Muriel Penicaud,Emmanuelle Wargon et Agnes Panier-Runacher lancent le "Tour de France des solutions"

 
Muriel Penicaud,Emmanuelle Wargon et Agnes Panier-Runacher lancent le "Tour de France des solutions"
Le Premier ministre a demandé à Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès de la Ministre de la Transition écologique et solidaire et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Économie et des Finances, de réaliser un « Tour de France des Solutions » dans le cadre de la mobilisation nationale pour l’emploi. Ce « Tour de France des solutions » vise à mettre en avant sur tout le territoire, à un échelon régional ou plus local, des projets qui fonctionnent. (lien vers le CP de Matignon)

L’objectif de cette initiative est d’identifier 20 à 30 projets territoriaux exemplaires, qui pourraient être généralisés ou répliqués ailleurs en France, pour apporter des solutions concrètes aux « angles morts » des politiques publiques et aux blocages qui font obstacle aux projets individuels ou collectifs.

C’est pour lancer ce « Tour de France des solutions » que les trois ministres sont venues dans l’Hérault lundi 07 ocotbre, un territoire fortement mobilisé pour la transition écologique et industrielle, pour l’innovation et au sein duquel des entreprises agissent pleinement en faveur de l’emploi local.

Plus précisément, elles se sont rendues à la communauté d’agglomération du Bassin de Thau qui porte à la fois un Contrat de transition écologique (le CTE du Bassin de Thau) et un Contrat « Territoire d’industrie » (le territoire d’industrie « Béziers – Sète »).

Les ministres ont visité la station d’épuration de Sète qui a démarré des travaux de rénovation de son bassin en automne dernier afin de renforcer ses capacités de traitement de l’eau. C’est un des projets majeurs de la Région en termes d’investissements (120 m€) et d’emploi (300 emplois).

EGRF1rbWwAAD47P

Dans la continuité de cette visite et afin de poursuivre les échanges, le siège de la communauté d’agglomération a accueilli des citoyens pour un grand débat avec les ministres. Ce temps d’échanges a permis de mettre en lumière les bonnes pratiques et les difficultés rencontrées par les porteurs du Contrat de transition écologique (entreprises, fédérations professionnels de pécheurs, associations environnementale, élus locaux) et ceux du Contrat « Territoire d’industrie » (entreprises innovantes, start-up locales).