Hérault

Guide parents, le Département c'est pour la vie !

 
Guide parents 2018
Avec près de 13 000 naissances par an, l’Hérault enregistre une très forte croissance de sa jeunesse. Il se place aujourd’hui comme un département « jeune ». Pour les moins de 20 ans, ce sont 255 000 personnes, soit 23,5 % de la population héraultaise. Si ces chiffres stimulent notre fierté, ils nous encouragent à préparer un avenir serein à nos enfants en les accompagnant de la petite enfance à leur premier pas dans la vie active. Cette année, plus de 47 M€ sont consacrés à leur éducation, et cela pour les seuls collégiens dont le Département a la pleine responsabilité.

Notre implication débute toutefois très tôt lorsque nous veillons à vous garantir des places dans des garderies agréées tandis que nos équipes médico-sociales sont très attentives à la santé de vos bébés. Très proche de votre Commune, nous sommes toujours à ses côtés pour entretenir, sécuriser et embellir les écoles maternelles et primaires.

Et vos enfants restent là encore sous notre protection : vaccination, conseils… nous nous assurons de leur bien-être.

 

Lors des années collège, nous sommes alors vos seuls interlocuteurs pour assurer leur confort et leur accès à la modernité, numérique et technique dans les 80 collèges répartis sur tout le territoire.

Nous veillons à la qualité des repas, gustative et diététique, et pour tous… Notre seul objectif, vous sentir rassurés et avoir facilité votre quotidien.

Nous nous soucions aussi de l’épanouissement de chaque collégien en lui proposant de multiples activités sportives, culturelles, citoyennes... Toutes gratuites.

Avec la Région, notre implication est tout aussi volontaire envers les lycéens pour lesquels nous prêtons une oreille bienveillante à leurs questions d’ados et avançons à leur côté vers leur futur métier.

Quand, jeune adulte, au seuil de la vie active, arrivent des questions de logement, de mobilité… indispensables pour finaliser un cursus universitaire, décrocher un diplôme d’artisan… nous veillons à donner LE coup de pouce aux plus défavorisés.

En feuilletant ce guide, vous trouverez, chers parents, les services, les conseils, les contacts indispensables pour réussir en Hérault.

Télécharger le guide parents 2018 2.38 Mo

Le budget du Département

 

Avec un budget de1,490 Milliards €, le Département affirme son ambition pour un développement équilibré du territoire et sa volonté de renforcer les solidarités aux personnes, sans augmentation du taux de la taxe foncière.

Premier indicateur de cette volonté politique : un budget solidarité consacré à soutenir les plus fragiles (les personnes âgées, les personnes handicapées, les publics en difficultés sociales, l’enfance en danger) de 758 M€. Il progresse plus modérément que les années précédentes en raison principalement de la stabilisation du nombre d’allocataires RSA. Pour autant, le reste à charge du Département concernant les 3 allocations individuelles de solidarité, Allocation personnalisée d’Autonomie (APA), Revenu de solidarité active (RSA) et Prime de compensation du handicap, augmente de 17,5M€ en 2018, soit 192,9 M€ non compensés par l’Etat.

Le Département de l’Hérault parvient à équilibrer son budget grâce à l’optimisation des moyens de fonctionnement (les dépenses de fonctionnement sont stabilisées grâce à la maitrise de la masse salariale, à la rationalisation de ses dépenses, à l’optimisation de sa gestion de la dette, …) mais aussi grâce à son dynamisme démographique qui renforce le produit des droits de mutation que le Département perçoit.

En 2018, le Président du Département Kleber MESQUIDA a décidé de maintenir un haut niveau d’investissement, 206 millions d’euros (+7M€/2017), destinés à soutenir l’activité et l’emploi ainsi que les communes et intercommunalités. Cet investissement conséquent doit aussi permettre au Conseil départemental de mettre en oeuvre les orientations fixées en début de mandat dont les réalisations seront lancées en 2018 : le Très haut débit, l’irrigation en viticulture, l’Oenotour de l’Hérault, et les équipements culturels majeurs.

Année 2018

A lui seul le budget de la solidarité départementale (action sociale) s'élève à 749 M€, soit  65% du budget.

En savoir beaucoup plus : http://www.herault.fr/un-budget

Conférence : l’abeille, sentinelle de l’environnement

 

Uniquement sur inscription au 04 99 62 09 40 L’ABEILLE, SENTINELLE DE L’ENVIRONNEMENT Dimanche 11 novembre à 15h, Maison départementale de l’environnement Avec Henri Clément, apiculteur, porte-parole et secrétaire général de l'UNAF Les abeilles nous posent question : quelle agriculture, quel environnement, quelle alimentation, quel lien entre l'homme et la nature ? Les précieuses butineuses sont victimes d'une dégradation rapide de l'environnement. Or leur sauvegarde constitue pour l'humanité un défi essentiel.

detail
DOMAINE DEPARTEMENTAL DE RESTINCLIERES
34730
Prades-le-Lez

Les Actions Éducatives Territoriales (AET)

 

 

Actions Éducatives Territoriales (AET)

 

Proposées aux collégiens, elles constituent le socle privilégié de la politique éducative et jeunesse, qui se traduit tout au long de l’année scolaire par un engagement affirmé du Département aux côtés des chefs d’établissements et des enseignants.

Grâce à un partenariat noué entre le Département de l’Hérault, les services de l’Education nationale et la DRAC Occitanie, ce dispositif soutient les projets éducatifs portés par les équipes pédagogiques des collèges de l’Hérault.

Diverses actions sont proposées dans les établissements en complément des enseignements (pratiques artistiques, sportives, citoyenneté, sensibilisation à l’environnement…).

http://thau-infos.fr/administrator/index.php?option=com_content&view=article&layout=edit#Les projets d’éducation artistique et culturelle

De la 6e à la 3e, les collégiens et leurs enseignants peuvent mettre en oeuvre des projets de pratique artistique pendant le temps scolaire, en partenariat avec un artiste ou un intervenant qualifié.

Chaque année, les collèges héraultais peuvent aussi élaborer des parcours de sensibilisation et de découverte autour des thématiques suivantes :

  • Collège et cinéma ;
  • Collège à la scène ;
  • Collège et patrimoine ;
  • Les territoires de l’art contemporain.

Grâce à ces dispositifs, les élèves expérimentent les arts plastiques, la photographie, l’audiovisuel, le théâtre, le cirque, la danse, la littérature ou la musique…

 

Quand l’union fait la force

Rassemblant six structures spécialisées dans le service à la personne, « Domicile Grand Sud » propose des emplois pérennes à ses salariés.
 
Seniors

« Depuis que je travaille à temps partagé pour plusieurs structures du Groupement d’Employeur, j’ai pu bénéficier d’un CDI, suivre une formation solide et avoir un travail moins morcelé » témoigne  Adela Rudel, assistante de vie salariée par « Domicile Grand Sud ». A Corneilhan le lundi pour aider une personne âgée pour ses repas, puis à Espondeilhan pour s’occuper d’une dame handicapée et l’accompagner le temps d’une petite promenade en plein air, Adela, poursuit sa semaine rythmée par un travail et un agenda bien organisés.  

 Ce groupement a permis de développer  un partenariat efficace et complémentaire sur tout le territoire départemental, mettant l’accent sur la formation et le suivi de ses employés. « Dans ces métiers, il y a un fort besoin de personnel bien formé et disponible. Il faut souvent pourvoir de façon rapide à des interventions du jour pour le lendemain. Il y avait des secteurs qui manquaient de personnel, et pour lesquels il fallait trouver des solutions dans l’urgence. » Explique Anthony Petrucci directeur du Groupement.

En se regroupant,  les associations peuvent ainsi mieux évaluer les besoins. Elles travaillent en commun pour le recrutement et la formation du personnel. Un dispositif plus performant dans le déploiement et la répartition des interventions qui permet d’assurer la continuité des services auprès des bénéficiaires de façon plus équilibrée sur l’ensemble du territoire. 

Les Rencontres du Numérique Solidaire

 A l'occasion du mois de l'économie sociale et solidaire, le Département organise une après-midi de rencontres sur le numérique solidaire et les "makers" (acteurs) du numérique, le mercredi 28 novembre, à partir de 13h30, à l'Hôtel du Département de Montpellier. Ouvert à tous, cet événement vise à mettre en valeur les acteurs de l'ESS qui œuvrent dans le domaine du numérique solidaire.

Au programme : « Quelles solutions pour un numérique qui protège, émancipe et fait grandir ? »

• Présentation de la carte départementale des points d’accès numérique.

• Table ronde sur l’inclusion numérique et l’accès aux droits.

• Stands et animations.

• Les «Makers du numérique» (organisé par Montpel’libre), événement proposant des animations autour des logiciels libres, des biens communs et d’une utilisation citoyenne des services numériques.

Renseignements et inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Immersion par le numérique

 

Réunion de travail Blabl'Apajeurs - Centre APAJ

Le Centre APAJ de Montpellier est un acteur essentiel de la lutte contre l'illectronisme. Son Espace Public Numérique (EPN) propose aux bénéficiaires du RSA de s'initier... au journalisme !

Les reportages sur le terrain permettent de reprendre confiance en soi et de rencontrer de potentiels employeurs, la rédaction et la mise en ligne des articles, de se familiariser avec l'outil informatique.

« Nous sortons de la posture dévalorisante du demandeur d'emploi pour endosser celle du contributeur à un site web, Blabl’APAJ», se félicite Malek, l'un des stagiaires.

Le site Internet Blabl'APAJ recense les CVs des Blabl'Apajeurs, leur permet de raconter leur quotidien et échanger des bons plans : se déplacer, s'alimenter, sortir, prendre soin de soi, ou réparer sa voiture à moindre coût. 

« En arrivant au centre il y a deux ans, nous étions tous novices en informatique, et plus ou moins introvertis ou démotivés dans nos recherches d'emploi. Depuis, nos démarches ont pris une toute autre tournure », explique Sylvie, une autre stagiaire. « Nous sollicitons les entreprises avec plaisir et n'avons plus peur des refus. En parallèle d'un chantier d'insertion, je me suis formée ici à de nombreux logiciels informatiques comme Photoshop et Illustrator et j'ai réalisé un petit film, avec l'association Les Ziconofages de Montpellier. Aujourd'hui, je me sens bien plus à l'aise, aussi bien devant un ordinateur, que devant un groupe ! ».

Un atelier d'insertion professionnelle atypique et innovant

Emmanuelle Chapelier-Laget est responsable de l'Espace Public Numérique (EPN) porté par l'association. « L'objectif de ce média en ligne est d'aider nos stagiaires à reprendre confiance en eux et en leurs capacités à s'adapter au monde numérique. Car le numérique peut à la fois être source d'exclusion, mais aussi d'inclusion, si on s'en sert comme un outil collaboratif. Les stagiaires l'alimentent au grè de leurs idées et de leurs rencontres sur le terrain. Cela provoque en eux l'envie de partager l'information et de s'entraider. Le maître-mot de nos échanges : la bienveillance.

Mamie Web 2.0

L'Espace Public Numérique accueille toutes les personnes du quartier, sans distinction. « Nous organisons des ateliers pour tous publics, dont un spécifique pour les seniors, le mardi après-midi, de 13h30 à 16h30 », explique Emmanuelle Chapelier-Laget

« Plusieurs retraitées ont ainsi créé un espace collaboratif sur le web, "Mamie Web 2.0" pour y partager des recettes de cuisine ». Un bel exemple de partage et de joie de vivre en mode 2.0 !

Les volcans de l'Hérault : redécouvrez notre trilogie éruptive !

 

Si vous regardez attentivement la carte géologique de l’Hérault, vous remarquerez sûrement ces drôles de tâches bleues foncées qui semblent tombées d’un stylo qu’on a secoué pour voir s’il y restait de l’encre… Elles sont à peu près alignées selon une direction nord-sud jusqu’à l’ouest de Bédarieux, où elles prennent ensuite la direction de Clermont-l’Hérault, avant de se diriger à nouveau vers le sud, jusqu’à Agde.

 

Carte géologique de l'Hérault



Ces tâches bleues représentent en réalité des laves, "crachées"  par les volcans de l’Hérault, qui - contrairement à ce que l’on pourrait croire - n’ont rien à voir avec leurs vieux voisins du Massif Central, situés juste un peu plus haut, et âgés de 500 millions d'années ! A côté d’eux, les volcans héraultais peuvent être qualifiés de "petits jeunes". Nous verrons pourquoi...

Il se situent, du nord au sud, principalement sur 3 zones : le Larzac (plateau de l’Escandorgue), le Lodèvois, et les volcans de la basse vallée de l’Hérault  qui se succèdent jusqu’au Cap d’Agde, y compris en mer.

Cette semaine, notre saga volcanique nous emmène sur la RD13, entre Saint-Thibéry et Bessan... 

 

Les Monts Ramus

Il s'agit de trois "petits jeunes" âgés de 680 000 ans - presque rien pour les 

géologues ! - qui se sont édifiés en même temps, au cours d’une unique éruption qui a duré de quelques jours à quelques semaines.

En se dirigeant vers l’ouest de la coulée, nous en apprenons un peu plus sur ces volcans, et même, sur ce qui se déroule dans les entrailles de notre planète …

 

Les Monts Ramus

Cette projection, éjectée par le volcan, nous montre que le magma contient des gaz dissous (vapeur d’eau, gaz carbonique, etc.) Au cours de sa remontée, à partir de 150 à 200 km de profondeur, la pression diminuant, ces gaz s’échappent en formant des bulles qui remontent plus vite que la lave. Plus on se rapproche de la surface, plus les gaz se dilatent et plus la taille des bulles est importante. Si vous manquez de pierres ponces pour la salle de bain, c'est l'occasion de vous en procurer !



En pénétrant dans la carrière, vous verrez de surprenantes et imposantes colonnes : on les appelle des orgues basaltiques, du nom de la roche dont elles sont formées, le basalte.

 

Les Monts Ramus

La formation de ces grands prismes, à base hexagonale, est provoquée par la diminution de volume du magma parvenant à la surface, qui passe de l’état liquide (à une température de 1 200° C) à l’état solide. Ces hexagones rappellent par leur forme les craquelures que l’on peut observer dans l’argile  en train de s’assécher (qui tapissent souvent le fond des flaques).

Les orgues nous réservent d’autres surprises, tel que cet œil de cyclope, au milieu de la photo.

 

Les Monts Ramus

Il s’agit d’un chenal (ici coupé transversalement) dans lequel la lave, chaude et fluide circulait encore, alors que la partie supérieure de la coulée, à l’air libre, ainsi que sa base (en contact avec les roches froides) étaient déjà solidifiées. Avec le temps, toute la lave circulant dans ce chenal s’est également solidifiée.



Le basalte semble bien triste avec sa couleur noire. Pourtant ! A y regarder de plus prés, on peut y découvrir de petites merveilles...



> Connaissez-vous ce magnifique cristal vert olive ?

 

Les Monts Ramus

Vous l’avez déjà vu... Plutôt en ville, en rêvant devant les vitrines des bijouteries, où il orne bagues et pendentifs : ce joli cristal est celui d’un minéral appelé péridot. Il est également très apprécié des géologues, mais pour une toute autre raison : il provient des entrailles de notre planète et nous a appris beaucoup de choses sur la composition et le comportement des couches profondes du globe terrestre. En effet, la famille à laquelle il appartient - les péridotites - représente les minéraux les plus profonds que l'on connaisse. Leur composition est donc celle des couches terrestres les plus profondes connues à ce jour.



> Et ces petites boules blanches, les reconnaissez-vous ?

 

Les Monts Ramus

Non ? Et pourtant, elles vous sont bien utiles ! Ce sont des zéolites : ces minéraux, peu courants, tapissent souvent l’intérieur des roches volcaniques. Ce sont des anciennes bulles. Ils possèdent une structure particulière, qui leur confère certaines propriétés remarquables : leurs cristaux sont semblables à de minuscules tubes, qui peuvent stocker des fluides (et les restituer si on les chauffe). Ils se comportent donc comme des éponges, qui seraient capables d’absorber dans leurs pores des éléments chimiques dont on voudrait arrêter le passage. 

Un must en matière de filtres !

Ils sont utilisés pour le traitement des eaux usées, filtrent l’eau des piscines, détruisent l’ammoniac contenu dans l’eau des aquariums… Leur structure alvéolée et leur résistance permettent également de les utiliser pour fabriquer des bétons solides et légers. Et si la litière de votre chat n’émet pas d’odeurs nauséabondes, c’est encore grâce aux zéolites !

Article et photos de Françoise Besset, géologue. 

Service Espaces naturels et Domaines départementaux, CG34

 

Expo : Laurent Ballesta - Odyssée d'un enfant d'ici

 

Polynésie : le plus grand rassemblement connu de requins gris | Crédits : Laurent Ballesta - Andromède Océanologie

Innovation routière à Pinet

Le Département réalise actuellement sur la RD 161e2 un chantier expérimental d’enrobés coulés à froid à base d’anciennes chaussées recyclées. 
 
Au nord de Pinet sur la route de Castelnau-de-Guers, le Département réalise les 18 et 19 octobre un revêtement d’enrobés coulés à froid recyclé BITUGRIP 50 AG, procédé développé par le groupement d’entreprises Malet-Probinord. Il consiste à appliquer un mélange d’émulsion de bitume polymère fibré et de granulats composés à 50 % d’anciennes chaussées recyclées. 
Au-delà de ses avantages environnementaux, ce revêtement mince permettra aussi d’assurer une bonne adhérence et une meilleure sécurité aux usagers.
Pour cette première dans le grand sud, le Département a signé une convention de suivi avec les entreprises Malet-Probinord pour évaluer les performances de cette technique pendant une durée de 2 ans.
 
Entretien et innovation:
Les routes se dégradent sous l’effet de la circulation des camions et des conditions climatiques. Avec un trafic soutenu en lien la croissance de son territoire, le Département s’attache à concilier entretien de son patrimoine routier et maîtrise des budgets alloués à cet entretien. Acteur de l’innovation, il incite les professionnels des routes à développer des techniques nouvelles bénéfiques à l’environnement et au cadre de vie.
Avec sa démarche « Route Durable », le Département avait déjà réorienté sa politique d’entretien des couches de roulement en privilégiant les techniques à froid, qui offrent de meilleures performances environnementales (moindre émission de gaz à effet de serre / diminution des consommations énergétiques). Il s’agit avec cette opération de coupler technique à froid et recyclage pour valoriser les ressources locales d’agrégats d’enrobés (anciennes couches bitumineuses de chaussées rabotées). 
 
Les #chiffres clés de l’opération :
8250 m2 d’enrobés coulés à froid innovants
50%, taux de recyclage des agrégats d’enrobés
1,8 km, longueur totale du chantier
217 000 €, coût de l’opération intégralement financé par le Département

Les réservistes de la gendarmerie décorés pour leur engagement !

Dix-neuf réservistes opérationnels du Languedoc Roussillon dont huit de l’Hérault ont été décorés de la médaille des services militaires volontaires à titre exceptionnel, par le général d'armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale le mercredi 10 octobre.

En tout, ce sont près de 145 réservistes opérationnels, issus de deux compagnies de réserve territoriale qui avaient été déployés en urgence, en renfort des gendarmes mobiles et départementaux, en septembre dernier lorsque l’ouragan Irma avait frappé l’île de St Martin. Quittant famille et travail pendant près de trois mois, ces femmes et ces hommes exemplaires ont du effectuer leurs missions de sécurisation et de secours dans des conditions de vie très dégradées, faisant preuve d’un immense courage.

Encore un grand merci à tous ces personnels de tout horizon pour leur engagement au service de la population !

Prévention de la perte d’autonomie des plus de 60 ans

 

L'Etape de Lattes - CFPPA



La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA) de l'Hérault a été mise en place par la Loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement (ASV) du 28 décembre 2015. Abondée par la Caisse nationale de la solidarité pour l’autonomie (CNSA), et présidée par Kleber Mesquida, elle a pour objectif de développer une politique de prévention innovante, à destination des personnes âgées de 60 ans et plus, vivant à domicile, et de leurs aidants. Chaque année, la CFPPA lance un appel à projets visant à soutenir financièrement les actions collectives de prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées, et de leurs aidants, dans l’Hérault.

Le 21 juin dernier, la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA) de l'Hérault lançait son appel à projets pour l’année 2019. L’instruction des candidatures et la répartition des projets seront finalisées en décembre 2018, pour une mise en œuvre des actions dès le 1er janvier 2019. 

L’Hérault mise sur la santé, le lien social, l’habitat, le cadre de vie et l’accompagnement des aidants

La prévention en matière de santé reste la thématique prédominante sur la quasi-totalité des territoires, parce qu’elle est la condition indispensable d’un vieillissement réussi. Elle vise deux types de prévention : l’ensemble des actes visant à diminuer l'incidence d'une maladie dans une population et donc à réduire, autant possible, les risques d'apparition de nouveaux cas ; les actes destinés à agir au tout début de l'apparition du trouble ou de la pathologie afin de s'opposer à son évolution ou encore pour faire disparaître les facteurs de risque. Des ateliers sur la prévention des chutes, les activités physiques adaptées (ex: gym aidants; gym douce), et la mémoire (ex: ateliers créatifs, ateliers de lecture) réunissent de nombreux seniors.

Pour toute question technique, vous pouvez vous adresser au secrétariat général de la CFPPA : 04 67 67 60 92 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.