Hérault

Suivez la session départementale en direct

SESSIONPUBLIQUE

Lundi 17 décembre, l’Assemblée départementale se réunit à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux débattent sur de nombreux sujets. 
A l’issue de la session, une présentation des camions du SDIS aura lieu devant l’Hôtel du Département. 

>Suivez la session publique en direct ici : http://www.herault.fr/actualite/suivez-la-session-departementale-en-direct

Parmi les dossiers à l’ordre du jour :
 

budget

Les conseillers se prononceront sur les orientations du budget 2019 qui sera votée le 11 février prochain. 
Le Débat d’Orientation Budgétaire présentera : les orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés, l’information sur la structure et la gestion de la dette, l’évaluation du niveau d’épargne et d’endettement, les éléments relatifs à la masse salariale, les évolutions des dépenses réelles de fonctionnement, l’évolution du besoin de financement annuel.
Constituant la première étape du cycle budgétaire, le DOB fait l’objet d’une délibération spécifique. Il doit se tenir dans les deux mois qui précèdent le vote du budget primitif qui se déroulera du 11 au 13 février 2019.
Au cours de la session, les élus débattront des orientations budgétaires présentées dans ce DOB.
 

agriculture

Les conseillers départementaux se prononceront sur le schéma Irrigation, une priorité pour le Département afin d’agir contre la sécheresse dans l’avenir. 
En juin 2017, Hérault Irrigation est né d’une volonté collective d’agir pour lutter contre l’impact du réchauffement climatique sur l’économie agricole héraultaise. En effet, sur les 30 dernières années, les températures moyennes dans l’Hérault ont augmenté de 0,3 à 1,5°C et les projections 2050 font état d’une hausse d’1 à 2,5°C. 
L’agriculture et la viticulture font face à des contraintes liées à des périodes répétées de sécheresse qui menacent sa pérennité : pertes de récoltes quantitatives, dépérissement des vignes. Ainsi la vendange 2017 avec 3 920 millions d’hectolitres était à un niveau historiquement bas.
Ce schéma directeur vise à : Préciser les enjeux de desserte pour l’irrigation agricole d’ici 5 ans, à l’échéance 2030 ;Proposer des solutions nouvelles pour satisfaire les besoins identifiés par les territoires pour lesquels les équipements existants ou projetés ne sont pas en mesure de répondre ;Contribuer à définir la stratégie la plus pertinente pour répondre à l’adéquation besoins/ressources quantitatives sur le territoire héraultais ;Proposer un plan d’action départemental comprenant la mise en œuvre d’éventuels travaux permettant d’optimiser les ressources issues des ouvrages départementaux.Il s’agit de mettre en place une irrigation raisonnée, respectueuse de la ressource en eau
 
Il est évalué un budget de 310M€ d’ici 2030 pour l’irrigation, somme qui pourrait être financée par le Département et ses partenaires (FEADER, de l’Agence de l’Eau, de la Région, des collectivités locales, des irrigants).
 

insertion : l’Hérault exemplaire

En session, sera présentée la convention relative à l’expérimentation d’une plateforme d’orientation avec la CAF de l’Hérault sur le territoire du service d’insertion Piémont-Biterrois.
 
Le Département de l’Hérault et la CAF se sont engagés pour simplifier et accélérer le parcours des nouveaux bénéficiaires du RSA vers l'insertion. Ils se sont associés pour développer une plateforme d’orientation des nouveaux allocataires du RSA plus simple, plus rapide et plus efficace. Ce dispositif est un succès : il fait passer le délai de signature du contrat de 90 à 16 jours. 
 
Après l’avoir expérimentée, sur le secteur du Cœur d’Hérault en 2017, le Département de l’Hérault a étendu ce dispositif au territoire de Béziers en janvier 2018, puis en 2019 l’étendra sur le Piémont-Biterrois. 
 
Exit les intervenants multiples et les délais toujours trop longs. Avec ce nouveau dispositif, les personnes bénéficient immédiatement d'un rendez-vous, auprès d'un agent de la CAF (formé spécifiquement) destiné à ouvrir leur droit au RSA et à les orienter vers un parcours d'insertion personnalisé. 
 
Cet entretien de 30 minutes permet de faire le point, sur l’emploi et la situation personnelle de l’allocataire. Il se conclut aussitôt par la signature d’un contrat d'orientation qui fixe les étapes du parcours d’insertion à accomplir par l’allocataire, l’objectif étant de lever ses freins à l’emploi. 
 
Il repart avec un rendez-vous, soit avec Pôle emploi, soit avec une association, conventionnée avec le Département de l’Hérault dans le cadre du programme départemental d’insertion, ou encore avec un travailleur social (si une problématique sociale doit être prise en compte avant une orientation vers l’emploi).
 
L’expérimentation démontre que les délais de mise en œuvre du parcours d’insertion ont été réduits de moitié. L’orientation est plus juste et mieux adaptée aux situations et besoins des allocataires qui sortent plus rapidement du dispositif et accèdent plus facilement à l’emploi. 
 

solidaritésdépartementales

Le dispositif départemental de maintien à domicile des personnes âgées dépendantes et des adultes handicapés constitue un axe majeur de la politique d’autonomie. 
Le Département est en pleine responsabilité de ce secteur pour lequel il évalue l’entrée des bénéficiaires dans le dispositif, les modalités des gestions individuelles et collectives des prestations, l’aide personnalisée à l’autonomie (APA) des personnes âgées, la prestation de compensation du handicap (PCH) ou aide sociale (aide-ménagère, portage des repas).
Depuis la loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement de 2015, dite loi ASV, le Président du Département exerce la tutelle sur l’ensemble des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) prestataires qu’il autorise et habilite. En plus des 27 SAAD habilités à l’aide sociale, 110 SAAD, anciennement agréés par l’Etat, relèvent désormais  de la responsabilité du Président du Département.
Le Département a donc inscrit dans le Schéma d’Autonomie 2017-2021, l’objectif de définir et déployer une politique adaptée basée sur une stratégie de l’offre à domicile.
Ci-dessous les propositions d’orientations :assurer la régulation du secteur : contrôler la conformité au cahier des charges national ; structurer l’offre de services par territoire, en termes de bassin de vie, et permettre une meilleure information aux publics ; définir une nouvelle stratégie vis-à-vis des nouvelles demandesconstruire le pilotage du secteur : déployer une stratégie de contractualisation avec une plus grande autonomie de gestion des partenaires ; orienter l’activité par les ressources : soutien des interventions en zones rurales ou isolées, repérage des personnes isolées ou en rupture de parcours, réponse aux situations complexes, coordination aide et soin.
Ces orientations constituent un avenant du Schéma d’Autonomie 2017-2021 soumis aux votes des élus.
 

parité

Depuis le 1er janvier 2016, les collectivités de plus de 20 000 habitants doivent présenter un rapport sur la situation en matière d’égalité entre les femmes et les hommes en préalable du DOB. 
Le rapport qui sera présenté en session concerne le fonctionnement de la collectivité ainsi que les politiques publiques qu’elle met en œuvre. Il présente également cette année les actions les plus significatives du département ayant pour objet ou pour conséquence de contribuer  à une meilleure égalité entre les femmes et les hommes. Sont abordés dans ce rapport : les chiffres clés et constats, les grands thèmes de l’égalité : la mixité, la conciliation vie professionnelle et personnelle, l’égalité salariale et la représentation des femmes et des hommes dans les catégories socio-professionnelles supérieures et les emplois de direction.
#espaces naturels
Le bilan des actions 2018 réalisées pour la protection et la valorisation des espaces naturels ainsi que pour la défense des forêts contre les incendies est mis au vote : 483 000 € à la défense des forêts contre les incendies ; ce budget n’inclut pas le travail des forestiers-sapeurs qui débroussaillent au quotidien les pistes du Département ;575 000 € pour la protection et valorisation des espaces verts des domaines, des sites départementaux et des Espaces naturels sensibles (ENS) ;Les forestiers-sapeurs ont été fortement mobilisés pour nettoyer et remettre en état les routes pendant les événements météorologiques : épisode neigeux du 28 février, pluies des 14 et 15 octobre ; En matière de feux de forêt, l’été 2018 a été particulièrement calme : les services dénombrent 319 incendies contre 473 en 2017, 84 ha de surface de forêt brulée contre 670 ha en 2017. 
 

développement durable 

Le rapport Développement durable 2018 sera présenté à l’Assemblée départementale. Il recense toutes les actions menées par le Département dans différents domaines (agriculture, santé, pauvreté…) qui s’inscrivent dans une démarche durable. Elles sont de portée et d’envergure très variées : surveillance sanitaire des coquillages en Occitanie, réutilisation de fauteuils en fin de vie, résorption de l’habitat indigne… 
 
Le 5 décembre dernier, le Département installait par exemple son premier prototype de container S’Cargo : le concept Service Cargo repose sur la valorisation d’anciens conteneurs maritimes pour offrir une déclinaison infinie de services aux usagers.
 

conchyliculture

Suite à l’épisode de malaïgue sur l’étang de Thau, qui a entrainé une perte de 3 900 tonnes d’huîtres et de moules pour un montant de 3,47M€, le Département souhaite soutenir les conchyliculteurs en votant une enveloppe d’aide d’1 M€.
Pour accompagner les producteurs, le Département a lancé en décembre une grande campagne de communication qui invite les héraultais à consommer l’huître de Thau pour les fêtes de fin d’année. 
 

routes

Les conseillers départementaux se prononcent sur la mise à disposition du public du nouveau projet de Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement, sur le site herault.fr et dans un registre sur les sites de l’Hôtel du Département à Montpellier et à Béziers. Il s’agit d’un plan d’actions qui cartographie le bruit des infrastructures routières, dans l’objectif de prévenir ses effets nocifs, de réduire les niveaux sonores quand cela est nécessaire et de protéger les « zones dites calmes ». 
 

LGV

L’Assemblée souhaite faire part des remarques et souhaits du Département à SNCF Réseau et aux services de l’Etat pour la réalisation de la Ligne Nouvelle Montpellier- Perpignan : 
 Le grand projet d’aménagement porté par le Département au Domaine de Bayssan à Béziers serait fortement impacté par le tracé actuel. Le Département propose donc le décalage de ce tracé et la mise à l’étude de l’installation de la gare TGV Béziers sur ce site ou à proximité immédiate, qui serait desservie de façon intermodale directement par les échangeurs de l’A9 et de la rocade ouest.Le tracé intercepte de nombreuses routes départementales dont certaines font l’objet de modernisation, telles que la RD600, RD613, RD13, RD64… Le Département souhaite la mise en œuvre d’une convention pour que ces différents projets routiers soient bien pris en compte et propose que les opportunités de mutualisation des contre-allées soient étudiées pour y installer des pistes cyclables. Avec ce rapport, le Département demande également une prise en compte équilibrée des enjeux du cadre de vie des habitants, des surfaces viticoles et des espaces naturels, pour le maintien de la biodiversité, à travers une concertation continue avec les collectivités, les acteurs socio-économiques et la population. 
 
La session publique sera diffusée en direct sur le site herault.fr, le webmagazine du Département. Une volonté du Président du Département, Kléber Mesquida, pour permettre à tous d’accéder depuis chez eux aux débats de l’Assemblée départementale. 
 

Le Salagou en toute sécurité

 

Barrage du Salagou

Un système d’alerte, rendu obligatoire par l’Etat, a été mis en place sur le barrage du Salagou, pour prévenir tout risque d’inondation. L’infrastructure a été construite en 1959 par le Département, pour constituer une réserve d’eau utile à l’irrigation, et lutter contre les crues du fleuve Hérault. En 50 ans, aucun problème n’est survenu sur ce barrage entretenu par le Département. Le dispositif anti inondation peut être activé en moins de 30 minutes au moindre signe préoccupant, et faisant craindre une rupture de l’ouvrage.

En cas d’inondation, 13 communes (Brignac, Canet, Ceyras, Clermont-l’Hérault, Celles, Gignac, Lacoste, Lagamas, Le Bosc, Le Pouget, Pouzols, Saint-André-de-Sangonis, Saint-Guiraud), soit 3000 foyers, seraient à évacuer. Un annuaire de tous les foyers, est en cours d’élaboration et sera actualisé chaque année. Il est censé permettre de diffuser rapidement des informations sur l’état du barrage et les consignes à suivre pour évacuer les lieux menacés. Les habitants concernés, ont jusqu’au 31 août pour s’inscrire auprès du Département, ou de leur mairie.

 

En savoir plus : www.salagou.annuaire.cedralis.fr

Le dispositif en place s’inscrit dans le Plan particulier d’intervention (PPI). L’Etat l’a établi pour organiser la protection des populations, des biens et de l’environnement face aux risques particuliers liés à la présence d’ouvrages ou d’installations. La réalisation d’un PPI est obligatoire pour tous les aménagements hydrauliques qui comportent à la fois un réservoir d’une capacité égale ou supérieur à 15 millions de m3 et un barrage ou une digue d’une hauteur d’au moins 20 m. En France, une centaine de barrages sont concernés dont 2 dans l’Hérault : Monts d’Orb, à Avène, et le Salagou.

Remise des prix du jury départemental « Villes et villages Fleuris » – édition 2018

 Jean-Luc FALIP, Vice-président du Conseil départemental délégué à l’aménagement rural, à l’agriculture, à la viticulture, à la pêche et à la forêt, Christophe MORGO, Vice-président du Conseil départemental délégué à l’environnement, Claude BARRAL Vice-président de Conseil départemental délégué au développement économique et au tourisme, Président d’Hérault Tourisme, Marie-Pierre PONS, Vice-présidente déléguée aux relations extérieures, Jacques RIGAUD, Vice-président délégué aux bâtiments départementaux et aux moyens opérationnels, ont procédé aujourd’hui à remise des prix du jury départemental Villes et Villages Fleuris – édition 2018.


terre18_12_13_prix_departementaux_VVF
 

Jean-Luc Falip, Vice-président du Département de l’Hérault,
entouré des lauréats du concours « Plus belle ma commune » 2018 et des villes labellisées Villes et Villages fleuris.
 
 
41 communes récompensées en 2018
 

Depuis 40 ans le programme « Plus belle ma commune » accompagne les villes héraultaises pour améliorer leur cadre de vie et contribuer ainsi à l’attractivité du territoire. Une démarche qui peut également leur permettre l’obtention du premier niveau du label « Villes et villages fleuris ». Deux nouvelles communes ont ainsi été proposées au label « Une fleur » cette année, les résultats régionaux sont attendus prochainement. Depuis 2003, 53 % des villes héraultaises se sont inscrites au programme « Plus belle ma commune ».

 
 Dans ce cadre un concours est organisé chaque année par le Département afin de récompenser les travaux et embellissements réalisés par les villes et villages accompagnés. Un jury d’experts visite les communes et conseille les maires sur des thématiques aussi variées que le paysage, l’horticulture, l’aménagement urbain, la propreté, la gestion de la ressource en eau, la biodiversité et le tourisme.
 
41 communes ont reçu ce jeudi un prix départemental sous la forme d’un bon d’achat à valoir chez un professionnel du paysage, ou de livres (selon la taille de la commune). Dans un souci de préservation de la biodiversité, les 77 villes engagées dans ce programme ont également reçu un abri à chauves-souris.
 
 
Le Département s’engage pour la qualité de vie dans l’Hérault
 
En 2018, le Région Occitanie s’est structurée afin d’assumer pleinement sa compétence sur le concours « Villes et villages fleuris ». Dans ce contexte et dans le cadre de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République), le Département a décidé de se centrer sur ses compétences obligatoires, notamment les solidarités territoriales et d’accompagner les communes en proposant des dispositifs nouveaux et cohérents avec les projets départementaux.
 
 
« Avec la création d’un comité stratégique dédié aux paysage, le Département continuera plus que jamais à œuvrer avec les Maires pour la qualité de vie dans l’Hérault, tant pour les Héraultais que pour les touristes.»
 
Jean-Luc FALIP
Vice-président du Département de l’Hérault
délégué à l’aménagement rural, à l’agriculture, à la viticulture, à la pêche et à la forêt
 
 
 
La création d’un comité stratégique dédié aux paysages
 

Dans le cadre de la mise en œuvre du schéma départemental de développement du tourisme et des loisirs 2018-2021, un comité stratégique va être mis en place dès 2019. Il prendra en compte la dimension paysagère du territoire et aura pour objectif de valoriser les efforts réalisés par les communes en matière de paysages.

Une nouvelle exposition au Centre Régional d’histoire de la Résistance

musee_resistance_castelnau-le-lez_

Enquête publique sur la restauration et l’entretien du fleuve Hérault

 

Une enquête publique se tient à compter du lundi 10 décembre à 9h, pour se clôturer le vendredi 11 janvier 2019, à 17h30, sur le programme d’intérêt général pluriannuel de restauration et d’entretien du fleuve Hérault sur le territoire de la communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée, soit les communes d’Agde, Aumes, Bessan, Castelnau de Guers, Cazouls d’Hérault, Florensac, Lézignan la Cèbe, Montagnac, Pézenas, Saint-Pons de Mauchiens et Saint-Thibéry. Un projet qui consiste en des travaux de la ripisylve et du lit du fleuve.

Le dossier est consultable en mairie de Saint-Thibéry, siège de l’enquête, et dans les mairies d’Agde et de Pézenas, aux heures d’ouverture des bureaux. Le public pourra déposer ou transmettre ses observations et propositions pendant toute la durée de l’enquête publique sur les registres déposés dans les mairies précitées, par voie postale au commissaire enquêteur en les adressant en mairie de Saint-Thibéry, ou par voie électronique sur le registre dématérialisé : https://democratie-active.fr/restauration-entretien-herault-ca-herault-mediterranee/.

Le commissaire enquêteur désigné par le tribunal administratif est Michel Fremolle, architecte-urbanisme retraité, qui recevra de public le lundi 10 décembre, de 9h à 12h (mairie de Saint-Thibéry) ; le mardi 18 décembre, de 14h30 à 17h30 (mairie de Pézenas) ; le vendredi 4 janvier, de 9h à 12h (mairie d’Agde) ; et le vendredi 11 janvier, de 14h30 à 17h30 (mairie de Saint-Thibéry).

Les renseignements peuvent être demandés est Sébastien Théron, chargé de mission à l’agglomération, au 04 99 47 48 72, ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le Belvédère de la Criée du Grau d'Agde : une expérience 100% littoral

Ce site unique en méditerranée permet à tous de découvrir une criée, son fonctionnement, la flotte, les richesses sous-marines…

LE BELVÉDÈRE DE LA CRIÉE DU GRAU D’AGDE Port départemental - Quai Commandant Méric 34300 Le Grau-d’Agde Renseignements (Tarifs/horaires/réservation) O6 16 07 09 62 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Le Parcours de visite Criée du Grau d’Agde » (à pierresvives Montpellier)

 

À Montpellier le Département vous invite à vous immerger dans l’univers de la Criée.

Nouveau à Montpellier : Du 3 au 29 décembre à pierrevives (Montpellier), « le Parcours de visite de la Criée du Grau d’Agde » c’est l’occasion de découvrir la pêche en Méditerranée, le port départemental du Grau d’Agde, les métiers de la mer ...

« Avec 130 km de mer et de lagunes, l’Hérault vit depuis toujours au rythme de la mer. La Grande Motte, Carnon, Palavas, l’Étang de Thau, sa station phare du Cap d’Agde et l’ouest languedocien : notre littoral est un trésor à protéger ! Avec la création d’Hérault Littoral, c’est la mission que le Département se donne.» Kléber MESQUIDA, Président du Département

Les thèmes abordés sensibilisent sur :

      • La pêche de la méditerranée :un bien précieux à préserver;
      • Les techniques de pêche : réglementation, petits métiers, les bateaux chalutiers et thoniers ;
      • La préservation de la mer : les déchets aquatiques, l’engagement pour une mer propre ; Le métier de pêcheur : 15 h00 sur un chalut ;
      •  Les 80 espèces de poissons et crustacés commercialisées par la Criée ;
      • Les rouages de la Criée : organisation, vente aux enchères…

 

Avec le « Parcours de visite de la Criée du Grau d’Agde » et la Grande Exposition Laurent BALLESTA « Odyssée d’un enfant d’ici », immergez-vous dans l’univers de la pêche en mer, découvrez le littoral et ses abysses, à pierresvives (Montpellier 34).

Concoctez-vous un programme sur mesure :

    • La Grande Exposition Laurent BALLESTA « Odyssée d’un enfant d’ici » Galerie d’exposition - jusqu’au 9 février 2018.
    • « Parcours de visite Criée du Grau d’Agde » - Balcon - du 3 au 29 décembre.

Le département de l’Hérault opère sa transition énergétique

 

Le département de l’Hérault accélère sa transition énergétique en engageant des travaux sur ses principaux sites. L’inauguration des travaux réalisés a eu lieu le 10 décembre.

Dans le cadre du contrat de performance énergétique signé avec Dalkia en août 2017, le Département de l’Hérault a décidé d’entreprendre d’importants travaux pour améliorer la performance énergétique et environnementale de ses grands sites : Hôtel du Département, Domaine d’O, Pierresvives, maison des sports.
Grâce à ces solutions techniques, numériques et innovantes, le Département de l’Hérault bénéficiera de 26 % d’économies d’énergie sur ses grands sites.
Les besoins thermiques de ces bâtiments seront couverts à 70 % par des énergies renouvelables, permettant d’éviter l’émission de 288 tonnes de CO2 par an.

De fortes actions en matière d’efficacité énergétique ont été menées afin d’assurer le bien-être durable des occupants, notamment :

  • la création d’un réseau de chaleur et de froid renouvelable alimenté par une géothermie sur champ de sondes pour l’ensemble des bâtiments de l’Hôtel du Département, - la mise en place d’une géothermie sur champ de sondes pour alimenter en chaud et en froid les Archives Pierresvives,
  • l’installation d’ombrières photovoltaïques sur le parking de l’administration de l’Hôtel du Département,
  • la mise en place d’objets connectés pour mesurer au quotidien le confort des occupants, rendre les bâtiments plus intelligents et moins consommateurs d’énergie,
  • le pilotage numérique de la performance énergétique de l’ensemble des installations pour garantir une gestion optimisée des consommations à partir du Desc (Dalkia Energy Savings Center).

Le projet est soutenu par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et l’Ademe dans le cadre du Fonds Chaleur.

12 exposants héraultais se préparent pour REGAL

Le salon du bien vivre et du bien manger d'Occitanie 

Le salon REGAL (REncontres Gustatives, Agricoles et Ludiques) créé et organisé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, ouvrira ses portes le 13 décembre prochain, à Toulouse. 12 producteurs et exposants de l'Hérault seront présents pendant toute la durée du salon pour présenter en direct leurs produits d'exception.

RÉGAL est le plus grand marché d'Occitanie, avec une large présentation de la diversité des produits de qualité, des spécialités traditionnelles et des savoir-faire agricoles emblématiques de la région. Le salon se déroulera du 13 au 16 décembre 2018, au Parc des expositions de Toulouse, et devient cette année entièrement gratuit.


 Près de 200 exposants et producteurs des 13 départements d'Occitanie, dont 12 de l'Hérault (voir liste ci-dessous), seront présents pendant 4 jours avec plus de 550 produits à la dégustation et à la vente. La richesse et l'authenticité de l'Occitanie seront également à l'honneur à travers les produits « Sud de France », 1/3 des exposants présents cette année étant référencés sous la marque régionale. RÉGAL c'est aussi 100 animaux à découvrir dans La Ferme, plus d'une centaine d'animations culinaires, gastronomiques et sensorielles, 20 conférences, rencontres, et débats sur les thèmes de l'agriculture et de l'alimentation.

 « L'alimentation, le bien produire et le bien manger sont plus que jamais des préoccupations majeures dans notre région. Je suis convaincue que c'est en renouant des liens directs entre consommateurs et producteurs, en recréant de la confiance, que les citoyens pourront se réapproprier ce qu'ils mangent et les territoires ce qu'ils produisent. C'est tout le sens de REGAL, LE salon du bien vivre et du bien manger d'Occitanie. Cette opération s'inscrit pleinement dans la dynamique de la grande consultation citoyenne que nous avons lancée pour bâtir notre futur Pacte Alimentation », a déclaré Carole Delga.  

Nouveau : cette année le salon REGAL devient entièrement gratuit (sur inscription)

Une invitation sera demandée à l'entrée du salon. Les inscriptions et le téléchargement des invitations sont d'ores-et-déjà possibles sur le site :

www.regal.laregion.fr

 Retrouvez les principales nouveautés de l'édition 2018 du salon REGAL

Les producteurs et exposants héraultais à retrouver cette année au salon RÉGAL : 

- ETS LOUISE de BAILLARGUES : Fougasses, Chausson frita, Sacristain Royal Amande

- FONT DE MAZEILLES de SAUVIAN : Olives Lucques ; Olives picholines ; Olives noires ; Tapenade verte ; Délice olives tomates, pruneaux, ail/basilic ; Huiles d'olives cuvées Divine et Parfum d'Oc ; Huiles d'olives monovariétales

- DOMAINE DE GALINENQUE de BEZIERS : Olives Lucques du Languedoc ; AOP Huiles d'olives cuvée L'oustal et monovariétales ; Confit d'oignons ; Oignonade aux olives noires ; Tapenades ; Pissaladière             

- MAISON ROUX de MONTPELLIER : Biscuits macarons recette à l'ancienne du Languedoc AB

- LES APEROS BIO de MONTPELLIER: L'Original « Les Apéros Bio » AB

 

- HUILERIE CONFISERIE COOPERATIVE DE CLERMONT L'HERAULT : Olives Vertes Lucques du Languedoc AOP, Huile d'olive, tapenade

- ETS ARCELLA de MARSEILLAN : Huîtres - AOP en cours

- DOMAINE GALTIER de MURVIEL-LES-BEZIERS : AOP St-Chinian - AOP Languedoc

- LES CELLIERS D'ONAIRAC d'OLONZAC : AOP MINERVOIS - IGP PAYS D'OC

- CLOS CENTEILLES de SIRAN : AOC MINERVOIS

- MAS RENE GUILHEM de CLERMONT-L'HERAULT : AOP Languedoc

- INTER OC : IGP Pays d'Oc

Un nouveau point d’accueil œnotouristique pour Saint-Chinian

 

 

coupure_de_ruban_web.jpg
 
À Saint-Chinian le point d’accueil touristique accueille désormais le public de l'autre côté de la promenade, 8 allée Gaubert. Son aménagement intérieur est dédié à la découverte du patrimoine œnotouristique et la valorisation du fameux cru de Saint-Chinian.
 
  • Dans ce nouveau point d’accueil, la décoration intérieure utilise ainsi la gamme chromatique du vin.
  • Une boutique propose aux visiteurs des produits autour du vin (livres, objets…).
  • Des outils numériques innovants permettent également d’inciter à la découverte œnotouristique: application en réalité virtuelle de découverte et de valorisation du patrimoine œnotouristique, vidéos et films,  jeu de découvertes œnotouristiques pour petits et grands.
 
D’un budget total de 73 000 €, le projet  a bénéficié des soutiens financiers du programme européen Leader à hauteur de 40 000 € et du Département de l'Hérault à hauteur de 13 440 €. Le Pays Haut Languedoc et Vignobles a également participé au projet en accompagnant l’Office du Tourisme dans la mise en place du dossier de demande de subvention européenne.
 
« 20% des touristes viennent dans l’Hérault pour l’Oenotourisme. Or ces derniers consomment en moyenne 100 euros de plus que les autres. Ces chiffres illustrent la force et le dynamisme de cette filière pour notre économie, que j’ai à cœur de valoriser avec l’oenotour de l’Hérault. »
Kléber MESQUIDA, Président du Département de l’Hérault.

 

Le Département s’engage pour l'Œnotourisme

 

2ème département viticole de France, l’Hérault est également le 4ème département touristique ! Pour faire de l’Hérault la destination œnotouristique leader en Europe, le Département a lancé en février 2018 l’Œnotour de l’Hérault.
 
L’Oenotour est une formidable synergie entre viticulteurs, professionnels agricoles et du tourisme, communes, restaurateurs, hébergeurs, acteurs culturels et sportifs, artisans, tous réunis autour d’un projet unique : faire rayonner l’Hérault.
 
L’Oenotour, ce sont 515 kms de routes, 24 circuits œnotouristiques qui maillent le territoire d’est en ouest et du nord au sud, 13 Oenorandos, 4 destinations labellisées Vignobles et découvertes, 700 caveaux à visiter… Au cœur de tous ces parcours, 59 caveaux-étapes sont devenus les véritables ambassadeurs de ce projet. Signataires d’une charte, ces domaines viticoles sont les portes d’entrée de l’aVinture. Ils sont en mesure d’accueillir les visiteurs et de faire déguster leurs vins, mais aussi de les renseigner sur les sorties nature, sport, culture, les lieux à visiter, les restaurants ou hôtel à tester… autour de leur terroir. A Saint-Chinian, la cave et la Maison des vins font partie des 59 caveaux étapes de l’Oenotour de l’Hérault.
 
Pour renseigner le visiteur, un guide, un site internet oenotour.herault.fr et une carte détaillée ont été réalisés par le Département.
 
 

 

Le préfet inaugure la construction de la Pergola

 
Le préfet inaugure la contruction de la Pergola
 

Jeudi 6 décembre 2018, Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault aux côtés de la présidente de l’association Face Hérault, du Conseil Départemental, et de la Mairie de Montpellier a inauguré la construction de la Pergola située à l’extérieure des locaux de l’association Face Hérault et du jardin partagé animé par l’association la Main Verte. Lieu symbolique, de convivialité, emblème du quartier de la Pergola où seront menées des actions mutualisées avec l’ensemble des associations des quartiers politique de la ville. Lieu de convivialité, mise en place d’ateliers, lieu d’échange et de partage, lien social.

 

Journée nationale du souvenir et du recueillement

 A la mémoire des victimes civiles et militaires

Journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires
Journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Cérémonies à Montpellier, Sète, Béziers et Lodève

Des cérémonies se sont déroulées le mercredi 5 décembre 2018, à Montpellier, Béziers et Lodève, à l’occasion de la journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.

Mahamadou Diarra, directeur de cabinet du préfet de l’Hérault, Christian Pouget, sous-préfet de Béziers, Philippe Nucho, sous-préfet, secrétaire général adjoint de la préfecture de l’Hérault et Jérôme Millet, sous-préfet de Lodève, ont présidés l’hommage national, aux côtés des autorités civiles et militaires du département et les représentants des associations d’an.

INTERNETdIRCAB GROUPE
INERNETporte drapeau Lodeve