Hérault

Le directeur du Sdis de l’Hérault chez les pompiers bessanais

Le colonel Eric Florès, directeur du service départemental d’incendie et de secours de l’Hérault (Sdis) depuis un an, parcourt depuis le département pour rencontrer tous les sapeurs-pompiers. Sa tournée l’a amené à Bessan où il a été accueilli par les sapeurs-pompiers volontaires, en présence du maire, Stéphane Pépin-Bonet, du représentant du groupement Ouest des p.0ompiers héraultais Philippe Brun, et du chef du centre Ludovic Foulgat.

Le colonel s’est entretenu avec le maire des locaux actuels peu adaptés du casernement, situé sur la zone d’activités de la Grange Basse. La mairie, candidate pour la construction d’une nouvelle caserne, et le service départemental, ont cerné les besoins et actions à mettre en œuvre pour concrétiser le plus rapidement possible ce projet.

Eric Florès a ensuite rencontré l’ensemble des sapeurs-pompiers, qui lui ont ont présenté l’histoire et les actions des pompiers locaux : statistiques des interventions, particularités locales, pôle médical du centre de secours, vie de l’amicale… tous les volets ont été abordés en détail.

Pour finir, Eric Florès a évoqué de nombreux sujets touchant au nécessaire développement du volontariat et à la formation des hommes du feu.

C'est parti pour la fibre !

"Avec l’arrivée du Très Haut Débit sur le territoire, c’est tout l’Hérault qui développe ses réseaux de communication et ouvre un formidable potentiel."

"Un meilleur débit numérique permettra de renforcer l’attractivité économique de l’Hérault sur le plan national et international. Villes et campagnes doivent bénéficier des mêmes services." Déclare Kléber Mesquida, Président du Département de l'Hérault.

Pour les entreprises et collectivités :

Avec Hérault Numérique, le Département équipe son territoire - en complément des opérateurs intervenant sur la zone privée - , afin que toutes les entreprises puissent se raccorder au très haut débit, essentiel à leur compétitivité, via le fournisseur d’accès de leur choix.

Pour les particuliers :

La technologie ADSL, autrement dit, le cuivre, est limitée dans sa bande passante. Sa capacité de débit est dépassée, il fallait donc trouver un autre support physique que le cuivre : la solution est venue de la Fibre optique.
Les réseaux de 2ème génération apparus en 2012 ne se contentent plus d’apporter la fibre de point à point, mais ils la transportent vers chaque foyer. Un enjeu de grande importance pour les habitants de l’Hérault et un chantier d’envergure en terme de travaux, de main d’œuvre et d’investissement financier.
A terme, l’ensemble des réseaux de cuivre aujourd’hui encore propriété d’Orange, vont être remplacés.

Le Département en engageant le plan «La Fibre se déploie », en termine avec la fracture numérique créant des inégalités entre les habitants du territoire. D’ici 2022, l’ensemble des Héraultais auront accès au Très haut débit quelle que soit la commune dans laquelle ils demeurent. En facilitant les échanges, la fibre optique va opérer une véritable transformation dans le quotidien des habitants.

Tout savoir sur : http://numerique.herault.fr/

Transmettre la mémoire collective aux élèves héraultais

 
Concours National de la Résistance et de la Déportation 2018 : « S’engager pour libérer la France »
 
 Dans le cadre du Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD), le Département de l’Hérault organisait, le vendredi 1er juin 2018, une journée pédagogique pour les lauréats départementaux du concours.
 
Cette journée se déroulait en présence de Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l’Hérault et de Françoise Couderc, Vice-Présidente du Comité départemental d’organisation du Concours National de la Résistance et de la Déportation.
 
Résultat de recherche d'images pour "photos foret ecrivains combattants 34"
 
 
Une journée de mémoire organisée par le Département de l’Hérault
 
Dans le cadre de ce concours, le Département de l’Hérault a souhaité faire découvrir aux lauréats départementaux, des lieux emblématiques de la Résistance héraultaise.
 
Dix établissements impliqués dans la préparation de ce concours (une centaine d’élèves et une douzaine d’enseignants) ont été invités à participer à cette journée de mémoire. Il s’agissait des collèges de Béziers (Jean Perrin), Gignac, Ganges, Castelnau-le-Lez, Le Crès et des lycées de Clermont l’Hérault, Castelnau-le-Lez, Saint-Clément-de-Rivière, Lattes, Saint-Pons-de-Thomières et de Pézenas.
 
 Déroulé de la journée :

 10h30             Découverte de la forêt des Ecrivains Combattants, à Combes*

*A la suite des inondations de 1930 dans l'Hérault, l'association des Ecrivains Combattants décide d'aider à la replantation  sur le territoire des communes de Combes et de Rosis. C'est à partir de cette initiative que naît l'idée de rendre hommage à des écrivains qui ont combattu durant la Grande Guerre en érigeant des stèles sur les 135 hectares de cette forêt de pins et de cèdres. Il s'agit dans un premier temps de conserver la mémoire d'écrivains tombés au "champ d'honneur". Par la suite, des auteurs morts durant le second conflit mondial ont été rajoutés. Parmi les hommes célèbres honorés, on trouve, Charles Péguy, Pierre Brossolette, Pierre Leroy-Beaulieu, Antoine de Saint-Exupéry... Plusieurs écrivains étrangers sont aussi honorés comme le romancier Gabriele d'Annunzio.

 12h30             Prises de parole de Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l’Hérault et de Pierre Bardy, Maire de Pierrerue

 14h30             Départ pour le Col de Fontjun*

*Le jour du Débarquement en Normandie (6 juin 1944), les nazis tendent une embuscade aux nombreux maquisards présents dans les forêts de l'Ouest de l'Hérault. C'est notamment là que se trouve le maquis de Latourette. Il est commandé par Jean Girvès et est implanté entre Olargues, Ferrières-Poussarou et Saint-Pons.
Les Résistants ripostèrent aux tirs allemands avec leurs pistolets mitrailleurs et quelques grenades mais ils manquèrent rapidement de munitions. Cinq des maquisards furent tués durant le combat dont Danton Cabrol de Capestang. Dix-huit autres furent capturés par les Allemands qui les emmenèrent à la caserne Du Guesclin de Béziers où ils furent interrogés et probablement torturés par l’antenne de la Gestapo de la ville sous la direction de Josef Roleff.
Le 7 juin 1944, le chef de la Gestapo biterroise, Roleff, avertit les autorités françaises de l’exécution prochaine des Résistants. Il dit au commissaire de police que dix-huit français dont une femme, qui avaient été pris les armes à la main à Saint-Chinian, où ils avaient attaqué des soldats allemands, allaient être fusillés publiquement sur la place du 14 juillet.

 Plusieurs représentants des comités d’Anciens Combattants participaient également à cette journée :

-          Edith Moscovith : Comité Yad Vashem
-          Sabine Buonom et Michèle Bensoussan : Centre communautaire juif de Montpellier
-          Jean-Claude Delpon : ADIF (fils de déporté)
-          Laurent Sastre, professeur d'histoire, comité départemental d'organisation du CNRD
-          Christine Loubet, professeur d'histoire, comité départemental d'organisation du CNRD

 Le Département de l’Hérault apporte son soutien aux associations d’Anciens Combattants et patriotiques à travers les actions qu’elles mènent : commémorations, devoir de mémoire auprès des nouvelles générations, événements (congrès, expositions) mais également le renouvellement des drapeaux honorifiques.

 Remise des prix du Concours National de la Résistance et de la Déportation aux lauréats départementaux

 Le Département de l’Hérault organisera le mercredi 13 juin 2018, à l’Hôtel du Département de Béziers, une cérémonie de remise des prix pour les lauréats départementaux. Elle aura lieu quelques jours après la cérémonie de remise des prix du Rectorat aux lauréats « académiques », le 25 mai prochain.
Créé en 1961, organisé par la Direction Départementale des services de l’Education nationale et le comité d’organisation du Concours National de la Résistance et de la Déportation, le CNRD a pour objectif de transmettre aux jeunes générations la mémoire de la Résistance et de la Déportation et les valeurs d'engagement, de liberté et de fraternité que porte cette histoire.
 
C’est l’un des concours scolaires les plus anciens et les plus fédérateurs. Il s’adresse aux classes de 3ème des collèges – publics et privés – et à toutes les classes des lycées d’enseignement général et professionnel.

LE SCHÉMA CULTURE DU DEPARTEMENT DE L’HERAULT 2018-2021

Département Hérault
 

En 2018 : 12,4 millions d’euros sont dédiés aux actions culturelles à destination de tous les Héraultais sur l’ensemble du territoire.

 
Avec le Président Kléber Mesquida, le Département s’engage à développer une offre culturelle solidaire et humaniste pour tous. L’ambition se décline en 4 enjeux : 

Le soutien à la création et à la diffusion artistique

Les trois domaines départementaux Bayssan (Béziers), Pierresvives et le Théâtre d’O (Montpellier) sont les piliers de la politique départementale. La collectivité met également en place une nouvelle offre festivalière en 2018, dont pour le Jeune public « Hérault ! Hérault ! Patapon » et les « Rendez-vous médiévaux ». 

La valorisation du patrimoine

Centre d’intérêt commun, le patrimoine fait l’objet d’actions innovantes et fortes comme le programme « L’Oenotour de l’Hérault » concept touristique autour de 59 caveaux étapes, « Le symposium international de sculptures sur marbre » et le parcours pédagogique du parc du Domaine départemental du Château D’O.

Le partage de la connaissance

Pierrevives développe un programme de projets scientifiques, éducatifs et culturels. Depuis début 2018 un partenariat a été signé avec le Musée de l’Homme pour l’organisation d’expositions majeures comme « Nous et
les autres. Des préjugés au racisme » (en cours) et « Néandertal ». Les Archives et la Médiathèque départementales favorisent aussi l’accès aux nouvelles technologies et démocratisent le savoir à travers numérisation et mise en ligne.

La construction des parcours d’éducation artistique et culturelle

Le Département joue un rôle clé dans l’accompagnement et la mise en oeuvre des projets d’Education Artistique Culturel notamment au profit des collégiens (Théâtre - Arts plastiques - Culture numérique…)
 
Le 22 mai, l’Assemblée départementale s'est réunie à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux ont débattu sur de nombreux sujets.
 
A noter pour la Culture, éducation, jeunesse :
 
- Adoption du Schéma culturel départemental 2018-2021 : Lors du vote du budget primitif 2018, le Président Kléber MESQUIDA et les conseillers départementaux ont réaffirmé leur engagement et leur soutien au secteur culturel en votant un budget de 12,4 M€ destiné à favoriser la diffusion de la culture auprès de tous les publics sur tout le territoire. Pour cela, le Département peut s’appuyer sur ses 3 domaines départementaux de Bayssan, Pierresvives et du Château d’O, piliers de la politique culturelle mais aussi sur les 235 bibliothèques du réseau départemental, les écoles de musique, les théâtres et autres lieux de spectacles partenaires, les sites patrimoniaux, autant que les traditions ou les circuits culturels d’art et oenotouristiques. L’EPIC Hérault Culture en sera un levier important, notamment en tant qu’outil au service du rayonnement et de l’animation culturelle dans le département.
 
A travers ce schéma culturel, le Département redéfinit l’orientation de sa politique culturelle afin d’adapter et expérimenter ses dispositifs et s’ouvrir à d‘autres enjeux. Le Département s’engage à porter haut ses valeurs, pour développer une offre culturelle humaniste et solidaire qui s’adresse à tous les Héraultais.
 
Le nouveau schéma s’articule autour de trois grands axes:
1/ « Vivre la culture dans l’Hérault » proposer une offre qui s’adresse à tous les Héraultais et favorise le lien social ;
2/ « Hérault Culture » concevoir des animations qui rayonnent sur tout le Département et contribuent à l’attractivité du territoire ;
3/ « Une culture en mouvement » les nouvelles trajectoires pour irriguer tout le territoire héraultais.
 
- Médiathèque départementale : demande de subventions auprès du Ministère de la Culture pour renouveler l’opération « Premières pages » et la réalisation d’un « livre-manteau » avec l’auteure-illustratrice Emmanuelle Houdart et candidater au label « Bibliothèques Numérique de Référence » qui aide les grandes collectivités à se doter de bibliothèques numériques de haut niveau.

Le CD 129 aménagé et sécurisé

Après les travaux de reprise de l’entrée de ville, des travaux de réaménagement ont été menés par la Ville de Frontignan La Peyrade sur la rue des Thermes.

Le Département de l’Hérault a aménagé et sécurisé le CD129, appelé route de Balaruc, ou route des vignes qui prolonge cette voie communale.

rdrdrdIMG_8343

 

A l’occasion de ces travaux, les conseillers départementaux Sylvie Pradelle et Pierre Bouldoire ont pu faire une visite du chantier avec la presse à l’occasion de ce réaménagement et de la sécurisation du CD 129.

 rdrdIMG_8348Comme l’a rappelé Pierre Bouldoire cette portion de route accidentogène (en octobre 2014 deux jeunes filles y avaient perdue la vie) cette route est donc très difficile à sécuriser se situant en pleine appellation « Muscat de Frontignan » et de souligner que même en tant qu’élus, on ne peut pas tout se permettre.

Ce chantier, d’un cout de 85 000 € et dont il reste à faire le marquage au sol, fait une longueur de 2.6 km. Pour ralentir le passage des quelques 9000 véhicules journaliers, on a rétréci la chaussée, passant de 7 m à 5.50 m l’enrobé ECF (enrobé coulé à froid) est plus bruyant lorsqu’on atteint une certaine vitesse, mais l’adhérence n’en est que meilleure.

Le département à choisi la sécurité avant tout. Il faut savoir que hors agglomération comme c’est le cas ici, les ralentisseurs sont interdits.

La vitesse sera limité à 80 km/h à partir du 1er juillet comme dans tout le pays. La vitesse moyenne a été mesurée avant ce chantier, elle le sera après sa finalisation pour en tirer des conclusions et s’il en est besoin, devenir plus coercitif.

 

 

La fibre se déploie : le calendrier est disponible

Le calendrier est disponible sur heraultnumerique.fr

fleur de fibre

 

Le Département déploie la fibre dans 286 communes à compter de fin mai. Comme annoncé, un site dédié est lancé pour permettre à chaque foyer ou entreprise de connaître la date de son éligibilité à la fibre optique. Une information sera également adressée dès le 28 mai à tous les habitants des communes concernées par ce grand projet.

Mis en ligne par le Département le 23 mai, heraultnumerique.fr permet à chaque domicile et entreprise de tester l’éligibilité de sa commune au Très Haut-Débit. Il est ainsi possible de connaître la date du raccordement à partir de son adresse postale (les habitants n’ayant pas de numéro dans leur adresse postale sont invités à se rapprocher de leur mairie). En 5 ans, jusqu’en 2022, date à laquelle les 286 communes seront connectées, ce réseau fibre va équiper environ 15000 foyers pour 2018, puis 60 000 par an de 2019 à 2022.

Les visiteurs découvrent également sur ce site toutes les informations sur l’installation de la fibre dans l’Hérault : les objectifs du Département pour réduire la fracture numérique, l’ampleur et le déroulement du chantier qui sera réalisé par l’entreprise Hérault THD, filiale de Covage, les avantages de la fibre pour favoriser l’essor économique et permettre de développer des activités : télétravail, e-administration, e-santé, e-tourisme, services aux entreprises, e-commerce…

Une foire aux questions (FAQ) a également été conçue pour répondre aux demandes des Héraultais. En parallèle de la mise en ligne d’heraultnumerique.fr, dès le 28 mai, les Héraultais concernés recevront dans leur boîte aux lettres une plaquette informative.

La RD 600 à 4 voies en 2024 ?

Va-t-on enfin voir le projet évoqué depuis déjà la fin des années 70 du doublement de la RD 600 (ancienne RN 300) ? Le projet consiste à aménager cet axe de 2 voies en 2 x 2 voies, ce qui pourrait aussi « soulager » le trafic de la RD 2 très souvent chargée aux heures de pointe.

La RN 300 est devenue la RD 600 le 13 aout 2004 par la rétrocession de l’état aux responsabilités locales. Il reste 7.5 km km à couvrir entre le rond point de la Peyrade et l’entrée de l’A9, et cette route départementale RD 600 est une liaison importante qui dessert à la fois le port de commerce Sète-Frontignan, la citée thermale de Balaruc les bains, et qui donne également accès à l’autoroute A9 entrée n°33.

KarineBouldoire Mesquida Lubrano Pradelle

De plus le trafic est évalué à environ 25 000 véhicules/jour et un nombre important de convois exceptionnels empruntent également cette voie. Il est certain que par effet domino ce doublement profitera largement au développement des zones d’activités ainsi que du Port de Sète-Frontignan.

Kléber Mesquida président du conseil départemental, Pierre Bouldoire maire de Frontignan et André Lubrano conseiller régional accompagnés de Sylvie Pradelle conseillère départementale, était présents lors de la conférence de presse de ce mercredi 22 mai à la mairie de Frontignan-La Peyrade pour présenter ce projet. C’est Karine Bussone Directrice du Pôle Routes et Transports du Conseil Départemental de l'Hérault qui nous a présenté à l’aide d’un diaporama et d’une vidéo les détails du projet.

Cet important projet routier est déjà bien avancé puisque 90% des terrains nécessaires à son accomplissement sont déjà acquis. N’oublions pas comme l’a rappelé Pierre Bouldoire, que l’Agglopôle avec Sète-Frontignan est le premier port de pêche de méditerranée, et que Balaruc les bains est la première station thermale de France. D’autre part, mais nous y reviendrons au fur et à mesure de l’avancement des travaux, des pistes cyclables, parkings de covoiturage, murs antibruit font bien sur partie intégrante du projet.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant dans un avenir prochain de l’avancement des chantiers.

http://www.herault.fr/routes-transports/rd600

Karine Bussone Directrice du Pôle routes et transports

 

L’opération en chiffres :

Longueur : 7.5 km

Largeur de la chaussée 7 m (2 voies de circulation)

Bande d’arrêt d’urgence de 2.25 m

Dispositif anti-franchissement sur la longueur de l’itinéraire

5 points d’échanges

10 ouvrages dont 1 viaduc (80 m franchissement de la Vène et de la RD 2

10 bassins de récupération des eaux pluviales

Environ 500 000 m3 de déblais pour la partie réutilisée en remblai

Montant 60 millions d’Euros

 

Calendrier des réunions publiques :

Frontignan La Peyrade le 22 mai à 18 h Salle Bouvier-Donnat (La Peyrade)

Balaruc le Vieux le 24 mai (Salle polyvalente) à 18 h

Balaruc les bains le 29 mai à 18 h (Maison du Peuple quartier des Usines)

Poussan le 1er juin Salle polyvalente de la MJC à 18 h.

 

Registres dans les mairies de ces communes et en ligne sur :

https://www.registre-dematerialise.fr/756

 

Lancement de l’enquête publique : début 2019

Etude détaillée : Printemps 2019

Enquête parcellaire : Eté 2019

Lancement des travaux 2020 – Livraison de l’aménagement : 2024

 

Documents de présentation photos - vidéo (détails)

https://www.registre-dematerialise.fr/756/documents

 

Passerelles et Compétences à Montpellier

L'association "Passerelles et Compétences" crée une nouvelle antenne régionale à Montpellier

Passerelles et Compétences, une association d’intérêt général régie par la loi 1901, exerce depuis plus de 15 ans. Elle s’étend progressivement sur tout le territoire national à partir de son siège Parisien. Après la création de 22 antennes régionales, c’est Montpellier qui accueille aujourd’hui l’association sous la responsabilité de Christian FINAUD, cadre retraité, qui œuvre depuis plusieurs années sur la Région dans le bénévolat de compétences.

Passerelles et Compétences mène des actions de sensibilisation du Grand Public et des acteurs de la solidarité (associations, fondations, institutionnels, écoles, …) sur l’intérêt du bénévolat de compétences et met en situation ses bénévoles, actifs ou retraités, hommes ou femmes, demandeurs d’emploi ou salariés, jeunes diplômés ou en insertion professionnelle, leur permettant de s’engager via leurs talents ou leurs compétences en fonction de leurs envies et de leurs possibilités,

  • Directement, au travers de missions ponctuelles compatibles avec une activité professionnelle et au bénéfice de projets de solidarité, par exemple : refonte d’un site Web, aide au recrutement, audit financiers, sécurité, environnement, organisation d’évènements, conseil en organisation, …
  • Via le développement de partenariats, pour favoriser la mise en situation rapide ou développer de nouvelles opportunités d’engagement.

L’équipe "passerelles et compétences" de Montpellier

 

Le bénévolat de compétences, une pratique simple, efficace et solidaire.

Pour tous renseignements en vue de devenir association adhérente, partenaire, bénévole ou pour simplement mieux connaitre l’association vous pouvez,

  • consulter le site http://passerellesetcompetences.org
  • contacter par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • appeler Christian FINAUD au 06 04 05 63 96 ou Hervé DELPIERRE au 06 64 67 51 33
 

CONCERTATION PUBLIQUE : doublement de la RD600

La RD 600 (ex RN300) est une liaison importante desservant Sète et son port de commerce, ainsi que la station thermale de Balaruc les Bains. Elle constitue également une liaison privilégiée entre l’A9 et le littoral.

Résultat de recherche d'images pour "photo route departementale balaruc"

Le projet d’aménagement à 2x2 voies de la RD 600 s’inscrit sur le territoire des communes de Poussan, Balaruc le Vieux, Balaruc les Bains et Frontignan. Ces communes connaissent un dynamisme démographique et économique lié à la proximité de Sète mais également à leurs situations géographiques privilégiées, au pied du massif de la Gardiole, en bordure de l’étang de Thau, de la mer et de l’A9.

Le doublement de la RD600 entre l’A9 et le carrefour dit de la Peyrade à Frontignan répond à de nombreux objectifs :

 

- faciliter la desserte du port de Sète/Frontignan et en particulier du port régional pour accompagner son développement

- fluidification du trafic, compte tenu des enjeux économiques et touristiques que représente le territoire du Bassin de Thau,

- amélioration de la sécurité et du niveau de service de l’itinéraire,

- préservation de l’environnement notamment du fait de la présence des secteurs sensibles que sont l’étang de Thau et les captages

- possibilités de report de circulation de la RD2 vers la RD600 pour redonner à la RD2 un caractère de voirie urbaine et développer les déplacements alternatifs.

 Le Département souhaite présenter au public les objectifs de l’opération. A cette fin, il organise du 22 mai au 22 août 2018, une concertation publique afin d’associer en amont les communes, les usagers de la route, les habitants, les associations locales, les représentants de la profession agricole et toutes les personnes intéressées à l’élaboration du projet.

 Quatre réunions publiques sont programmées :

Le 22 mai à 18h, salle Bouvier-Donnat (La Peyrade) à Frontignan

Le 24 mai à 18h, salle polyvalente à Balaruc le Vieux

Le 29 mai à 18h, maison du peuple à Balaruc les Bains

Le 1er juin à 18h, salle polyvalente de la MJC à Poussan

 Participation et information sur herault.fr

 Coût de l’opération : 60 M€ TTC

 Une conférence de presse sur le projet d’aménagement de la RD600 est organisée le mercredi 23 mai à 11h à la mairie annexe de Frontignan La Peyrade.

 

"Djihad" une pièce de théâtre pour la prévention de la radicalisation

"Djihad" une pièce de théâtre pour la prévention de la radicalisation

 

La pièce de théâtre "Djihad" a été jouée le 14 mai 2018 au lycée Jean Monnet de Montpellier à l'initiative de la préfecture de l'Hérault et en lien avec les services de la direction des services départementaux de l’Éducation nationale.

 Devant un auditoire de 140 lycéens, la troupe composée de comédiens belges et français a délivré un texte relatant le périple tragi-comique de djihadistes belges partis de Bruxelles pour rejoindre la Syrie.
 Cette pièce, écrite par Ismaël SAIDI est notamment soutenue par le secrétariat général du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (SGCIPDR).

 Elle a déjà été traduite en plusieurs langues et jouée plus de 300 fois.
 Au-delà du divertissement, l'objectif de la pièce étant de susciter le débat, une discussion animée entre les comédiens et les élèves du lycée a suivi la représentation.

Des routes nationales rénovées ?

Le gouvernement va lancer prochainement un "plan de sauvegarde des routes nationales" visant à rénover d'urgence les chaussées et les ouvrages d'art, a indiqué mardi la ministre des Transports, Elisabeth Borne et le département de l'Hérault devrait-être concerné.

Route de Sindhrot

Selon l'Express : "La ministre des Transports a par ailleurs confirmé son objectif d'"(accélérer), pour les axes du réseau routier desservant les villes moyennes, des opérations d'amélioration d'itinéraire: créneaux de dépassement, déviation, voire, lorsque les trafics le justifient, passage à 2x2 voies sur certaines sections". "Dans la plupart des cas, il ne s'agit pas de +grands travaux+ mais d'aménagements simples", a-t-elle remarqué."*

(https://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/le-gouvernement-va-lancer-un-plan-de-sauvegarde-des-routes-nationales_2008758.html)