Un jeu vidéo sur la liberté d'expression

Les attentats meurtriers perpétrés en janvier 2015 au siège de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, à Montrouge et Porte de Vincennes, ont porté atteinte aux valeurs qui fondent notre République : la liberté d’expression, fondement de toutes les libertés, la liberté de conscience et le respect des opinions individuelles. Des principes  qui permettent de vivre ensemble. 
 
Apprendre aux élèves à mesurer la portée de la liberté d'expression et d'opinion passe notamment par la prise de conscience de la portée de leurs paroles et la confrontation de leur jugement à celui d'autrui. Les usages des nouvelles technologies peuvent être un champ fertile de réflexion sur ce sujet.
 
Le Département de l’Hérault en collaboration avec l’agence Them Game, dirigée par Oscar Barda, game designer, ont imaginé un serious game, développé à partir des technologies avancées du jeu vidéo, faisant appel aux mêmes approches de design et savoir-faire que le jeu classique (3D temps réel, simulation d'objets, d'individus, d'environnements…), et dont le but est de faire passer un message de manière attractive et d’organiser le débat.
Dépassant la seule dimension du divertissement, ce serious game, intitulé « Chut ! » a pour objectif de sensibiliser un public d’adolescents et de transmettre les valeurs fondamentales de la liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité.
Calvat Renaud
Renaud Calvat, Vice-Président du Département de l’Hérault, délégué à l’éducation et la culture
 
Un jeu vidéo collaboratif et participatif 
 
Le jeu vidéo place les participant(e)s dans la position de rebelles affrontant les forces normalisatrices de quatre milices ennemies :
 
1. Les militaires
2. Les religieux
3. Les bureaucrates
4. La société du spectacle
 
Le défi des participant(s), dans la ville dominée par une couleur unique et imposée par les différentes dictatures, sera de ramener un panache de couleurs, d’opinions de pensées, d’envies dans la tête des passant(e)s. 

Construire la réflexion 

Certains éléments du jeu ont été créés par des collégiens et des enfants usagers du réseau des bibliothèques du département de l’Hérault.
Il s’agit des œuvres d’art apparaissant dans les quatre tyrannies sous différentes formes : poèmes, musiques ainsi que des affiches de propagande. 
Ces éléments ont été réalisés dans le cadre du dispositif départemental d’Actions Éducatives du Territoires (AET*) sous la forme d’ateliers qui ont duré 20 heures, au sein des collèges d’Olonzac, de Saint-Gély-du-Fesc et de Marseillan.
Des animations ont également été organisées au sein des bibliothèques du département : Pierresvives,, Espignan, Mèze, Cazedarnes …
Cinq artistes ont passé 20h en résidence dans ces établissements scolaires et culturels. Il s’agit de :
  • Léokadie, artiste designer (réalisation d’affiches de propagande, à la bibliothèque de Mèze)
  • Tatiana Arfel, écrivaine (réalisation de poèmes à la bibliothèque de Cazedarnes et en AET au collège de Marseillan)
  • Débit de beau (réalisation d’affiches de propagande à la médiathèque Pierresvives)
  • Le Poulpe, musicien (réalisation de musiques à la bibliothèque de Lespignan)
  • Cépages d’encre, écrivains (réalisation de poèmes dans le cadre  d’AET au collège d’Olonzac)
 

Zoom sur les AET

Le dispositif AET mobilise plusieurs directions du Conseil départemental de l’Hérault pour accompagner
techniquement et financièrement des projets éducatifs mis en oeuvre dans les collèges. Il résulte d’un travail
transversal en lien étroit avec la Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale et s’inscrit dans les
orientations prioritaires de la politique jeunesse du Département.
Dans l’enceinte des collèges, le Département conforte l’action éducative en favorisant une pédagogie ouverte sur
les champs de la citoyenneté, de l’éducation artistique et culturelle, de la sécurité routière, de
l’environnement et de l’éducation sportive. Cette action s’articule notamment avec la construction des « parcours »
prioritaires souhaités par l’Education nationale, et qui traversent la scolarité de chaque élève :
  • le parcours citoyen
  • le parcours avenir
  • le parcours d’éducation artistique et culturelle
 

Un produit  héraultais

Les villes intégreront quelques trésors emblématiques, éléments phares, buren sérignan du département de l’Hérault.
Commandé par le Département de l’Hérault à la société d’Oscar Barda, « Them Game », le jeu sera gratuit et utilisable sur PC. Il sera lancé dès septembre 2018.
Jeu mis à disposition dans les collèges du département, sur le portail de l’Hérault et dans les bibliothèques informatisées du département.
100 enfants héraultais participent à la création 
Programme de la rencontre :
  • Démonstration du jeu devant les collégiens 
  • Intervention d’Oscar Barda pour présenter le jeu et échanges avec les élèves
 
A partir de 12 ans.
Focus 
Oscar Barda, game designer, responsable des jeux vidéo à La Gaîté lyrique, directeur du studio ThemGames et théoricien des jeux vidéo.