Un nouveau véhicule pour l’Aide et l’Accompagnement à la Mobilité (SAAM)

Le GIHP-LR propose depuis 1990 un Service d’Aide et d’Accompagnement à la Mobilité (SAAM), sur le territoire du Département de l’Hérault, afin de faciliter les déplacements de personnes à mobilité réduite.

La dimension d’ accompagnement est une composante importante de ce service et les prises en charge s’effectuent de porte à porte . Ce service est complémentaire au réseau des transports intercommunaux. Il s’adresse aux personnes résidant sur le département de l’Hérault et ayant un handicap permanent (moteur, visuel, ou personnes semi-valides).

gigiCapture

Grâce au Département de l’Hérault, le service met en place un véhicule supplémentaire . Jusqu’alors, le service était contraint de refuser des déplacements (15% de refus en 2016), faute de moyens matériels.

Madame Gabrielle HENRY , Conseillère départementale et Vice-présidente déléguée à la solidarité handicap , et Monsieur Thierry BALIX, Président du GIHP-LR ont le plaisir d’ inaugurer le 4ème véhicule aménagé mis en circulation au sein du Service d’Aide et d’Accompagnement à la Mobilité.

Le 21 mars 2018 à 16 h Remise des clés du 4ème véhicule aménagé du Service d’Aide et d’Accompagnement à la Mobilité sur le parvis de l’Hôtel du Département 1977 avenue des Moulins, à Montpellier.

Le Service d’Aide et d’Accompagnement à la Mobilité du Département de l’Hérault en quelques chiffres (2017) : 167 bénéficiaires 3 383 transports et accompagnements, 190 948 km parcourus

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations