Hérault

La Rose de Pierre fédère ville, département et région autour du logement

C’est dans une ambiance particulièrement détendue que la société Fdi Habitat a organisée, il y a quelques jours, l’inauguration de sa dernière résidence sociale, située dans le prolongement du chemin de la Renga. Dénommée la Rose de Pierre, elle comprend 49 logements à loyers modérés, associés à des terrains à bâtir. Accueilli par Stéphane Pépin-Bonet, maire représentant également la communauté d’agglomération, le directeur général du groupe Fdi, Dominique Guérin, était entouré du représentant de la région et du département.

Après la coupe du traditionnel ruban tricolore et la visite d’un des logements, l’ensemble des partenaires a pu rappeler l’historique de la création de ce projet et mieux appréhender les orientations architecturales et environnementales de l’architecte, Cyril Outrebon. Tour à tour, Stéphane Pépin-Bonet pour la ville, Dominique Guérin pour Fdi mais également Danièle Azémar, représentante de la région Occitanie et Vincent Gaudy, représentant du département de l’Hérault, ont tenu à saluer cette réalisation immobilière et sociale.

Au-delà des atouts de cette résidence, bien intégrée dans son environnement proche, ils ont chacun indiqué qu’en se rassemblant, les partenaires institutionnels et privés arrivaient à produire du logement de bonne qualité pour répondre aux besoins de la population. Après que le maire ait indiqué que la ville était très satisfaite d’œuvrer dans ce domaine avec le groupe Fdi, Dominique Guérin n’a pas manqué de souligner que les travaux avaient été réalisés par des entreprises héraultaises, dont deux de la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée.

Dispositif de prise en charge CORONAVIRUS

Communication de l’ARS tenant au dispositif de prise en charge des patients atteints ou suspectés d’être atteints du coronavirus. Vous trouverez le numéro vert mis en place pour répondre aux interrogations des Français, hors questions médicales :

 0 800 130 000

Il est ouvert 7 jours sur 7, de 9 H à 19 H.

NAVIRUSCapture

Cette information est consultable sur le site :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Bientôt Solid'Art avec le secours populaire français

La Fédération de l’Hérault du Secours populaire français organise les 6, 7 et 8 mars la 3ème édition de SOLID’ART. Le Salon se tiendra à la Salle Jules Pagézy près du Polygone (Salle de l’ancienne Mairie - 1 Place Francis Ponge, Montpellier).Secours populaire

70 artistes solidaires

La scène artistique régionale s’est encore fortement mobilisée et toutes les techniques seront présentées : peinture, sculpture, photo, sérigraphie d’art.

Vous trouverez ci-joint le dossier de presse ainsi que le lien pour télécharger le catalogue de l’exposition et des visuels des œuvres mises en ventes sur le salon : https://we.tl/t-14rhSRo69A  (valable jusqu’au 12/02)

 

Après Hervé Di Rosa en 2019, c’est MIST, le street-artiste Montpelliérain, qui parraine le salon et signe l'affiche.

1 enfant sur 3 est toujours privé de vacances

Cette rencontre avec l’art est basée sur une vocation solidaire. Sur chaque vente, les artistes inviteront les acquéreurs à effectuer un don du même montant en soutien à l’association.

La somme collectée sera convertie en « journées vacances » offertes aux personnes accompagnées par l’association (une journée vacances = 50 €).

L’année dernière, l’opération avait permis de collecter 20 000 € et contribuer à faire partir 400 enfants et familles accompagnés par l’association dans le cadre de la « journée des oubliés des vacances ».

 

Facebook : Solid’Art Montpellier - https://www.facebook.com/events/213887886420483/

Tweeter :  @_Solid_Art
 
Insta : @_Solid_Art

Visite commentée de l'exposition : Océans plastifiés

11 Février 2020

VISITE COMMENTÉE DE L’EXPOSITION: Océans Plastifiés

  • Dimanches 22/03, 31/05 et 07/06 à 14h30 et 16h30
  • Mardis et jeudis pour les groupes sur RDV au 04 67 67 82 24 

Avec Florence Richard, chargée des expositions

Interprétation et échanges avec le public des contenus culturels, écologiques et scientifiques de l’exposition

 

  • Mercredis 26/02, 25/03, 22/04 et 03/06 à 14h30

Avec Aude Hautesserre, animatrice environnement

Visites animés des expositions, sous forme de découverte, de jeux. Un moment d’échange pour comprendre le monde qui nous entoure.

Possibilité d’animations pour les groupes (scolaires, étudiants, IME, EPHAD, centre de loisirs, séminaires…) à la demande, sur rendez-vous

 

Les Expositions

Dans le château

Entrée libre et gratuite - Tout public

Lundi au vendredi de 14h à 17h

Le week-end jusqu’à 17h30 (18h à partir de mai)

 

Vous ne voulez rien manquer de notre actualité : inscrivez-vous à notre newsletter sur simple demande : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Maison Départementale de l'Environnement
Domaine Départemental de Restinclieres
34730
Prades-le-Lez

Le salon bio, bien-être et santé semble s’ancrer dans le paysage local


Durant deux journées, le deuxième salon bio, bien-être et santé organisé au sein du complexe municipal Jules Ferry, autour de l’association Amelys, a connu un très beau succès. L’événement piloté par Marie Galtier et George Mongelard a accueilli de nombreux visiteurs, satisfaits d’y retrouver une cinquantaine d’exposants venus du département et d’au-delà.

Les stands, placés au cœur de l’ancien gymnase, ont été accompagnés de multiples conférences et ateliers afin de permettre au public d’être sensibiliser aux pratiques du bien-être et d’y trouver une réponse adaptée à un besoin personnel. On notait la présence de thérapeutes, masseurs, réflexologues, énergéticiens, ostéopathes, savoir ancestral chinois, sophrologie, naturopathie, sonothérapie, kinésiologie…

Sérénité et apaisement se ressentaient dans ce salon intitulé L’Am’rieuse, lequel avait également une vocation humanitaire puisqu’une partie des fonds récoltés permet d’aider des enfants de pays lointains, victimes d’accidents de la vie, à être opérés et rééduqués pour suivre ensuite une vie plus agréable.

Un rendez-vous qui s’ancre dans le paysage local, comme l’ont dit les élus lors de leur sympathique passage

Une nouvelle voie verte entre Saint-Génies-des-Mourgues et Boisseron

Le Département de l’Hérault crée une nouvelle piste cyclable de 8,5 km entre Saint-Géniès-des-Mourgues et Boisseron en utilisant une ancienne voie ferrée désaffectée. Rendez-vous fin 2021 pour une première balade !

 

Vélo Shutterstock

Première étape pour permettre aux cyclistes d’emprunter cette future voie verte : la réhabilitation des ouvrages ferroviaires en pierre qui jalonnent l’itinéraire. Le Département a confié cette mission au groupement d’entreprises Demathieu & Bard / Cofex qui s’occupera de la restauration des 9 ponts et murs sur les communes d’Entre-vignes et de Boisseron. Ces travaux seront achevés cet été. Pour la réhabilitation de 6 autres ouvrages d’art à Saint-Génies-des-Mourgues, le Département lancera un second appel d’offres au second semestre. Les travaux de chaussée débuteront ensuite.

Signature du premier emploi franc de l'Hérault

 
 
Signature du premier emploi franc de l'Hérault
 

 À diplôme, âge et parcours équivalents, il est plus difficile d’accéder à un emploi pour les habitants de certains quartiers de la République. L’emploi franc, aide à l’embauche expérimentée par le Gouvernement depuis le 1er avril 2018, puis généralisée au 1er janvier 2020, constitue une réponse concrète et innovante à ces difficultés.
 
Le dispositif « emploi franc » permet aux entreprises et associations qui recrutent un demandeur d’emploi résident dans un quartier politique de la ville (QPV) de bénéficier d’une aide financière de 15 000 euros sur 3 ans pour une embauche en CDI et de 5 000 euros sur 2 ans pour une embauche en CDD (d’un minimum de 6 mois).
 
Toutes les entreprises et les associations peuvent, quelle que soit leur implantation, obtenir cette aide à une seule condition : recruter un résident des quartiers de la politique de la ville inscrit à Pôle-emploi ou à la mission locale.
 
L’objectif est de signer 360 emplois francs dans l’Hérault
 
Mercredi 05 février, Jacques Witkowski, préfet de l’Hérault, a présidé la signature du premier emploi franc (CDI) de l’Hérault entre la bénéficiaire et son employeur l’EHPAD l’Oustal à Pignan à l’agence Pôle-emploi de Montpellier-Cévennes.

Démantèlement d'un réseau de stupéfiants

L’image contient peut-être : intérieur

Après trois mois d’investigations, les enquêteurs de la Section de recherches de Montpellier et du GIR de Montpellier ont réussi à démanteler un réseau de trafic de stupéfiants qui sévissait sur le département de l’Hérault.

Les techniques d’enquêtes spécifiques, surveillances, filatures, et écoutes téléphoniques, ont permis aux enquêteurs de détecter les prémices d’un approvisionnement en stupéfiants et de le confirmer.

C’est ainsi que dans la nuit du 1er février, cinq individus ont été interpellés par le GIGN sur l’A71 dans le département du Loir-et-Cher. Les trafiquants circulaient en convoi de véhicules transportant plus de 10 kilos de cocaïne en provenance du Nord-Ouest de la France.
La drogue représentait plusieurs centaines de milliers d’euros à la revente.

Mis en examen, les cinq trafiquants ont été placés sous mandat de dépôt.

Christophe Itier, Haut-commisaire à l'économie sociale et solidaire et à l'innovation sociale

 
 
04/02: Christophe Itier, haut-commisaire à l'économie sociale et solidaire et à l'innovation sociale
 

Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et à l'innovation sociale s'est rendu, mercredi 05 février, à Montpellier dans le cadre de la labellisation des nouveaux territoires French Impact.

Le label "Territoire French Impact" permet d'accélérer l'innovation sociale au service des défis sociaux et écologique des territoires. cette bannière nationale rassemble dans une même dynamique tous les acteurs qui font de cette innovation un levier de transformation du pays : porteurs de projets, entreprises de l'économie sociale et solidaire, collectivités, entreprises engagées, incubateur, ruches, investisseurs...

L'Hérault bénéficie ainsi d'un accompagnement sur-mesure permettant notamment de :

- Soutenir le financement des projets par un accès facilité aux financements publics et aux investisseurs privés ;

- Lever les freins réglementaires à l'innovation sociale et environnementale ;

- Renforcer les synergies territoriales et diffuser une culture de la coopération et de transfert de savoir-faire entre les territoires ;

- Créer des synergies avec les entreprises engagées et les réseaux entrepreneuriaux ;

- Promouvoir la mesure et l'évaluation de l'impact.

Christophe Itier a débuté ses rencontres à Montpellier avec le collectif URSCOP (Union Régionale des Société Coopérative de Production) Occitanie Pôle méditerranéen pour une présentation de projets innovants.

Il a poursuivi sa visite à la Halle Tropisme, coopérative d'accompagnement pour le secteur artistique et culturel et tiers-lieu dédié à l'industrie culturelle et créative

Pour finir, il s'est rendu à la cité de l'ESS REALIS pour la cérémonie de labellisation "Territoires French Impact".

Le contournement total de Béziers est en bonne voie

Routes travaux

En 2020, le Département poursuit l’aménagement de la rocade de Béziers. Objectif : le contournement total de Béziers d’ici fin 2024, en 2x2 voies, sans aucun nœud routier. Avec un trafic de 38 000 véhicules par jour, cette nouvelle rocade offrira aux Biterrois une route plus fluide et plus sûre. Des enjeux majeurs car cet axe, qui relie Montpellier à Albi via Béziers, assure à la fois les fonctions de voie d’évitement pour Béziers, de liaison de l’A75 vers le Narbonnais, et de desserte vers les communes alentour et une partie des hauts cantons. Un investissement total de 96 M€.

« Avec cet aménagement le Département équipe l’Ouest Héraut d’une route performante, capable d’améliorer la vie quotidienne des Biterrois. Notre objectif est également d’adapter le territoire à la conjoncture économique et la croissance démographique ». Kléber MESQUIDA, Président du Conseil départemental de l’Hérault

6 CHANTIERS RÉALISÉS SUR 10

3 aménagement d’échangeurs, 2 mises à 2x2 voies, 2 dénivellations* de ronds-points, 8 ponts réalisés… 50 M€ ont déjà été investis par le Département pour moderniser la rocade de Béziers.

Le Département de l’Hérault a profité de ces chantiers pour faire travailler des personnes en recherche d’emploi. Au total la modernisation de la rocade a généré 18 900 heures d’insertion. Cette opération a ainsi permis d’accompagner, encadrer et former des personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles en vue de faciliter leur retour à l’emploi. 2,3 km de protections phoniques ont été installées le long de la rocade nord, pour réduire les nuisances aux riverains.

Des mesures de protection de la faune et de la flore ont aussi été mises en place, avec par exemple :

  • 7 bassins de rétentions créés. Régulièrement répartis le long du tracé, les bassins de rétention recueillent les eaux routières, les décantent et les dépolluent avant rejet dans le milieu naturel.
  • Des aménagements paysagers pour préserver les lieux de passage des chauves-souris.
  • La plantation d’arbres remarquables.
  • Ou encore l’implantation de massifs arbustifs ponctués d’arbres et de petits arbustes.

(*) Une « dénivellation » consiste  à aménager une voie principale pour qu’elle franchisse la voie secondaire en passage supérieur ou inférieur, et que des routes dites bretelles relient ces deux voies.

46 M€ RESTANT À INVESTIR EN 5 ANS 

La programmation des 4 aménagements à venir :

  • Du printemps 2020 à fin 2021 : aménagement de l’échangeur de la Crouzette.
  • De fin 2020 à fin 2024 : mise à 2x2 voies entre les routes de Maraussan et de Saint Pons, et dénivellation du rond-point de l’Ardide.
  • De mi 2021 à fin 2022 : mise à 2x2 voies entre le rond-point Vincent Badie et l’échangeur de la Devèze.
  • Du 1er semestre 2021 à fin 2023 : dénivellation du rond-point de la Méditerranée avec la réalisation d’un viaduc de 120 m de long.

 

Déplacement dans l’Hérault de Didier GUILLAUME, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

 
Déplacement dans l’Hérault de Didier GUILLAUME, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
 

Lundi 3 février, Jacques Witkowsky, préfet de l’Hérault, a accueilli Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.
Le ministre s’est rendu à la chambre d’agriculture de l’Hérault où il a pu échanger avec les représentants d’organisations professionnelles agricoles.

Didier Guillaume a ensuite pris la direction de la commune de Saint-Géniès des Mourgues, connue pour son patrimoine viticole, pour y visiter sa cave coopérative. Il a alors eu l’occasion de déguster les vins de la région en compagnie des vignerons et de parler avec eux des actualités vinicoles et des problématiques rencontrées lors des aléas climatiques de 2019.

Après cette visite, il a poursuivi son parcours en terre vigneronne en se dirigeant vers la cave du domaine Perrière, proche de la commune d’Assas,  il a pu, à nouveau, aborder la situation du millésime 2019 avec les exploitants locaux.

Pour terminer sa visite dans la garrigue héraultaise, le ministre s’est déplacé à Viols en Laval pour découvrir le GAEC de Cambous, un groupement agricole exploiteur de bovins et d’ovins. Il a discuté avec les éleveurs du maintien de l’éligibilité des surfaces peu productives sur le site.IMG_1195