La gestion des risques avec le Département, l'été

 

pompiers - cg34

Le Département de l’Hérault est mobilisé dans la lutte contre les risques qui menacent les biens et les personnes

De part ses compétences et les politiques volontaristes qu’il a développées, il est particulièrement actif dans la lutte contre les pénuries en eau, les incendies, les inondations et les mouvements de terrain. La géologie héraultaise, le contexte méditerranéen et les évolutions prévisibles liées au changement climatique rendent ces risques particulièrement présents dans notre département.

Pénurie d’eau

Le risque de pénurie d'eau est un des risques auquel l'Hérault est le plus confronté. Les besoins en eau augmentent de façon importante an raison de l’accroissement démographique, accentué épisodiquement par la fréquentation touristique surtout en période estivale. Or, en saison chaude, on sait que les besoins d’irrigation sont plus forts. Enfin, l’un des effets du changement climatique est la multiplication des périodes de sécheresse. L’ensemble de ces facteurs conjugués risquent d’amplifier les tensions sur la ressource.

Depuis de nombreuses années, le Département anticipe les besoins sur son territoire grâce à un Schéma départemental d'alimentation en eau potable, régulièrement actualisé. Pour les collectivités locales qui en ont besoin, il conduit des opérations de recherche en eau afin de pallier les déficits quantitatifs et les ressources non protégeables.

Les zones les plus tendues se situent dans la zone littorale. Les ressources locales sont soumises aux risques de salinisation, en particulier la nappe de l'Astien fortement mobilisée par de nombreux forages publics et privés.

Afin de résoudre pleinement ces difficultés, le projet Aqua Domitia (amenée d'eau en provenance du Rhône jusqu'à l'Orb) est en cours de développement. Destiné à apporter au territoire une sécurité d'approvisionnement et une capacité d'irrigation raisonnée de la vigne, ce projet est confié à la société d'aménagement du Bas Rhône Languedoc.

Pour le piémont, en plus des nombreuses sources à protéger, la source des Cent fonts prospectée et analysée par le Département est mobilisable pour la zone Est qui connaîtra un développement soutenu et un déficit en eau prochainement.

Ces perspectives ne limitent pas les efforts entrepris qui doivent encore s'intensifier pour lutter contre les fuites et les gaspillages. La réduction des risques de pénurie d'eau passe d’abord par la maîtrise des prélèvements et  la consommation à laquelle chaque collectivité responsable est appelée à contribuer.

Incendie

 Le saviez-vous ?

L'été, 3000 sapeurs-pompiers professionnels et volontaires sont mobilisés pour intervenir

Les forêts héraultaises constituent des espaces naturels fragiles. Les feux de forêt ravagent chaque année de nouvelles parcelles qui mettent du temps à se reconstituer. Pour limiter ce fléau, enrayer sa progression et en atténuer les effets, le Département se mobilise avec des partenaires pour la prévention des incendies de forêt.

Ainsi les services départementaux, SDIS et Forestiers Sapeurs, protègent les 310 000 hectares de forêts, landes et garrigues qui sont classées parmi les plus sensibles de France.

L'hiver, la mission des 105 forestiers-sapeurs encadrés par l'Office National des Forêts consiste à débroussailler 2 000 hectares et à entretenir et 2000 km de pistes de défense contre les incendies, mais aussi 17 tours de guêt et 330 citernes d’eau qui  complètent ce dispositif préventif.

 Adoptez les bons gestes pour éviter des provoquer des incendies !

L'Entente pour la forêt Méditerranéenne 
réunit 29 collectivités, 14 départements de la zone sud (incluant le Département de l’Hérault), les 14 services départementaux d'incendie et de secours, ainsi que la collectivité territoriale de Corse.
Pour la 8è année, l'Entente et ses partenaires sensibilisent les touristes et les résidents en forêt, aux bons gestes pour éviter des provoquer des incendies.

En savoir plus : http://www.prevention-incendie-foret.com

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations