OCTOBRE ROSE 2018

A l’occasion  » d’Octobre Rose », de nombreux événements sont organisé dans l’Hérault. Ces événement sont l’occasion de partager un moment de convivialité tout en s’informant sur le dépistage organisé du cancer du sein.

Voici le programme d’Octobre Rose : Programme Octobre Rose 2018

 

Le Collectif Octobre Rose 2018 :
ICM, Institut du Cancer de Montpellier , Dépistages34 , Amhdcs Mammobile , Agence Régionale de Santé Occitanie , Étincelle Montpellier , CROS Languedoc Roussillon Maison Régionale Des Sports , Entre Ciel & Mer , La Montpellier Reine , BRCA France , La Ligue contre le cancer – Comité de l’Hérault (34) , Vivre comme avant , CHU Montpellier , Arcopred , Montpellier Institut du Sein , Cpam Hérault Ville de Montpellier

Ce qu'il faut savoir :

Dépistage du cancer du sein

Le dépistage est la réalisation d’examens de détection ou de surveillance alors qu’on est en bonne santé.
L’objectif du dépistage organisé est de détecter un cancer à un stade précoce et permettre ainsi sa guérison.
Pour le cancer du sein le dépistage organisé permet de détecter des lésions qui ne sont ni palpables ni visibles. Laissant ainsi une grande chance de guérison et réduisant la lourdeur des soins.
 
 
Le dépistage organisé du cancer du sein consiste à inviter tous les 2 ans, les femmes âgées de 50 à 74 ans à pratiquer une mammographie.
Depuis 2004, le dépistage organisé du cancer du sein est généralisé dans tous les départements. Un programme national avec différentes modalités est développé pour inviter et inciter les femmes à participer à ce dépistage.
Dépistages34 est une association loi 1901 fondée en 1999 par le Professeur Jean-Pierre DAURES. Il en est actuellement le président.
Le docteur Jeanine CHERIFCHEIKH est le médecin directeur dde Dépistages34 depuis le 1er juin 1999.

Le dépistage organisé du cancer du sein

Pourquoi ?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Plus de 50000 nouveaux cas estimés en 2014.
Première cause de mortalité par cancer chez la femme.
Un diagnostic précoce constitue le meilleur moyen d’agir contre le cancer du sein.Le dépistage permet de détecter des cancers bien avant qu’ils soient palpables ou symptomatiques.
La mammographie est l’examen de référence dans le dépistage du cancer du sein.

Les facteurs de risque

Risque moyen

Concerne les femmes âgées de 50 à 74 ans sans antécédent particulier, personnel ni familial. Le dépistage organisé a été mis en place pour cette catégorie de femmes. Effectivement, le risque de développer un cancer du sein chez une femme est maximum après 50 ans (80% des cancers du sein surviennent après cet âge).

Risque élevé

Non concerné par le programme de dépistage organisé du cancer du sein.
Ce sont des femmes, qui ont eu, quelque soit leur âge, un cancer du sein ou une anomalie mammaire ou qui ont été exposées à des irradiations thoraciques importantes.
Un suivi individualisé est mis en place par le médecin traitant ou par le gynécologue.

Risque très élevé

Non concerné par le programme de dépistage organisé du cancer du sein.Ce sont des femmes porteuses d’une prédisposition génétique au cancer du sein.
Un suivi individualisé est mis en place par le médecin traitant ou par le gynécologue.

Le Cancer c’est Quoi ?

Le cancer est une maladie décrite depuis l’Antiquité. C’est Hippocrate qui a comparé la tumeur à un crabe, et qui lui a donné les noms grecs de « karkinos » et « karkinoma ». La comparaison est justifiée par l’aspect de certaines tumeurs, dont les prolongements rappellent les pattes de l’animal.

HyppocrateL’organisme humain est constitué de milliards de cellules.
Ces cellules meurent principalement par vieillissement et d’autres naissent par division à partir d’une autre cellule qui se dédouble pour former une copie parfaite d’elle même.

Cellules cancereuses 1

Lors de cette division, des erreurs peuvent survenir, l’ADN produit n’est pas le même. Il s’agit de modifications génétiques.
Le corps répare automatiquement ces erreurs par un mécanisme de détection et de correction.

Cellules cancereuses 2

Si les cellules anormales, par un malheureux hasard, échappent au système de contrôle et de réparation de l’organisme, elles se mettent à se multiplier de manière anarchique et à proliférer. On parle alors de cancer.
L’amas de cellules anormales forme une tumeur qui peut grossir et repousser les autres cellules dans le même organe.
Elles peuvent quitter l’organe pour former des métastases.

Cellules cancereuses 3
Plus les cellules sont âgées plus elles meurent : c’est pour cette raison que le risque de faire un cancer du sein ou un cancer colorectal est maximum entre 50 et 74 ans.

Le cancer du sein

En France, chaque année, on observe 350 000 nouveaux cas de cancers 150 000 décès.
Les taux d’incidence et de mortalité ont tendance à baisser depuis quelques années.
Les cancers les plus fréquents sont ceux de la prostate, du sein, du côlon-rectum et du poumon.
•     48 763 cancers du sein en France par an
•     une femme sur 8 sera confrontée à un cancer du sein dans sa vie, premier cancer chez la femme
•     L’incidence augmente avec l’âge, maximum entre 60 et 69 ans.
•     11 886 décès par an en France
•     178 235 femmes, c’est la population cible dans l’Hérault
•     280 cancers du sein sont diagnostiqués tous les ans dans l’Hérault dont 6% grâce à la 2éme lecture.
•     56.2% des femmes bénéficient d’une mammographie régulièrement tous les 2 ans dans le cadre du dépistage  organisé.

 

A partir de 50 ans et jusqu’à 74 ans une mammographie est recommandée tous les deux ans, chez les femmes à risque moyen.

Pour les risques élevé ou très élevé, les intervalles entre les mammographies peuvent être plus courts et d’autres examens sont souvent nécessaire. Ils sont personnalisés en fonction du risque.