Evaluateur à la Maison de l'Autonomie, késako ?

Maintenir ou redonner un niveau d’autonomie optimum passe par l’évaluation des impacts de la dépendance ou du handicap de la personne. Un métier encore méconnu.

Charlotte Galand est l’une des quatre ergothérapeutes du service prévention et aides, à la Maison de l’autonomie. Elle fait partie d’une équipe pluridisciplinaire chargée d’évaluer la perte d’autonomie.

Sa mission : déterminer les besoins de la personne âgée et/ou handicapée dans son quotidien, pour proposer des solutions adaptées telles qu’une présence à domicile, une aide technique ou l’aménagement du logement....

"L’objectif est de lui redonner un maximum d’autonomie en tenant compte de ses habitudes de vie et de son environnement", précise Charlotte. Tous les détails du quotidien sont abordés avec la famille, de la salle de bain aux repas, activités et déplacements. Pour préconiser, par exemple, la planche de bain la mieux adaptée pour sécuriser la toilette. "ll faut conserver son regard professionnel tout en entrant dans l’intimité de la personne avec empathie", poursuit Charlotte. S’adapter

au contexte, créer une relation de confiance et avoir une vision globale des projets de vie sont en effet des qualités indispensables au métier d’ergothérapeute. "Contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes et leur apporter des solutions concrètes, c’est très gratifiant !".

 

FLORENCE CARON

 

madame-caron-ftt

Ancienne professeure de sport atteinte d’une maladie dégénérative, Florence n’a jamais baissé les bras. Récemment arrivée dans l’Hérault, cette ex-sportive est très motivée. "Le sport m’aide à tenir et à lutter contre la maladie. J’ai pu faire de l’ULM et du ski et j’ai adhéré à un club handisport. Grâce à la Maison de l'Autonomie j’ai obtenu des aides auxquelles je ne m’attendais pas. J’ai pu avoir un fauteuil tout terrain qui me permet de faire de la randonnée dans les beaux paysages d’ici. Venant d’un autre département, je me suis rendue compte combien l’Hérault est à la pointe dans l’accompagnement du handicap."