Hérault

CÉRÉMONIE DES VŒUX AUX FORCES DE SÉCURITÉ, L’HÉRAULT INVITÉ

L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel et plein air

Le lieu est emblématique et chargé d’histoire et c’est dans le carré de cérémonie de l’école militaire à Paris que a eu lieu ce lundi la cérémonie des vœux aux forces de sécurité du Ministre de l’intérieur et du secrétaire d’Etat à la sécurité intérieure.

Les sapeurs-pompiers de l’Herault faisaient parti des 5 SDIS de France invités et étaient représentés par une délégation des centres et groupements qui ont participé sur les interventions marquantes de l’année à savoir les inondations, les attentats de Trèbes, la gestion des manifestations des gilets jaunes et les colonnes de renforts.

Après la traditionnelle cérémonie protocolaire suivi des remises de médailles aux forces de la sécurité intérieure, les personnels ont assisté aux vœux du Ministre et ont pu aller à la rencontre du Directeur général de la sécurité civile et de gestion des crises.

Une cérémonie durant laquelle les sapeurs-pompiers ont été particulièrement remerciés pour leur action quotidienne ainsi que leur engagement citoyen n risquant leur vie pour sauver des vies.

Journée de mobilisation du samedi 5 janvier 2019 à Montpellier : réaction de la Préfecture

Pierre POUËSSEL, préfet de l'Hérault, condamne avec la plus grande fermeté les exactions commises par des personnes violentes le samedi 05 j anvier 2019 à Montpellier lors d'une journée de mobilisation du mouvement des gilets jaunes.

Dès la matinée, ces violences ont pris la forme de jets de projectile visant les forces de l'ordre aux abords de la préfecture puis au niveau de la gare Saint - Roch. Dans l'après - midi, de nouvelles exactions ont été commises en centre - ville, tout particulièrement au niveau de la gare Saint - Roch où un local et un véhicule de la TAM ainsi que des accès de la gare ont été sévèrement dégradés.

Parmi les 600 manifestants, entre 100 et 200 activistes violents armés de barres de fer, de ballons d'acide, de bombes agricoles et de pavés ont agressé des agents de la TAM et de la sûreté ferroviaire et les forces de l'ordre. Au niveau de la place Jean - Jaurès, du mobilier u rbain a été dégradé et utilisé comme projectiles visant les forces de l'ordre.

Plusieurs incendies de poubelles ont mis en danger les riverains en divers points du centre - ville (place des Martyrs de la résistance, rue Foch, Observatoire). Une grenade artisanale a justifié l'intervention du déminage sur la place des Martyrs de la Résistance. Face à ces débordements, le centre de crise de la préfecture a été activé dès 8h00 pour coordonner un dispositif important de sécurité publique et de secours s'appuya nt sur les agents de la sécurité publique (colonne départementale d'intervention, BAC, groupes de sécurité de proximité, police secours), des CRS, de la police aux frontières et des sapeurs - pompiers de l'Hérault.

L'intervention des forces de l'ordre a permis de procéder à six interpellations. Les sapeurs - pompiers de l'Hérault ont éteint plusieurs incendies et pris en charge les sept personnes blessées lors de cette journée : trois manifestants et quatre fonctionnaires de police visés par des jets de projectile. Le préfet salue l'engagement et le courage des forces de l'ordre et des services de secours qui sont intervenus une nouvelle fois dans des conditions très difficiles face à la répétition des violences d'activistes qui se mêlent aux manifestants et aux riverains du centre - ville.

Exposition au profit d'enfants de Madagascar à Pézenas

 

L’association CONTI, soutenue par le Département, se consacre à des actions de solidarité internationale. Elle propose une exposition « Peindre ici » à Pézenas, présentant les œuvres de trois peintres d’ « ici » qui partagent cette solidarité avec des enfants très pauvres à Madagascar.

 

cheval robuste en avant

Anne Guillon, Paule Belot et Bastien Cuvillers expriment leur humanité dans leurs œuvres et leurs projets artistiques, mélanges de couleurs, d’abstrait et de réel. 

Cette exposition permettra de financer les frais de scolarité pour une vingtaine d’enfants de rue à Madagascar.

Du 10 au 29 janvier de 11 h à 18 h sauf le lundi – Hotel des barons Lacoste

10 rue François Austrin  à Pézenas

CLASSEMENT DES SDIS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

https://www.facebook.com/SDIS34/?tn-str=k*F

Après le classement des comptes Twitter des SDIS de France qui pour l’année écoulée nous a placé en haut de l’affiche en étant le compte le plus actif en nombre de tweets, le SDIS poursuit son ascension également pour sa page officielle Facebook.

La communication numérique est désormais incontournable pour les services d’incendie et de secours et le SDIS va s'efforcer de s'améliorer en étant toujours-présents et toujours-proches.

"D’ores et déjà nous vous annonçons que notre application va évoluer et changer avec des nouveautés comme la couleur des drapeaux sur les plages par exemple mais ce n’est qu’une des nombreuses nouveautés qui vont voir le jour."

Connaissez-vous l'hortithérapie ?

 
Préserver la santé des Seniors grâce au jardinage, voici ce que propose l'association montpelliéraine "Mosaïque - Des Hommes et des Jardins". L'association montpelliéraine organise des ateliers jardinage pour tous, adaptés à toutes sortes de fragilités. Une belle initiative financée par le Département, à travers la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie (CFPPA).
 
Après la pause estivale, les Ateliers Jardin Adaptés (AJA) proposés par l’association "Mosaïque, des Hommes et des Jardins" ont redémarré le mois dernier. Ces ateliers gratuits de « soin par le jardinage » (hortithérapie) d'1h30, s’organisent tout au long de la semaine, dans les jardins de différents quartiers de Montpellier : Les Aubes, La Pompignane, Hôpitaux-Facultés, Lemasson, et Val de Croze.

L'objectif ? Découvrir ou redécouvrir les plaisirs du jardinage, dans le respect du corps, avec l’objectif de préserver son capital santé.

Prendre soin de soi en jardinant

 Vidéo sur : http://www.herault.fr/actualite/connaissez-vous-lhortitherapie

Ateliers Jardin Adaptés



Réservés en priorité aux personnes de plus de 55 ans, ces ateliers sont également ouverts à des personnes de tous âges fragilisées par la maladie, le handicap ou la précarité, pour jardiner avec une approche socio-thérapeutique. 

Au cours de l'année, les Ateliers Jardin sont ponctués d'activités pluridisciplinaires, adaptées aux envies et capacités du groupe de jardiniers : construction de jardinières surélevées, création de buttes sandwich issue de la permaculture, ateliers nutrition et alimentation saine, gym en plein-air, ateliers intergénérationnels, visites d'autres jardins ou domaines agricoles…

L’hortithérapie, une discipline naissante

A l’origine de Mosaïque : Sonia Trinquier, ingénieure agronome passionnée de jardinage, amenée à repenser sa façon de jardiner suite à des lombalgies invalidantes. « Grâce au jardinage, le rapport entre les couples "aidant-aidé" changent. Les binomes oublient les rapports de dépendance et de soins, et partagent tout simplement une activité plaisir, tout en douceur ». L’association pilote un Comité Scientifique, ensemble de médecins, chercheurs et sociologues, pour évaluer scientifiquement les bienfaits de cette discipline naissante qu’est l’hortithérapie.

Infos pratiques

Ateliers gratuits pour les adhérents de l'association Mosaïque (Adhésion : 15 euros).

Sur inscription. Séance d'essai possible.

Planning des Ateliers Jardin Adaptés :

Lundi 10h – 11h30 : Quartier Pompignane (Jardin de la MPT Mercouri)

Mardi 10h – 11h30 : Quartier Lemasson (Jardin partagé DeMain)

Jeudi 10h – 11h30 : Quartier Val de Croze (Jardin de la MPT Colucci)

Jeudi 14h30 – 16h : Quartier Hôpitaux-Facultés (Square des Brusses)

Vendredi 10h – 11h30 : Quartier des Aubes (Jardin partagé du Parc Rimbaud)

Information/réservation auprès de Mosaïque :

Sonia Trinquier : 06 10 30 85 47 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Anne Retailleau : 06 41 01 96 16 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Hérault : A Montpellier, opération Sakado

 
 
Opération Sakado

Ce jeudi 3 janvier, l’association SAKADO a réalisé sa traditionnelle distribution de sac à dos à l’occasion des fêtes de fin d’année pour les distribuer aux sans-abris.

Ce sont les lycéens de Joffre, Clémenceau et Clermont l'Hérault qui ont confectionné et distribué aux bénéficiaires près de 300 sacs hommes et 70 sacs femmes contenant chacun un kit chaleur, un kit hygiène, un kit festif et un kit culture.

Le Préfet de l'Hérault était également présent pour soutenir cette opération et saluer l’action de l’association SAKADO.

Hérault Sport

Hérault Sport

Voilà plus de 30 ans que le Département s’est doté de l’outil d’animation sportive « Hérault Sport ». Cet organisme associé de la collectivité départementale soutient les acteurs du sport pour favoriser la pratique sportive du plus grand nombre sur le territoire. Valorisant en priorité les actions solidaires et l’accompagnement du bénévolat associatif, il encourage le sport de compétition ou de loisir. Il intervient auprès des dirigeants et des enseignants sur l’ensemble du territoire héraultais en coopérant à des activités de tous niveaux.

Au quotidien, en mutualisant d’importants moyens sur le territoire départemental, Hérault Sport agit pour faire de la pratique sportive, un facteur d’éducation, de prévention, de bien-être et de cohésion sociale. A ce titre, il est partie prenante de l’élaboration de la Cité des savoirs et du sport pour tous à pierresvives au cœur d’un vaste projet d’éducation populaire rénovée.

Hérault Sport, comment ça fonctionne ?

Le fondement de l'intervention départementale en faveur du mouvement sportif prend la forme de coproductions mises en œuvre par Hérault Sport sur la base d'une convention annuelle.

Fruit d'une collaboration permanente avec les dirigeants des fédérations sportives à l’échelon des clubs ou des  associations de quartiers, la mutualisation des moyens d'Hérault Sport au service des organisations sportives  prend des formes diversifiées : mise à disposition d’animateurs sportifs qualifiés, de véhicules, dotations en récompenses, prise en charge de dépenses d’organisation, la conjugaison de ces actions permet une réponse adaptée à une demande sans cesse croissante du mouvement sportif.

Une offre sportive ventilée sur tout le département

Le Département, avec l’action d’Hérault Sport auquel il apporte des moyens structurels importants favorise le développement du sport sous de multiples aspects :

  • par la coproduction de plus de nombreuses manifestations chaque année ;
  • par la mise en place de dispositifs de développement socio-sportifs ou scolaires ;
  • par des interventions régulières sur le terrain : dans les quartiers, sur les plages l'été, en zone rurale, dans les écoles et les collèges de l’Hérault.
Plus de 200 disciplines sont proposées par les fédérations sportives sur l'ensemble du territoire.
EN CHIFFRES Hérault Sport c’est :

1 901 manifestations sportives conventionnées

3 964 journées d’animation partagées

268 communes traversées

Un partenariat avec les 79 fédérations sportives de l’Hérault

Quelques exemples …

  • Les Prix du Département de l'Hérault (25 disciplines) : C'est pour soutenir  par exemple, les sports traditionnels qu’ont été créés, un Prix de Jeu de Balle au Tambourin et un Prix de Joutes Languedociennes.
  • La Tournée Départementale d'été d'Hérault Sport : du sport pour tous tout au long de l'été

    Volley-ball, haltérophilie, tennis ballon, sport tambourin, athlétisme, beach tennis, babygym,  futsal... Chaque année, la Tournée Départementale d'Eté d'Hérault Sport fait étape dans une trentaine de communes héraultaises. Sur les plages comme dans les hauts cantons,  les animateurs sportifs qualifiés d’Hérault Sport proposent gratuitement au public vacancier de tout âge de nombreuses animations sportives et culturelles.

En complémentarité de l’action d’Hérault Sport, le Département soutient les manifestations sportives représentatives, qui mettent en avant la promotion du territoire héraultais au travers du rayonnement d’une discipline et du développement touristique.

À titre d’exemple la course trail « 6666 - l’Occitane » génère plus de 200 000€ de retombées économiques sur le territoire du Caroux du fait des dépenses des participants et du public présent.

5 Expositions MDE : L’Hérault, l’eau, la vie

19 Janvier 2019

Avec ces 5 expositions, nous partirons à la découverte des zones subaquatiques et des zones humides mais aussi des espaces naturels sensibles. Ces espaces de transition entre la terre et l'eau (les roselières, les prairies humides, les marais, les étangs, les tourbières ...) vous seront révélés. De magnifiques images en perspective ! Une immersion complète dans les plus beaux paysages de l’Hérault à la découverte de ses secrets, d’une biodiversité à protéger. Les répercussions de nos activités économiques sur les paysages seront aussi mises en exergue.

- ZOSTERES, DES PRAIRIES SOUS LA MER
"URM MARBEC (Unité mixte de recherche MARine Biodiversity Exploitation and Conservation) et Musée de l’étang de Thau"
Venez découvrir les Zostères, plantes à fleur aquatiques qui forment de véritables prairies sous l'eau ! Grace à divers jeux ludiques et vidéos vous comprendrez le rôle essentiel de ces écosystèmes et leur biodiversité dans le fonctionnement des milieux aquatiques et de toutes les activités qui s’y rattachent (pêche, conchyliculture, tourisme…).

- ZONES HUMIDES, des milieux à préserver
Agence « Comme Vous Voulez »
Un autre regard va s’imposer face à ces milieux humides, intermédiaires entre les milieux terrestres et les milieux aquatiques : tourbières et marais, plans d'eaux naturels et artificiels, milieux littoraux salés ou saumâtres, forêts alluviales…
Cette exposition a pour objectif de rappeler l'intérêt de ces milieux humides et de leur protection. Réservoir de biodiversité, les zones humides qui ont aussi un rôle de stockage des eaux en période de crue et un rôle de restitution de cette eau progressivement ; elles filtrent les polluants et capturent le carbone et donc luttent contre l'effet de serre.

- HERAULT, LA TERRE, L’AIR ET L’EAU
Département de l’Hérault
Une vingtaine de photos des Espaces Naturels Sensibles 34.
L’Hérault recèle d’une grande diversité de paysages, de biodiversité et de sites emblématiques. Afin de protéger et de préserver ces Espaces Naturels Sensibles, le département acquiert de nombreux sites qu’il aménage, entretient et ouvre gratuitement au public. Ainsi, chacun peut profiter d’un patrimoine naturel et culturel d’une grande variété, symbole de la qualité du cadre de vie en Hérault.

- HYLA MERIDIONALIS
"DH David Henri - Artiste plasticien sétois"
Exposition sur le parvis du château d’une rainette grand format, créée à partir de déchets de récupération. Il s’agit d’une espèce protégée présente sur le domaine de Restinclières.

- RENCONTRES
SIEL (Syndicat Mixte des Etangs Littoraux)
Ingril, Vic, Pierre Blanche, Amel, Prévost, Léjean, Grec…Ce chapelet de lagunes situé au pied du massif de la Gardiole et traversé par le canal du Rhône à Sète, dessine le site Natura 2000 des étangs palavasiens. Cette zone humide exceptionnelle, de par son importance, sa valeur et sa beauté, est reconnue internationalement au titre de la convention RAMSAR. Derrière ces paysages lagunaires se cachent des hommes et des femmes mis à la lumière qui participent chaque jour à préserver le patrimoine du site Natura 2000 des étangs palavasiens. Laissez-vous guider dans les coulisses des lagunes….

Maison départementale de l'environnement
DOMAINE DEPARTEMENTAL DE RESTINCLIERES
34730
Prades-le-Lez
Gratuit

Protection de l'enfance

Ours En Peluche, Fantaisie, Jouets, Red

 

Un enfant est en danger lorsque :

  • il est victime de violences physiques ou psychologiques, de négligences lourdes ayant des conséquences graves sur son développement ;
  • il est victime d’agression sexuelle ;
  • ses conditions de vie peuvent compromettre sa santé, sa sécurité, sa moralité, son éducation, etc.

Certaines signes peuvent vous alerter :

  • signes physiques : bleus, accidents domestiques à répétition, désordres alimentaires …
  • les troubles de comportement : repli sur soi, agressivité, désintérêt ou rejet

    scolaire …

Comment signaler un enfant maltraité ?

La loi donne au Département la mission de protéger l'enfance maltraitée. Après une enquête sociale immédiate, et selon la gravité de la situation, le Président du Conseil départemental peut :

  • soit faire intervenir les travailleurs scoiaux du Département afin de prendre des mesures pour protéger l'enfant.
  • soit signaler la situation au Procureur de la République qui peut alors prendre aussitôt des mesures judiciaires pour protéger l'enfant et sanctionner l'auteur des mauvais traitements.

Selon les cas, l'enfant pourra rester dans sa famille ou sera confié à une famille d'accueil ou à un établissement spécialisé pour enfants.

 

Si vous constatez qu'un enfant ou un adolescent est victime de mauvais traitements, quelle qu'en soit la nature, appelez le numéro vert (gratuit) national : le 119 (24h/24 et 7j/7). Ou signalez la situation à n'importe quel travailleur social du Conseil départemental, et notamment ceux des agences départementales de la solidarité et de leurs antennes.
Signaler un enfant en danger ce n'est pas seulement un devoir moral, c'est une obligation légale. La loi prévoit des sanctions pour toute personne qui ne signale pas de mauvais traitements envers un enfant dont elle aurait connaissance.

Contrairement à une idée reçue, l'intervention des travailleurs sociaux ne signifie pas retrait de l'enfant de sa famille. Bien au contraire, tout est mis en oeuvre pour restaurer l'équilibre et les liens entre les parents et l'enfant. Par ailleurs, toute action ou mesure décidée par l'Aide Sociale à l'Enfance auprès d'une famille ne peut se faire qu'avec l'accord de celle-ci.

Par ailleurs, lorsqu’un enfant connaît des difficultés familiales ou sociales, différents modes d’hébergement peuvent lui être proposés après décision du juge ou des services de l’Aide sociale à l’enfance.

 

Je voudrais garder des enfants de la DDASS, quelles démarches dois-je faire ?

 

Depuis 1983, c'est le Président du Conseil départemental qui est chargé de la protection des mineurs en danger, et non plus de la DDASS. Pour accueillir un enfant qui ne peut rester à plein temps dans sa famille, le Président du Conseil départemental peut faire appel à un(e) assistant(e) familial(e). 

Pour postuler comme assistant familal permanent du Département, il faut préalablement obtenir un agrément auprès de la Direction de la PMIS.