1ères restrictions pour le bassin versant de la Lergue et les affluents de l’Orb

(Mare, Graveson, Jaur, Vernazobres...) et vigilance pour le reste du département.
Le département de l’Hérault a bénéficié d’un automne 2018 pluvieux. Il aura cependant été suivi d’un hiver particulièrement sec et d’un printemps faiblement arrosé, de sorte que le bénéfice de cette bonne recharge automnale a été fortement réduit.Les milieux superficiels, plus particulièrement sur le bassin versant de l'Orb et celui de la Lergue, présentent début juin des débits normalement constatés au milieu de l’été.Bien que les niveaux des nappes d’eaux souterraines restent acceptables, la tendance générale est à la baisse, alors que le pic estival de prélèvement n’a pas encore eu lieu.
Ainsi, pour faire suite à la réunion du 14 juin dernier du comité sécheresse en charge de la surveillance de la ressource en eau, le préfet de l’Hérault décide des premières limitations d’usages de l’eau sur le bassin versant de la Lergue ainsi que sur les affluents de l'Orb. Il place le reste du département en vigilance.1ères limitations sur le bassin versant de la Lergue et sur les affluents de l'Orb (la Mare, le Gravezon, le Jaur et le Vernazobres).