Hérault

Cérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française

 
Cérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française
Pascal Otheguy, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, a présidé ce vendredi 08 juin la cérémonie de naturalisation et de déclaration de nationalité française à la préfecture de l’Hérault.

Cette cérémonie vise à accueillir de manière solennelle et chaleureuse dans la communauté nationale, les personnes ayant acquis récemment la nationalité française par naturalisation ou réintégration ou par mariage avec un ressortissant français.

Lors de cette manifestation, 50 personnes recevront le décret de naturalisation ou la déclaration de nationalité française par mariage qui matérialise leur acquisition de la nationalité française.

Elles sont originaires de  pays différents : Maroc (23), Algérie (6), Roumanie (3), Sénégal (3), Britannique (2), Madagascar (2), Biélorussie (1), Cameroun (1), Chine (1), Congo (1), Cuba (1), Espagne (1), Guinée (1), Tunisie (1), Turquie (1), Ukraine (1), Syrie (1).

Elles vivent à Montpellier, Castelnau-le-Lez et Jacou.

La plus jeune est âgée de 21 ans, la plus âgée a 71 ans. L’ensemble des catégories socio-professionnelles sont représentées.

Département Budget 2018 : solidarité avec les Héraultais

Le Conseil départemental a voté son budget les 12, 13 et 14 février derniers. Michaël Delafosse, conseiller départemental en charge des finances est revenu sur les principales mesures adoptées.

Lac du Salagou in France

"Nous arrivons à mi-chemin de ce mandat et les choix faits par l’équipe de Kléber Mesquida portent aujourd’hui leurs fruits. La fibre optique sera accessible à tous les Héraultais au plus tard en 2022 (lire page 14), le plan irrigation va être adopté cette année, afin de mieux maitriser la ressource en eau et soutenir ainsi toute la filière agricole. Un effort budgétaire significatif sera fait pour permettre aux pompiers d’assurer leur mission de service public. De nombreux projets au service de tous les Héraultais sont lancés, avec un budget de 1,490 milliards d’€, avec une maitrise de la fiscalité. Il n’y aura pas d’augmentation des impôts en 2018. Le poids de la dette du Département passe de 501€/habitant à 459€/habitant pour cet exercice."

Découvrir les grandes lignes du Budget : http://www.herault.fr/2018/02/14/budget-2018-solidarite-heraultais-23542

Le conseil départemental de l'Hérault reçoit le MHR

Ce lundi 4 juin 2018, les joueurs du MHR, favoris au titre de champions de France et finalistes du Top 14 cette année, ont été reçus par Kléber Mesquida, président du conseil départemental de l'Hérault et par Mohed Altrad, président du Montpellier Hérault rugby, à l'occasion d'une réception pendant laquelle leur ont été remis la médaille du département.

Les rugbymen passés à côté de leur finale face à Castres samedi au Stade de France arboraient la tristesse des mauvais jours. « Avec Marie Passieux vice présidente, Michaël Delafosse président de la commission sports, Andre Lubrano représentant la Région, j’ai remercié les joueurs pour leur saison exceptionnelle avec le record d’essais : 103 !
Même si la finale ne leur a pas réussi, il faut retenir les résultats obtenus qui augurent d’une nouvelle saison prometteuse, en championnat et en coupe d’europe... Allez le MHR ! » Kléber Mesquida.

L’avenue Condorcet de Bessan aménagée par la commune et le département

 

L’avenue Condorcet, depuis la cave coopérative jusqu’à la rue du Stade, qui vient d’être aménagée et pourvue de nouveaux équipements, a désormais une bien meilleure allure : un espace de stationnement bien utile a été créé, la clôture et le portail d’entrée du stade Francis Casalta changés pour une meilleure vue sur le stade ; la bande roulante de voirie a été refaite par les services du département, et une piste piétonne et cyclable réalisée de la halle départementale de sport Jean-Louis Papin à la placette dite « la place rouge ».

Il ne reste désormais plus à terminer que quelques finitions, comme la réalisation prochaine des espaces verts et de la signalétique routière.

Les travaux sur cette voie départementale très fréquentée ont été réalisés grâce au soutien du conseil départemental. Sébastien Frey, conseiller départemental de l’Hérault, et Stéphane Pépin-Bonet, maire de Bessan, sur place, ont parlé des actions du département dans la commune (notamment au niveau des aménagements routiers) et prévu ensemble une inauguration prochaine de ces travaux, en lien avec l’ASB Football.

Département : le budget départemental 2018

Le budget départemental 2018 se veut ambitieux et solidaire. Après le débat d’orientations budgétaires du 18 décembre 2017, le vote du budget primitif a été l’occasion de fixer le cap des prochaines politiques publiques à mener en faveur des Héraultais et du territoire.

Accueil

 

C’est un budget primitif 2018, d’un montant de 1,490 Milliards €, qui a été voté par l’Assemblée départementale ces 12, 13 et 14 février 2018.

Avec ce budget, le Département veut affirmer son ambition pour un développement équilibré du  territoire et sa volonté de renforcer les solidarités aux personnes, sans augmentation du taux de  la taxe foncière.

 

"Premier indicateur de cette volonté politique : un budget solidarité consacré à soutenir les plus fragiles (les personnes âgées, les personnes handicapées, les publics en difficultés sociales, l’enfance en danger) de 758 M€. Il progresse plus modérément que les années précédentes en raison principalement de la stabilisation du nombre d’allocataires RSA. Pour autant, le reste à charge du Département concernant les 3 allocations individuelles de solidarité, Allocation personnalisée d’Autonomie (APA), Revenu de solidarité active (RSA) et Prime de compensation du handicap, augmente de 17,5M€ en 2018, soit 192,9 M€ non compensés par l’Etat. "

Pour connaître l'intégralité de la présentation : http://www.herault.fr/2018/02/12/un-budget-departemental-2018-ambitieux-solidaire-23537

 

150 m3 de déchets récoltés sur les routes

OPERATION STOP AUX DECHETS

herCapture

Pour la deuxième année consécutive, le Département organisait mardi 5 juin une grande opération Stop aux déchets sur les routes de l’Hérault.

La journée était choisie symboliquement à la même date que la journée mondiale de l’environnement.

350 agents du Département étaient mobilisés ce mardi pour nettoyer 340 km de routes ainsi que 6 hectares d’aire de repos et giratoires.

A l’appel de Kléber MESQUIDA, de nombreuses collectivités ont également répondu présentes pour démultiplier l’action du Département.

150 m3 de déchets épars (papiers, canettes, bouteilles en plastique…) ont été ramassés et les agents ont également trouvé 204 pneus, 13 enjoliveurs, 7 planches, 4 pare-chocs, 1 embrayages PL, 100 kg de ferrailles en tout genre, des bidons usagés de produit de traitement des vignes, 1 translate, 1 pied de parasol, des pieds de salon de jardins et des encombrants en tout genre : matelas, machine à laver, micro-ondes… Preuve du manque de scrupule de certains usagers, les agents sont également confrontés à d’autres trouvailles désagréables : des bouteilles en plastique remplies d’urine.

Pour sensibiliser les usagers contre ces incivilités, de nombreux panneaux ont également été installés sur les différents itinéraires.

Il est précisé : "Ces immondices entachent la beauté des paysages et le confort des usagers sur la route. Mais ils posent surtout un problème environnemental majeur : les fossés qui longent les routes départementales ont pour objet d’évacuer les eaux de ruissellement ; lorsqu’ils sont obstrués, ils ne peuvent plus jouer leur rôle correctement...quand ces déchets ne finissent pas par polluer les rivières, les lagunes et les plages de l’Hérault."

7ème édition du Rallye Moto de la Gendarmerie de l'Hérault

Dimanche 3 juin, Mahamadou Diarra, directeur de cabinet du Préfet de l'Hérault, a participé à la remise des prix de la 7ème édition du Rallye Moto de la Gendarmerie de l'Hérault organisée par l’Escadron Départemental de Sécurité Routière.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel, moto et plein air

Depuis 2012 cette journée de prévention, basée exclusivement sur la sécurité, permet aux motocyclistes de l'Hérault de partager leur passion commune de la moto avec des conseils précieux de pilotage.
Plusieurs ateliers étaient installés sur le site, à Palavas-les-Flots, et un circuit a permis aux participants de parcourir les routes du département.

Villeveyrac : dans le cadre du projet Abeille, de nouvelles jachères mellifères

Depuis plusieurs années, les apiculteurs en France assistent impuissants à une grande mortalité des ruchers. Plusieurs facteurs sont mis en cause :

frelons asiatiques, changement climatique, pesticides…Or les abeilles sont indispensables à la production de végétaux car en pollinisant les fleurs elles assurent la production de fruits.

saugP1060543

Dans une commune comme Villeveyrac qui accueille un grand nombre de producteurs d’arbres fruitiers, les abeilles représentent un élément indispensable au maintien d’une agriculture pérenne.

C'est aussi le cas de nombreux villages en Occitanie et dans l'Hérault.

Par conséquent, dans le cadre de son action en faveur du développement durable, la commune a souhaité reconduire l’opération « Abeille » comme elle le fait depuis plusieurs années.

saugP1060525 (1)

"En collaboration avec le syndicat de chasse, nous souhaitons semer plusieurs hectares de jachères fleuries mellifères, ce qui permettrait aux insectes pollinisateurs de s’implanter. La mairie a effectué une demande de subvention auprès du Département afin d’aménager une parcelle de garrigue en jachères mellifères. Après un travail au sol conséquent, ce sont des graines adaptées à nos climats et à ce sol qui seront semées. Ces semis devraient durer quelques années, en se ressemant naturellement. Vous connaissez le caractère rural de Villeveyrac. Les agriculteurs ont besoin de la présence des pollinisateurs pour assurer une production pérenne et de qualité." Précise Christophe Morgo qui sur un site déjà opérationnel insiste sur cette nécessité afin d'une part de permettre aux abeilles de survivre et de se développer, mais aussi d'éviter que sur ces parcelles municipales, que la garrigue ne reprenne le dessus, et l'on peut vérifier que les abeilles sont bien là.

Entre sauge, lavande, luzerne, mélilot, vigne vierge, phacélie, brunelle, pissenlit, thym, et autres plantes mellifères, sur ces jachères, les abeilles sont de retour

Une nécessité car la pollinisation est en déclin

 Les abeilles sont des fécondatrices exceptionnelles, en effet en butinant 700 fleurs en moyenne par jour, l’abeille assure la fécondation, la reproduction et donc la survie des plantes à fleurs. Lorsque l’on sait que 80% des plantes sont pollinisés grâce aux abeilles, on comprend l’enjeu et le rôle essentiel de l’abeille dans l’équilibre des espèces végétales et le maintien de la biodiversité.

 Et si l’abeille est en danger : la biodiversité l'est aussi.

 saugP1060538Ce déséquilibre se répercute sur la chaîne de la vie. Fragilisée, l’abeille se développe mal, se reproduit mal, les populations se fragilisent et par voie de conséquence la pollinisation diminue… Dès lors, les espèces végétales se reproduisent moins, les graines, les fruits et les baies se raréfient privant oiseaux et petits mammifères d’une nourriture naturelle indispensable. La biodiversité est menacée à son tour.

Et l'agriculture est en difficulté.

 "L’abeille est un allié inestimable des agriculteurs. Bénévole, consciencieuse, rentable, elle participe à la pollinisation de nombreuses cultures comme les arbres fruitiers, les cultures oléagineuses (colza, luzerne…), certains légumes…

"La pénurie d’abeilles constitue une menace pour la production agricole et pour les rendements des cultures notamment. Villeveyrac s’engage dans la protection des abeilles pour soutenir la production agricole, fer de lance de notre économie et de notre image." Rajoutait Christophe Morgo.http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2019/04/saugP1060531.jpg

 En 2018, avec un financement principalement départemenal comme pour d'autres communes qui ont souhaité participer (Gignac, Montbazin, Loupian...), et en partie par la ville, plusieurs hectares seront traités de septembre à octobre (2ha 1/2).

Avec l'aide d'associations comme celle de l'Abeille, les enfants des écoles seront sensibilisés au respect de l'environnement et à la nécessité de s'engager pour un avenir durable et respectueux de la Nature afin de préserver la biodiversité.

 

Le directeur du Sdis de l’Hérault chez les pompiers bessanais

Le colonel Eric Florès, directeur du service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault (Sdis) depuis un an, parcourt depuis le département pour rencontrer tous les sapeurs-pompiers. Sa tournée l’a amené à Bessan où il a été accueilli par les sapeurs-pompiers volontaires, en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, du représentant du groupement Ouest des p.0ompiers héraultais Philippe Brun, et du chef du centre Ludovic Foulgat.

Le colonel s’est entretenu avec le maire des locaux actuels peu adaptés du casernement, situé sur la zone d’activités de la Grange Basse. La mairie, candidate pour la construction d’une nouvelle caserne, et le service départemental, ont cerné les besoins et actions à mettre en œuvre pour concrétiser le plus rapidement possible ce projet.

Eric Florès a ensuite rencontré l’ensemble des sapeurs-pompiers, qui lui ont ont présenté l’histoire et les actions des pompiers locaux : statistiques des interventions, particularités locales, pôle médical du centre de secours, vie de l’amicale… tous les volets ont été abordés en détail.

Pour finir, Eric Florès a évoqué de nombreux sujets touchant au nécessaire développement du volontariat et à la formation des hommes du feu.

C'est parti pour la fibre !

"Avec l’arrivée du Très Haut Débit sur le territoire, c’est tout l’Hérault qui développe ses réseaux de communication et ouvre un formidable potentiel."

"Un meilleur débit numérique permettra de renforcer l’attractivité économique de l’Hérault sur le plan national et international. Villes et campagnes doivent bénéficier des mêmes services." Déclare Kléber Mesquida, Président du Département de l'Hérault.

Pour les entreprises et collectivités :

Avec Hérault Numérique, le Département équipe son territoire - en complément des opérateurs intervenant sur la zone privée - , afin que toutes les entreprises puissent se raccorder au très haut débit, essentiel à leur compétitivité, via le fournisseur d’accès de leur choix.

Pour les particuliers :

La technologie ADSL, autrement dit, le cuivre, est limitée dans sa bande passante. Sa capacité de débit est dépassée, il fallait donc trouver un autre support physique que le cuivre : la solution est venue de la Fibre optique.
Les réseaux de 2ème génération apparus en 2012 ne se contentent plus d’apporter la fibre de point à point, mais ils la transportent vers chaque foyer. Un enjeu de grande importance pour les habitants de l’Hérault et un chantier d’envergure en terme de travaux, de main d’œuvre et d’investissement financier.
A terme, l’ensemble des réseaux de cuivre aujourd’hui encore propriété d’Orange, vont être remplacés.

Le Département en engageant le plan «La Fibre se déploie », en termine avec la fracture numérique créant des inégalités entre les habitants du territoire. D’ici 2022, l’ensemble des Héraultais auront accès au Très haut débit quelle que soit la commune dans laquelle ils demeurent. En facilitant les échanges, la fibre optique va opérer une véritable transformation dans le quotidien des habitants.

Tout savoir sur : http://numerique.herault.fr/

Transmettre la mémoire collective aux élèves héraultais

 
Concours National de la Résistance et de la Déportation 2018 : « S’engager pour libérer la France »
 
 Dans le cadre du Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD), le Département de l’Hérault organisait, le vendredi 1er juin 2018, une journée pédagogique pour les lauréats départementaux du concours.
 
Cette journée se déroulait en présence de Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l’Hérault et de Françoise Couderc, Vice-Présidente du Comité départemental d’organisation du Concours National de la Résistance et de la Déportation.
 
Résultat de recherche d'images pour "photos foret ecrivains combattants 34"
 
 
Une journée de mémoire organisée par le Département de l’Hérault
 
Dans le cadre de ce concours, le Département de l’Hérault a souhaité faire découvrir aux lauréats départementaux, des lieux emblématiques de la Résistance héraultaise.
 
Dix établissements impliqués dans la préparation de ce concours (une centaine d’élèves et une douzaine d’enseignants) ont été invités à participer à cette journée de mémoire. Il s’agissait des collèges de Béziers (Jean Perrin), Gignac, Ganges, Castelnau-le-Lez, Le Crès et des lycées de Clermont l’Hérault, Castelnau-le-Lez, Saint-Clément-de-Rivière, Lattes, Saint-Pons-de-Thomières et de Pézenas.
 
 Déroulé de la journée :

 10h30             Découverte de la forêt des Ecrivains Combattants, à Combes*

*A la suite des inondations de 1930 dans l'Hérault, l'association des Ecrivains Combattants décide d'aider à la replantation  sur le territoire des communes de Combes et de Rosis. C'est à partir de cette initiative que naît l'idée de rendre hommage à des écrivains qui ont combattu durant la Grande Guerre en érigeant des stèles sur les 135 hectares de cette forêt de pins et de cèdres. Il s'agit dans un premier temps de conserver la mémoire d'écrivains tombés au "champ d'honneur". Par la suite, des auteurs morts durant le second conflit mondial ont été rajoutés. Parmi les hommes célèbres honorés, on trouve, Charles Péguy, Pierre Brossolette, Pierre Leroy-Beaulieu, Antoine de Saint-Exupéry... Plusieurs écrivains étrangers sont aussi honorés comme le romancier Gabriele d'Annunzio.

 12h30             Prises de parole de Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l’Hérault et de Pierre Bardy, Maire de Pierrerue

 14h30             Départ pour le Col de Fontjun*

*Le jour du Débarquement en Normandie (6 juin 1944), les nazis tendent une embuscade aux nombreux maquisards présents dans les forêts de l'Ouest de l'Hérault. C'est notamment là que se trouve le maquis de Latourette. Il est commandé par Jean Girvès et est implanté entre Olargues, Ferrières-Poussarou et Saint-Pons.
Les Résistants ripostèrent aux tirs allemands avec leurs pistolets mitrailleurs et quelques grenades mais ils manquèrent rapidement de munitions. Cinq des maquisards furent tués durant le combat dont Danton Cabrol de Capestang. Dix-huit autres furent capturés par les Allemands qui les emmenèrent à la caserne Du Guesclin de Béziers où ils furent interrogés et probablement torturés par l’antenne de la Gestapo de la ville sous la direction de Josef Roleff.
Le 7 juin 1944, le chef de la Gestapo biterroise, Roleff, avertit les autorités françaises de l’exécution prochaine des Résistants. Il dit au commissaire de police que dix-huit français dont une femme, qui avaient été pris les armes à la main à Saint-Chinian, où ils avaient attaqué des soldats allemands, allaient être fusillés publiquement sur la place du 14 juillet.

 Plusieurs représentants des comités d’Anciens Combattants participaient également à cette journée :

-          Edith Moscovith : Comité Yad Vashem
-          Sabine Buonom et Michèle Bensoussan : Centre communautaire juif de Montpellier
-          Jean-Claude Delpon : ADIF (fils de déporté)
-          Laurent Sastre, professeur d'histoire, comité départemental d'organisation du CNRD
-          Christine Loubet, professeur d'histoire, comité départemental d'organisation du CNRD

 Le Département de l’Hérault apporte son soutien aux associations d’Anciens Combattants et patriotiques à travers les actions qu’elles mènent : commémorations, devoir de mémoire auprès des nouvelles générations, événements (congrès, expositions) mais également le renouvellement des drapeaux honorifiques.

 Remise des prix du Concours National de la Résistance et de la Déportation aux lauréats départementaux

 Le Département de l’Hérault organisera le mercredi 13 juin 2018, à l’Hôtel du Département de Béziers, une cérémonie de remise des prix pour les lauréats départementaux. Elle aura lieu quelques jours après la cérémonie de remise des prix du Rectorat aux lauréats « académiques », le 25 mai prochain.
Créé en 1961, organisé par la Direction Départementale des services de l’Education nationale et le comité d’organisation du Concours National de la Résistance et de la Déportation, le CNRD a pour objectif de transmettre aux jeunes générations la mémoire de la Résistance et de la Déportation et les valeurs d'engagement, de liberté et de fraternité que porte cette histoire.
 
C’est l’un des concours scolaires les plus anciens et les plus fédérateurs. Il s’adresse aux classes de 3ème des collèges – publics et privés – et à toutes les classes des lycées d’enseignement général et professionnel.

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations