouzigues : du nouveau dans la gestion des déchets

En partenariat avec la Mairie, Sète agglopole méditerranée met à disposition des résidents du cœur de ville des nouveaux conteneurs collectifs pour trier l’ensemble des déchets, ordures ménagères, papiers et emballages recyclables ainsi que le verre.


IGGGGIMG_3266Ces conteneurs sont installés place de la Victoire, place du Général de Gaulle et place du Belvédère à Bouzigues, de manière à couvrir l’ensemble du centre ville tout en étant facilement accessibles.


L’objectif principal est de mettre un terme à la collecte traditionnelle en sacs, peu satisfaisante du point de vue technique mais surtout dommageable pour l’esthétique du centre ancien et source de nuisances pour les résidents. Inutile désormais de se préoccuper des jours de passage, le ramassage des déchets à partir des nouveaux conteneurs sera assuré en continu et autant que de besoin.
Le changement deviendra effectif dès lundi 19 mars, la mise en service des nouveaux conteneurs entraînant automatiquement l’arrêt de la collecte des sacs.
Présents sur le terrain pour accompagner chacun dans ce changement d’habitude, les ambassadeurs du tri de Sète agglopole méditerranée resteront à vos côtés pour vous guider dans cette nouvelle gestion des déchets (04 67 46 47 20 ou dechets@agglopole.fr).

Des petits pas pour chacun…

un grand pas pour la propreté !

Bientôt le Trail de Bouzigues

Course partenaire "TRAIL DE BOUZIQUES 24 MARS
https://www.trailbouzigues.fr/participer/

L’image contient peut-être : texte

Pour cette 16ème édition, l’amicale des sapeurs pompiers de Bouzigues va encore une fois essayer de vous surprendre avec un tracé où vous découvrirez au fil des pas le pittoresque village de Bouzigues, une vue panoramique sur les parcs à huitres, le site des Capitelles où se succèdent pierres sèches, oliviers sauvages, chênes kermès…

Prochaine édition, Samedi 24 mars à 16h00 

Avec ce nouveau tracé, nous avons essayé de satisfaire les amoureux de beaux paysages mais aussi les sportifs à la recherche de sensations fortes et de performance. Cette année encore les fonds collectés seront reversés aux associations caritatives les blouses Roses qui œuvrent pour le bien être des personnes en maison de retraite ou à l’hôpital Génération SED qui aide vient en aide aux personnes atteintes de la maladie génétique appelée « Syndrome d’Ehlers-Danlos dit SED

»https://www.trailbouzigues.fr/participer/

 Pour le 24 km : Paysage panoramique, monotrace superbe association sport et paysages, découverte des Capitelles et ouvrages de pierres sèches, oliviers sauvages et chênes kermès. Dénivelé environ 500 m D 3 ravitaillements tous les 6 km environ boissons + nourriture

"Cinéma et utopie au fond des mers" au Musée de l'Etang de Thau à Bouzigues

Ce vendredi 2 mars 2018 à 18h30 au Musée de l'Etang de Thau à Bouzigues avait lieu "Cinéma et utopie au fond des mers" une conférence animée par Marc Sauer - adjoint au directeur des musées d'Agde et responsable du service des publics.

cineeeP1010862

Une conférence qui en principe est la 1ère d'une série en relation avec le monde marin pour le bonheur des passionnés et des amateurs.

Une vingtaine de personnes pour découvrir les caractéristiques de ce monde marin  à la fois source de vie foisonnante et monde mystérieux peuplé de créatures inconnues ou mortelles, un monde qui a très tôt intéressé producteurs et scénaristes.

"Comment depuis 100 ans, le cinéma a-t-il exploité l'imaginaire sans limites que suscitent les fonds inexploités des océans ? De Jules Verne à James Cameron, en passant par le "Grand Bleu" et les sirènes, Marc Sauer est revenu sur 100 ans de films aquatiques qui explorent rêve, quête initiatique, mystère ou terreur."

Car beaucoup plus d'humains sont partis dans l'espace que ceux qui ont pris la direction des abysses, ils sont 3 à avoir approché les grands fonds.

Après avoir découvert la vie qui caractérise les différentes profondeurs dans les océans, place au cinéma avec ceux qui sont des références dans ce domaine, Jules Verne, Jacques-Yves Cousteau et James Cameron.

cineeeeeeP1010856Retour sur chacun d'eux :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Jules_Verne

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques-Yves_Cousteau

https://fr.wikipedia.org/wiki/James_Cameron

Trois spécialistes pour illustrer trois approches des fonds marins pour le cinéma avec un voyage en immersion, un autre avec une version onirique avec les cités et les royaumes des océans, et enfin une approche plus réaliste et scientifique. Une très belle soirée dans les profondeurs des océans et d'un univers qui captive toujours les scientifiques mais aussi tous  les humains car difficilement accessible. Musée de l'étang de Thau, Quai du port de pêche- 34 140 BOUZIGUES - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bouzigues au cours des siècles

Le fait « d'être à l'écart de la grand-route » a longtemps valu à Bouzigues la réputation d'être « un village sans histoire » : les voyageurs pressés ayant trop souvent confondu la quiétude ambiante et la pérennité du cachet pittoresque de la localité avec un isolement, envié et idyllique, par rapport à la marche du monde. Cet ouvrage est le déni absolu de cette opinion hâtive et superficielle. Le portrait que François Baqué et Antoine Rouquette brossent, en effet, de ce village du littoral au cours des siècles ne permet aucun doute à ce sujet. L'habitat fut très ancien sur le terroir et « la situation exceptionnelle » de la petite cité méditerranéenne, face à l'étang de Thau qui, « par les belles journées ensoleillées, brille de mille feux » ne doit pas faire oublier que Bouzigues (et toute sa région) fut une terre de passage (les Grecs, les colons de Marseille, les armées d'Annibal) et d'invasions (Romains, Wisigoths, Sarrasins, Normands) et que le nom de Bouzigues (Polygium) apparaît dès le IVe siècle sous la plume de Festus Avienus. Ensuite, c'est le destin de la seigneurie (mentionnée comme vassale de la seigneurie de Loupian au début du XIIe siècle) et celui de la communauté (administration des consuls) que les auteurs font revivre pendant plus de six siècles jusqu'à la Révolution au cours de laquelle les biens des « ci-devant privilégiés » sont étroitement surveillés (un voleur de raisins de douze ans est emprisonné), le...» suite chez Amazon