Hérault

Salon des Maires, des Élus et des Décideurs publics de l’Hérault

 
Salon des Maires, des Élus et des Décideurs publics de l’Hérault
 
Pierre Poüessel, prefet de l'Hérault, a assisté à la première édition du Salon des Maires, des Élus et des Décideurs publics de l’Hérault au Parc des Expositions de Béziers.

Plus de 60 exposants et un millier de visiteurs se sont retrouvés à ce rendez-vous organisé par l’ « Association des Maires du Département de l'Hérault », ce qui a permis aux élus et aux décideurs publics d’échanger et de découvrir les dernières innovations mises en place pour les collectivités.

Le Département c'est pour la vie ! Tournée Mon Hérault

UNE INITIATIVE INEDITE DU DEPARTEMENT POUR RENCONTRER LES HERAULTAIS DANS LEUR QUOTIDIEN

#Famille #Enfance #Jeunesse #Seniors #Handicap #Loisirs #Sports #Nature

Le Département c'est pour la vie
 
De la grossesse au grand âge, un large éventail de services proposés par le Département aide chaque Héraultais.
Les services départementaux iront à la rencontre du public pour apporter des conseils et répondre à ses besoins sur des questions relatives : 
  • à la famille : parents, enfants, séniors, personnes handicapées…
  • au quotidien : (re) trouver le chemin de l’emploi, créer une activité, mieux gérer son habitat, son cadre de vie, se déplacer facilement, se protéger, être secouru….
  • aux sports, loisirs et à la culture
  •  

     Oenotour de l’Hérault : le Département capitalise sur tous ses points forts : la viticulture, ses paysages, ses traditions, ses activités culturelles et de pleine nature. Autant d’atouts valorisés dans 59 caveaux-étapes sur la route de l’Oenotour (515 kms). 

    • Sport et nature : l’Hérault est un véritable terrain de jeu naturel ! Des lagunes aux Causses, du Minervois à la petite Camargue, on peut pratiquer des dizaines de sports et s’aérer en pleine nature.
    • Culture : A Montpellier, au Château d’O ou à PierresVives, à Montagnac, au Domaine de Bessilles, à Béziers, au Domaine de Bayssan et dans de nombreux théâtres ou scènes musicales héraultaises, le Département s’implique fortement pour proposer des programmations de qualité et conviviales : expositions, spectacles, festivals, pour la plupart gratuits. 

     

     Des animations participatives permettront également d’échanger avec les métropolitains et de partager  avec les services départementaux autour de dégustations de produits locaux et d’activités telles que la réalisation d’une œuvre de street-art, de jeux animés (quizz, tirages au sort), d’un photobox etc.
     
    Le bus aux couleurs du Département poursuivra ensuite sa tournée ces prochains mois et se déplacera dans les villes et villages du département aux lieux et dates suivantes :
     
     De septembre 2018 à juin 2019, les services du Département vont à la rencontre des Heraultais. Dégustations de produits...

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements

 
 

Les pluies méditerranéennes intenses :
qu’est-ce que c’est ?

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.

Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.
Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement "cévenoles".

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types.

Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations. Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations. Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit. Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche.

Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure). Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés,par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier.
Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement. Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

   

Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique : l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre.

stormy see


15 départements de l’arc méditerranéen sont  concernés : Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse.

La préfecture de l'Hérault communique actuellement sur 8 messages de comportements à adopter pour l’ensemble des populations concernées par le risque inondation sont :

Pluies méditerranéennes intenses : les bons comportements à adopter

  • Je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels ;
  • je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements ;
  • Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables ;
  • Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts ;
  • Je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre ;
  • Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage ;
  • Je ne m’engage ni en voiture ni à pied : pont submersible, gué, passage souterrain… Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture ;
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité

Quelles précautions face à une inondation ?

Dans une situation d’urgence, les réseaux d’eau courante, d’électricité, de téléphone peuvent être coupés. Préparez-vous à vivre de manière autonome quelques jours (3 jours) avec certains objets essentiels. Le kit de sécurité sera placé dans un endroit facile d’accès pour pouvoir le récupérer plus rapidement possible.

Le kit de sécurité se compose de :

  • Radio et lampes de poche avec piles de rechange
  • Bougies, briquets ou allumettes
  • Nourriture non périssable et eau potable
  • Médicaments
  • Lunettes de secours
  • Vêtements chauds
  • Double des clés
  • Copie des papiers d’identité
  • Trousse de premier secours
  • Argent liquide
  • Chargeur de téléphone portable
  • Articles pour bébé
  • Nourriture pour animaux

Je note les numéros utiles :

  • Ma mairie
  • 112 ou 18Pompiers
  • 15 SAMU
  • 17 Gendarmerie, Police

Je connais les niveaux de vigilance :  Jaune : phénomènes localement dangereux Orange : phénomènes dangereux et étendus Rouge : phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle
Je vis en zone inondable : je consulte mon PPRI et GEMAPI

 

Quelques épisodes parmi les plus violents et les plus marquants des trois dernières décennies :

  • Le 3 octobre 1988 à Nîmes : 420 mm tombent en moins de 12 heures, c’est-à-dire l’équivalent de 6 mois de pluie, concentrés sur Nîmes.
  • Le 22 septembre 1992 à Vaison-la-Romaine : ce sont près de 300 mm (l’équivalent de 3 à 4 mois de précipitations) qui se sont déversés en 5 heures seulement en amont de Vaison-la-Romaine, provoquant une crue éclair de l’Ouvèze. Le phénomène a été fortement aggravé par des vents atteignant les 120 km/h sur le Vaucluse. Le 26 septembre 1992 : 129 mm en 2h30 à Granès près de Rennes-les-Bains dans la haute-vallée de l’Aude, 160 mm en 3h à Vernet-les-Bains ; en 24 heures, il a été mesuré 292 mm à Narbonne, 169 mm à La Cavalerie.
  • Toussaint 1993 : 906 mm en 2 jours sont relevés au Col de Bavella en Corse du Sud don 780 mm le 31.
  • Le 12 novembre 1999, inondations de l’Aude : la zone la plus sévèrement touchée est la région des Corbières où il est tombé à Lézignan 620 mm en 36 heures (soit plus des 2 tiers d’une année habituelle de pluie).
  • Le 8 septembre 2002 dans le Gard : 687 mm à Anduze en moins de 36 heures (les 2 tiers d’une année habituelle de pluie) ; au moins 400 mm sur environ 1800 km² et plus de 600 mm sur 150 km², le tout dans la région Languedoc-Roussillon. Le débit de pointe sur le Gard à Remoulins a été estimé à 6700 m3/s, à comparer avec les crues de 1976 (3050 m3/s) et de 2008 (1100 m3/s). Le Vidourle, fortement touché également, a dépassé les 2500 m3/s (950 m3/s lors de la crue de décembre 2002 et 550 m3/s en octobre 2010).
  • 15 juin 2010 dans le Var : 461 mm à Lorgues, près de Draguignan en moins de 12 heures (soit l’équivalent de la moitié de ce qui tombe habituellement en une année). La Nartuby atteint les 440 m3/s à Trans-en-Provence (4 km en aval de Draguignan), à comparer avec les crues de novembre 2011 (106 m3/s) et de novembre 2000 (98 m3/s).
  • L’automne 2014 s’est distingué par la persistance remarquable de situations fortement perturbées sur les départements méditerranéens, des Cévennes et de la Côte d’Azur conduisant à un nombre record d’épisodes (depuis 1958) entre le 16 septembre et le 30 novembre (9 épisodes).
  • Le 3 octobre 2015, l’ouest de Alpes Maritimes est touché : 195 mm à Cannes dont 175 en 2 heures et 178 mm à Mandelieu dont 156 mm en 2 heures. La Siagne à Pégomas dépasse les 230 m3/s, alors qu’elle atteint rarement les 100 m3/s et le Loup monte à 135 m3/s à Villeneuve-Loubet, alors qu’il dépasse rarement les 30 m3/s. Cet épisode démontre que ce n’est pas seulement la hauteur totale des précipitations qui importe, mais aussi les intensités maximales atteintes et la vulnérabilité des territoires concernés.  
 

source : Préfecture de l'Hérault

Le Département s’engage en faveur des collectivités locales

Salon des Maires de l'Hérault -

herault-numerique-chantier.jpg

Jeudi 4 octobre au Parc des Expositions de Béziers, le Département participera à la première édition du « Salon des maires, des élus locaux et des décideurs publics de l'Hérault ». Il présentera ses actions en faveur du développement et de l’attractivité des communes et EPCI de l’Hérault.

Avec 60 exposants et un millier de visiteurs attendus, ce rendez-vous organisé par l’ « Association des Maires du Département de l'Hérault » permettra aux élus et aux décideurs publics d’échanger et de découvrir les dernières innovations mises en place pour les collectivités.

 Une occasion pour le Département de l’Hérault de présenter deux dispositifs majeurs en faveur des communes et EPCI : Hérault Ingénierie et Hérault Numérique. « Véritables outils de solidarités territoriales, ces services visent à garantir un équilibre entre les communes urbaines et rurales, tout en confirmant l’attractivité et la qualité de vie de notre Département » précise Kléber MESQUIDA, Président du Conseil départemental de l’Hérault.

 Créée en février 2018, l’agence Hérault Ingénierie est une plateforme de conseil qui accompagne les collectivités dans leurs projets d’aménagements dans les domaines de l’eau potable et de l’assainissement, de la voirie, de l’habitat ou d’autres équipements. Cette assistance peut être d’ordre technique, juridique ou financier (hors champ concurrentiel).

 Le réseau Hérault Numérique quand à lui est l’infrastructure indispensable pour déployer le Très Haut  Débit sur les 286 communes restant à équiper sur le territoire. Le Département pilote la démarche en associant fortement les EPCI. La société Covage a été choisie pour déployer ce vaste réseau avec un objectif : amener d’ici 2022 la fibre optique devant chaque foyer et entreprise héraultais.  Les communes et les EPCI n’auront aucune dépense à prévoir sur le financement de l’infrastructure.

 A lire pour aller plus loin: 

OCTOBRE ROSE 2018

A l’occasion  » d’Octobre Rose », de nombreux événements sont organisé dans l’Hérault. Ces événement sont l’occasion de partager un moment de convivialité tout en s’informant sur le dépistage organisé du cancer du sein.

Voici le programme d’Octobre Rose : Programme Octobre Rose 2018

 

Le Collectif Octobre Rose 2018 :
ICM, Institut du Cancer de Montpellier , Dépistages34 , Amhdcs Mammobile , Agence Régionale de Santé Occitanie , Étincelle Montpellier , CROS Languedoc Roussillon Maison Régionale Des Sports , Entre Ciel & Mer , La Montpellier Reine , BRCA France , La Ligue contre le cancer – Comité de l’Hérault (34) , Vivre comme avant , CHU Montpellier , Arcopred , Montpellier Institut du Sein , Cpam Hérault Ville de Montpellier

Ce qu'il faut savoir :

Dépistage du cancer du sein

Le dépistage est la réalisation d’examens de détection ou de surveillance alors qu’on est en bonne santé.
L’objectif du dépistage organisé est de détecter un cancer à un stade précoce et permettre ainsi sa guérison.
Pour le cancer du sein le dépistage organisé permet de détecter des lésions qui ne sont ni palpables ni visibles. Laissant ainsi une grande chance de guérison et réduisant la lourdeur des soins.
 
 
Le dépistage organisé du cancer du sein consiste à inviter tous les 2 ans, les femmes âgées de 50 à 74 ans à pratiquer une mammographie.
Depuis 2004, le dépistage organisé du cancer du sein est généralisé dans tous les départements. Un programme national avec différentes modalités est développé pour inviter et inciter les femmes à participer à ce dépistage.
Dépistages34 est une association loi 1901 fondée en 1999 par le Professeur Jean-Pierre DAURES. Il en est actuellement le président.
Le docteur Jeanine CHERIFCHEIKH est le médecin directeur dde Dépistages34 depuis le 1er juin 1999.

Le dépistage organisé du cancer du sein

Pourquoi ?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Plus de 50000 nouveaux cas estimés en 2014.
Première cause de mortalité par cancer chez la femme.
Un diagnostic précoce constitue le meilleur moyen d’agir contre le cancer du sein.Le dépistage permet de détecter des cancers bien avant qu’ils soient palpables ou symptomatiques.
La mammographie est l’examen de référence dans le dépistage du cancer du sein.

Les facteurs de risque

Risque moyen

Concerne les femmes âgées de 50 à 74 ans sans antécédent particulier, personnel ni familial. Le dépistage organisé a été mis en place pour cette catégorie de femmes. Effectivement, le risque de développer un cancer du sein chez une femme est maximum après 50 ans (80% des cancers du sein surviennent après cet âge).

Risque élevé

Non concerné par le programme de dépistage organisé du cancer du sein.
Ce sont des femmes, qui ont eu, quelque soit leur âge, un cancer du sein ou une anomalie mammaire ou qui ont été exposées à des irradiations thoraciques importantes.
Un suivi individualisé est mis en place par le médecin traitant ou par le gynécologue.

Risque très élevé

Non concerné par le programme de dépistage organisé du cancer du sein.Ce sont des femmes porteuses d’une prédisposition génétique au cancer du sein.
Un suivi individualisé est mis en place par le médecin traitant ou par le gynécologue.

Le Cancer c’est Quoi ?

Le cancer est une maladie décrite depuis l’Antiquité. C’est Hippocrate qui a comparé la tumeur à un crabe, et qui lui a donné les noms grecs de « karkinos » et « karkinoma ». La comparaison est justifiée par l’aspect de certaines tumeurs, dont les prolongements rappellent les pattes de l’animal.

HyppocrateL’organisme humain est constitué de milliards de cellules.
Ces cellules meurent principalement par vieillissement et d’autres naissent par division à partir d’une autre cellule qui se dédouble pour former une copie parfaite d’elle même.

Cellules cancereuses 1

Lors de cette division, des erreurs peuvent survenir, l’ADN produit n’est pas le même. Il s’agit de modifications génétiques.
Le corps répare automatiquement ces erreurs par un mécanisme de détection et de correction.

Cellules cancereuses 2

Si les cellules anormales, par un malheureux hasard, échappent au système de contrôle et de réparation de l’organisme, elles se mettent à se multiplier de manière anarchique et à proliférer. On parle alors de cancer.
L’amas de cellules anormales forme une tumeur qui peut grossir et repousser les autres cellules dans le même organe.
Elles peuvent quitter l’organe pour former des métastases.

Cellules cancereuses 3
Plus les cellules sont âgées plus elles meurent : c’est pour cette raison que le risque de faire un cancer du sein ou un cancer colorectal est maximum entre 50 et 74 ans.

Le cancer du sein

En France, chaque année, on observe 350 000 nouveaux cas de cancers 150 000 décès.
Les taux d’incidence et de mortalité ont tendance à baisser depuis quelques années.
Les cancers les plus fréquents sont ceux de la prostate, du sein, du côlon-rectum et du poumon.
•     48 763 cancers du sein en France par an
•     une femme sur 8 sera confrontée à un cancer du sein dans sa vie, premier cancer chez la femme
•     L’incidence augmente avec l’âge, maximum entre 60 et 69 ans.
•     11 886 décès par an en France
•     178 235 femmes, c’est la population cible dans l’Hérault
•     280 cancers du sein sont diagnostiqués tous les ans dans l’Hérault dont 6% grâce à la 2éme lecture.
•     56.2% des femmes bénéficient d’une mammographie régulièrement tous les 2 ans dans le cadre du dépistage  organisé.

 

A partir de 50 ans et jusqu’à 74 ans une mammographie est recommandée tous les deux ans, chez les femmes à risque moyen.

Pour les risques élevé ou très élevé, les intervalles entre les mammographies peuvent être plus courts et d’autres examens sont souvent nécessaire. Ils sont personnalisés en fonction du risque.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Remise de la traditionnelle brioche

Remise de la traditionnelle brioche
Lundi 1er octobre 2018, à l’occasion des journées de la solidarité nationale des associations affiliées à l’Unapei, l’Udapei de l’Hérault, accompagnés d’une délégation de personnes handicapées mentales, des parents d’enfants inadaptés ont remis à Pascal Otheguy, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, la traditionnelle brioche.

Du 1er au 8 octobre 2018, l’association héraultaise appelle à la générosité en vendant des brioches  au profit des personnes handicapées mentales. Les fonds récoltés permettent d’améliorer les conditions de vie de ces enfants et adultes pour, financer des projets, développer des solutions d’accueil adaptées, soutenir les familles, créer des activités sportives et culturelles, de loisirs ou de vacances.

Octonnales de la Chanson Française

Samedi 6 Octobre 2018 de 15 H à 19 H PREMIERES OCTONNALES DE LA CHANSON FRANCAISE Salle des Fêtes d’OCTON La chanson française sera célébrée à travers ses auteurs, compositeurs et interprètes à travers les âges.

Les textes des monuments de la chanson française à travers les âges inscrits au patrimoine culture revivront. La jeune génération interprétera autant ses propres compositions que celles de leurs aînés. C’est une après-midi attractive innovante à laquelle vous êtes convié, à l’initiative de l’artiste peintre Jean-Pierre Courdier avec le soutien de la Municipalité d’Octon et de la Communauté de commune du Clermontais

Ce charmant village à deux pas du lac Salagou propose l’été durant une activité culturelle hors du commun dans les différents lieux de production, allant de la musique classique, au Jazz, en passant par les musiques actuelles donnant aussi la possibilité aux artistes professionnels régionaux de s’exprimer.

23 artistes se succéderont l’après-midi durant pour vous interpréter les beaux textes qui appartiennent pour certains aux grands classiques du répertoire francophone.

Alain Alouat , Jacques Barthes, Emilie Bea, Gérard Belfiore, Sébastien Bournat, Martine Bousquet, Chaïco, Samuel Covel, Yves Daunes, Gilles Delivre, Marie d’Epizon, Patrice Dufour, Angel Girones, Patrick Annais, Jean-Pierre Laurant, Jean-Pierre Leques, Emily Przeniczka, Curd Ridel, Christian Stella, Tom Thorel, vous enchanteront.

La fondation Editraum s’associe pleinement à cette manifestation et relaie l’information à travers son site Internet. Son Fondateur Frantz Wouilloz-Boutrois, ténor international, clôturera cette après-midi toute en chanson par des œuvres du poète chansonnier et humoriste suisse Jean Villard Gilles, auteur-Compositeur de la chanson « Les Trois Cloches » interprétée par Edith piaf et les Compagnons de la Chanson. Les chansons interprétés sont extraites de la tournée « Jubilé 2018 » de Frantz Wouilloz Boutrois et accueillie en Autriche, Suisse et Liechtenstein. Venez découvrir le charmant et pittoresque village d’Octon, son patrimoine. Nombreuses places de parc et restauration dans différents lieux du village ou au bord du Salagou. Octon se met en quatre pour ses premières Octonnales. Prix d’entrée : 10 Euros pour toute l’après-midi. Réservation auprès de la Fondation Editraum au 07 85 04 66 50 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

detail
Octon

Réduisons nos déchets ...

Garbage, La Pollution, Des Déchets

Face aux enjeux de l’impact environnemental croissant de la consommation, la campagne nationale de l’ADEME "Réduisons vite nos déchets, ça déborde" a sensibilisé le citoyen à la nécessité de la réduction de la production des déchets car elle n’a cessé d’augmenter.

L’analyse du résiduel à traiter montre qu’il  contient 55% de déchets recyclables qui font l’objet des consignes de tri.

La sensibilisation des héraultais à la prévention, au réemploi et au tri sélectif est à renforcer et à amplifier car le particulier peut alléger le poids de sa poubelle.

 

Comment ?

En modifiant son comportement :

● dans les achats, privilégier les produits respectueux de l’environnement,

● dans l’utilisation des objets, respecter les recommandations du constructeur, les règles sanitaires de consommation,…

●  dans la gestion domestique, adopter le compostage individuel des déchets organiques, déposer les objets ré-employables ou réutilisables dans une ressourcerie, trier et utiliser au maximum les filières REP.


Tous les acteurs du monde des déchets sont mobilisés pour donner à chacun les moyens de protéger l’environnement et de respecter le paysage.

 

Le Département de l’Hérault s’investit dans la gestion des déchets

Le territoire est couvert par des structures intercommunales qui mettent en œuvre les filières de valorisation et d’élimination des déchets. Le Département les accompagne et les conseille depuis plus de vingt ans dans un objectif de cohérence, de solidarité et de promotion des techniques de gestion des déchets innovantes et respectueuses de l’environnement.  



Depuis quelques années, l’effort a particulièrement porté sur les collectes séparatives, la création et la modernisation de déchèteries, la fermeture et la réhabilitation des anciennes décharges.

Depuis la loi du 13 août 2004, le rôle du Département s’est renforcé puisqu’il a en charge la planification de la gestion des déchets non dangereux des ménages et des activités économiques.

 Télécharger le guide " Gérer nos déchets, c'est possible"

L'écho du millésime 2018

 

 
Soutien infaillible de la filière viticole héraultaise, le Président du Département Kléber MESQUIDA a visité une quarantaine de caves coopératives pendant les vendanges. Chaque année, c’est un rendez-vous attendu pour parler de l’état de la récolte et échanger sur les attentes, les besoins, les difficultés que les caves rencontrent.
Après une année de gel et de sécheresse en 2017, ce qui avait entraîné une vendange d’un niveau historiquement bas, 2018 est un millésime humide, touché par le mildiou, mais dont la récolte estimée à 5 millions d’hectolitres se place au-dessus de la moyenne décennale.

 En 2018, le Département consacre un budget de près de 17M€ aux filières agricole et viticole dont 11M€ fléchés pour l’irrigation. Il accompagne aussi les viticulteurs dans l’accès au foncier agricole, leur propose des solutions innovantes et agri-environnementales pour lutter contre le ver de la grappe et les soutient suite aux aléas climatiques survenus en 2017 (2M€ ont été votés lors de la session de septembre).

En créant l’Œnotour cette année, le Département s’investit fortement dans le développement de l’œnotourisme, en capitalisant sur tous ses points forts : la viticulture, les paysages, les traditions, les activités culturelles et de pleine nature… Ces atouts sont valorisés dans 59 caveaux-étapes situé sur les 515kms de route de l’Œnotour, à retrouver dans le guide et sur le site internet dédié. 

 A lire pour aller plus loin

Les seniors et l'économie qu'ils générent

Dans l'Hérault, un habitant sur quatre est aujourd'hui âgé de plus de 60 ans. Et le phénomène est en progression... Afin d'anticiper et d'aider au mieux les personnes âgées, le Conseil Départemental de l'Hérault leur consacre la somme de 194 millions d'euros ! Ecomnews a interviewé Patricia Weber vice-présidente déléguée aux solidarités et 3 personnes âgées mobilisées pour les autres, comme quoi l'activité n'a pas d'âge. Des exemples à suivre.