Tranches de vi(gn)es

64 caveaux jalonnent l’Oenotour de l’Hérault. A la clé ? De savoureuses découvertes et la rencontre de vignerons passionnés, comme en témoigne l’étape au château de l’Engarran et au domaine de Pélican.

 

Chateau Engarran Laverune

 

Leur grand-mère a eu le mérite, pendant la guerre, de garder cette "folie" du XVIIIe siècle, son parc et son vignoble aux portes de Montpellier. Leur mère, celui d’ouvrir la voie d’une viticulture de qualité. En dignes héritières, Diane Losfelt et Constance Rérolle ont elles, hissé le château de l’Engarran au sommet.

Cap sur la défense d’un terroir pour partie en AOP Languedoc Saint-Georges-d’Orques et Grès de Montpellier. La fratrie a aussi fait rénover le caveau et le musée, et aménagé deux salles supplémentaires pour créer un espace réceptif unique en son genre. "Ces travaux ont marqué le coup d’envoi en 2016, d’une démarche oenotouristique qui ne cesse de s’enrichir entre visites thématiques, afterworks et dégustation de vieux millésimes…", explique Diane Losfelt.

Et l’histoire se poursuit : en décembre, leur nièce Emilie Grill, reprendra en mains la communication du château. "Elle va apporter un souffle de modernité et créer peut-être un appel d’air pour d’autres membres de la 6e génération", se réjouit Diane Losfelt.