Hérault

Vigilance sur les côtes du département de l'Hérault, ce dimanche 18 août.

 Vigilance sur les côtes du département de l'Hérault, ce dimanche 18 août.

Vague, Houle, Surf, Pulvérisation

"Un régime de sud-est avec une petite houle touchera nos côtes pour la journée de demain, avec une météo maussade", a indiqué le SDIS 34...

Prendre les renseignements auprès des sauveteurs des postes de secours de plage, et de se baigner durant les heures d’ouverture.

Respectez la couleur des flammes -drapeaux- hissées sur ces postes de secours : vert, baignade autorisée, orange, baignade dangereuse, rouge, baignade interdite.

Une partie de pêche qui pourrait coûter cher !

L’image contient peut-être : plein airLe vendredi 08 août 2019 dans le cadre des contrôles de la police des pêches et plus particulièrement contre la pêche de loisir du thon rouge, les gendarmes de la brigade nautique de Marseillan ont interpellé quatre plaisanciers en infraction sur l'avant port du Cap d’Agde.

Les mis en cause détenaient deux têtes de thon rouge et deux glacières contenant un thon découpé. Deux pêcheurs étaient bien titulaires d'une autorisation de pêche et de capture. Ils étaient en possession d’une bague leur autorisant la capture d'un thon. Cette dernière n'était pas enserrée autour du poisson, ce qui permet de la réutiliser. Ils expliquent la présence de la deuxième tête de thon suite à une capture la veille, non déclarée. L’un d’entre eux a également reconnu lors de son audition la capture non déclarée d'un troisième thon.

Les gendarmes ont relevés 3 délits : pêche maritime sans marquage conforme des captures, pêche de produits de la pêche maritime et de l'aquaculture marine en quantité ou en poids supérieurs à ceux autorisés et transbordement, débarquement ou transport de produits de la pêche maritime et de l'aquaculture marine en quantité ou poids supérieurs à ceux autorisés.
Ils ont confisqué 4 cannes à pêche, 1 bague pour le thon de loisir et le bateau ayant servi à la commission des infractions. Ces derniers risquent la saisie.
Les condamnations interviendront très prochainement.

La pêche de loisir du thon rouge est réglementée par l’arrêté du 27 mars 2019. Il précise les conditions d'exercice de la pêche de loisir réalisant des captures.
La première période d'autorisation des captures pour les plaisanciers détenant une autorisation s’étend du 08 juillet au 30 août 2019. Une deuxième est prévue du 16 septembre au 05 octobre 2019.

Les drones thermiques du SDIS 34

Drone, Phantom, Dji, Professional

La cellule de reconnaissance et d’intervention drone du SDIS de l'Hérault, après ses phases obligatoires de formations et de tests est  opérationnelle depuis juillet.

Ainsi, la dernière acquisition d'un drone thermique a permis, sur le feu de Fabrègues, de confirmer les nouvelles techniques d’aide à la décision avec la mise en œuvre de ces nouveaux outils innovants.

Ci-dessous un extrait de la recherche de « point chaud » qui une fois détecté facilite le travail des opérations de noyage des lisières et limite le risque de reprise.

La CRID 34 comprend à ce jour 10 télé-pilotes et 5 drones.

https://www.facebook.com/SDIS34/videos/371997753514867/?t=11

La célébration de la fête de l’Aïd-el-kébir s'est déroulée les 11, 12 et 13 août 2019

Les services de l’Etat ont veillé à la conciliation de l’accomplissement du rite avec les dispositions réglementaires en matière de sécurité des consommateurs, de protection animale et de respect de l’environnement.L’action de l’État a notamment porté sur l’encadrement strict des conditions de fonctionnement des abattoirs permanent et temporaire autorisés répondant aux obligations en matière d’infrastructure et de personnels qualifiés, à savoir l’abattoir de Pézenas et l’abattoir temporaire de Montpellier-Grammont.

16 agents de la DDPP ont été déployés sur les deux sites tout au long des opérations pour vérifier le respect des règles de protection animale, la santé des animaux avant abattage, les conditions de l’abattage, l’état sanitaire des carcasses avant leur remise aux clients ainsi que l’élimination des sous-produits selon des modalités respectueuses de l’environnement.

La DDPP et les forces de l’ordre se sont également mobilisées pour lutter contre les abattages clandestins. Plusieurs particuliers ont dû faire abattre leur mouton dans les abattoirs agréés du département, suite à des contrôles.

Le recours aux abattoirs agréés pour l’accomplissement du rite lors de l’Aïd-el-kébir s’accroît d’année en année dans le département.Ainsi, dans l’Hérault 2478 animaux ont été abattus au terme des 3 jours de célébration.

Une nouvelle aire de co-voiturage à Paulhan

Une nouvelle aire de co-voiturage située au niveau de l’échangeur 58 Adissan/Paulhan de l’A75 vient d'être livrée. Une vingtaine de places sont mises à la disposition des automobilistes.

Le projet a été étudié en interne par le bureau d’étude de l’agence départementale Cœur d’Hérault. Le coût des travaux sous-traités est de 30 000 €. Les travaux de terrassement, de préparation et de signalisation ont été réalisés par les équipes travaux du Département.

A l’automne prochain, l’espace sera agrémenté par des arbustes mis en œuvre lors de la journée plantation organisée par le Département.

paulhan-aireco2.jpg

 

11 aires déjà réalisées et 7 projets en cours

 
11 aires de covoiturage ont déjà été construites par le Département sur tout le territoire : Paulhan, Laroque, Poussan, Saint-Paul-et-Valmalle, Villeveyrac, Pézenas, Gignac, Servian, Béziers Nord et Est, Hérépian. Pour favoriser une mobilité toujours plus propre, les aires départementales de Servian et Saint-Paul-et-Valmalle situées le long des autoroutes A75 et A750 ont été équipées de bornes de chargement de véhicules électriques en partenariat avec Hérault Energies. 
 

7 projets sont également en cours d’étude ou de réalisation :

 
- Aire de Béziers Ouest : 1ère tranche de 120 places en 2020
- Aire de St Felix de Lodez (A750/D619)
- Aire de Magalas (D909/D18)
- Aire de Lodève Nord (A75/D149)
- Aire de Mauguio (D24/D189)
- Aire de Ganges (D999)
- Aire de St Bauzille de Putois (D986).

L’HÉLICO 34 : UN ACTEUR PRÉCIEUX POUR LA LUTTE CONTRE LES FEUX DE FORÊTS

L’image contient peut-être : ciel, plein air et nature

Son indicatif radio « hélico 34 » résonne souvent avec ceux des avions bombardiers d’eau départementaux.

Basé sur le centre de secours de Clermont-L’Hérault, l’hélicoptère, un écureuil B2, décolle à la demande du PC Feux sur les départs de feux importants avec un cadre aéro embarqué pour faire du guidage, prendre en compte les moyens aériens en faisant du marquage mais aussi avec une nouvelle fonction importante de retransmettre les images vidéo en direct au PC Feux au travers d’une caméra embarquée et par l’intermédiaire d’un boîtier AVIWEST. .

De plus, en cas de besoin il est équipé d’un kit bombardier d’eau type « bambi Bucket » qui permet de larguer de 600 à 800 litres d’eau sur des rotations à proximité d’un point d’eau de moins de 5mn.

Enfin, il est également susceptible de faire du cargo-sling avec les spécialistes du commando dans le cadre du détachement d’intervention héliporté.

Il fait parti de la cellule aérienne départementale des sapeurs-pompiers de l’Hérault que finance le département pour la protection de nos massifs et l’engagement rapide de moyens aériens en moins de 10 minutes sur le territoire départemental.L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, ciel et plein air

Je découvre l’art du graffiti à Montpellier, avec une visite guidée street-art

 

Vous aimez les surprises ? Alors laissez-moi vous emmener au cœur de l’art de rue le plus étonnant de Montpellier.

Graffitis, pochoirs, trompe-l’œil… Toutes ces créations urbaines artistiques colorent la ville et illuminent notre balade. C’est parti !


RDV à Rondelet

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous rue Rondelet, devant l’Eglise Saint Denis : je me suis inscrit à la visite guidée Street-Art proposée par l’Office du Tourisme.

Je suis vraiment impatient de découvrir  ces créations artistiques qui colorent la ville !

Existant déjà du temps des peintures rupestres, le graffiti est un support d’expression depuis des milliers d’années !

D’immenses fresques murales

Nous suivons Clotilde, la guide. Je me sens soudain tout petit, surpris par la force des couleurs d’une première fresque murale impressionnante.

Impossible de passer à côté, et pourtant, moi qui ne prends pas le temps de flâner, je ne l’avais jamais vue !

L’artiste Mist a réalisé cette œuvre, dans une explosion de couleurs, de coulures, de taches et de lettres, pour répondre à la commande d’égayer le quartier. On peut dire que c’est réussi !

Non loin de ce bâtiment, une autre façade, tout aussi surprenante, dévoile une fresque de Zest, dans un style figuratif. Un beau travail... Bravo aux artistes ! Bien sûr, je prends quelques photos pour immortaliser cet instant.

.

“ Le street-art regroupe des disciplines comme le graffiti, le pochoir, le collage, la mosaïque, la murale et les installations de rue.

La ville comme terrain de jeu


Nous continuons la visite par le trompe-l’œil de la place Edouard Adam. Celui-ci, je l’adore ! Je l’ai souvent admiré en prenant le tramway, ses couleurs me font penser à l’Italie. Ces bâtiments créent vraiment l’illusion et on s’y laisse prendre ! Vous voyez le petit chat, à droite sur l’arche ? Lui aussi est juste une illusion !


Cette place est animée et conviviale, j’aimerais un jour prendre le temps de m’asseoir en terrasse. La guide nous apprend que le peintre représenté au balcon est Frédéric Bazille, célèbre peintre local, et tout en haut, c’est Nostradamus, avec sa longue vue.
Fresque murale place Edouard Adam Montpellier © © OT Montpellier

 

“L’ objectif des street-artistes est d’émerveiller, mais aussi de faire lever le nez des gens de leurs smartphones”, explique la guide.

Une belle promenade le nez en l’air


Dans le groupe, il y a une bonne ambiance et la guide prend le temps de répondre à nos questions. On arrive maintenant dans le centre historique et je ne sais plus où donner de la tête : des bornes peintes sur la place St Roch, d’autres trompe-l’œil, des collages, des vélos dans les murs… Ici, une lune souriante peinte sur un container poubelle, là, un space invader en mosaïque, là-bas des pochoirs avec des cœurs… 

Ces jolies réalisations, c’est une belle façon de voir la ville, qui est en création perpétuelle, vivante, moderne, surprenante... Cette visite m’a redonné le sourire et j’aimerais revenir avec mes enfants, prendre le temps de partir à la recherche de tous ces petits trésors… La plupart des œuvres sont éphémères, alors il faut aller les admirer de toute urgence avant qu’elles disparaissent.

 

Lorsque l'art et la rue se mêlent, cela donne cette ambiance particulière, comme si notre quotidien était devenu soudain original, coloré, plus gai !

Comment réserver votre visite

Auprès de l’office de Tourisme, place de la Comédie, en ligne sur www.montpellier-tourisme.fr ou par téléphone au 04 67 60 60 60.

La visite dure deux heures. Tarif plein : 10€, gratuit pour les enfants moins de 18 ans accompagnés d'un adulte. Voir les dates des visites.

Premiers kilomètres pour Hérault Vélo

Utiliser un vélo pour ses déplacements quotidiens est un enjeu majeur de l’Hérault aussi bien pour la qualité de l’air, la réduction des nuisances sonores, que pour la santé, le sport ou les loisirs. En juin dernier, l'assemblée départementale a adopté le Plan Hérault vélo pour 5 ans.

« Le Département s’est engagé depuis 20 ans à promouvoir ce mode doux et a voté en juin dernier son 4e Schéma cyclable », rappelle Philippe Vidal, vice-président à l'aménagement du territoire. « Cette stratégie se met en place sur tout le territoire. » Le “ Plan Hérault Vélo 2019-2024 “ se veut encore plus ambitieux que les précédents en matière d’infrastructures, de services et d’accueil, d’aides, d’animations, etc. Il a été co-construit avec les cyclistes et tous les acteurs du vélo et dispose d’une enveloppe de 6 M€ pour cinq ans. « Nous sommes un département cyclable parmi les plus volontaristes et avec des réalisations marquantes pour toutes les pratiques du vélo », précise l'élu. Le Département y consacre 5 € / an / habitant, deux fois plus que la moyenne nationale.

 

Des prêts de vélo électrique

 

velo_elctrique.jpg

 

Tout le mois de juin, les habitants de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup ont eu la possibilité de tester pendant une semaine, les déplacements domicile-travail avec un vélo à assistance électrique (VAE) mis gratuitement à disposition par le Département. « Nous disposions de 10 vélos et nous avons enregistré 37 prêts dans le mois sur les 40 potentiels, tous profils confondus », indique Marie-France Sicard chargée de mission Mobilité à la communauté de communes. « Les retours ont été bons et beaucoup ont été intéressés mais le prix de ces VAE est un frein. » En septembre, ces « vélos de ville » sont testés dans la communauté de communes des Cévennes gangeoises et suménoises.

 

Publications: 

NE JAMAIS OUBLIER

Ce samedi 10 août 2019, trois ans jour pour jour après le terrible drame, sur les hauteurs de Gabian, les sapeurs-pompiers de l'Hérault, les élus, le sous-Préfet de Béziers, les représentants de la gendarmerie nationale, de l'armée, des CCFF, les APFM, les amis, les proches, les intimes étaient réunis autour de la famille de Jérémy Beier décédé des suites de ses blessures en 2016. L'hommage est toujours émouvant, l'émotion est palpable. Se retrouver sur le lieu exact de l'accident, offre à cette cérémonie un vrai moment de recueillement, de communion, de souvenir de Jérémy.

Etat des ressources en eau dans l'HERAULT

Renforcement des restrictions pour le bassin versant de l’Hérault et du Vidourle.

 

Le département de l’Hérault connaît des conditions particulièrement sèches depuis le début de l’année. Avec les fortes chaleurs estivales, l’étiage précoce des cours d’eau se renforce et se confirme. Les orages de juillet n’ont donné lieu qu’à des pluies rarement abondantes et très localisées ne pouvant compenser le déficit pluviométrique accumulé.La tendance à la baisse des eaux souterraines concerne encore 80% des nappes avec des niveaux globalement bas.Les étiages très sévères des cours d’eau des bassins versants de l’Hérault, des affluents de l'Orb et de la Lergue atteignent pour certains des records de niveaux bas en ce milieu d’été.

Pour faire suite aux propositions du comité de suivi de la sécheresse, qui se réunissait le 5 août pour la 5èmefois en 2019, le préfet de l’Hérault décide du renforcement des limitations d’usages de l’eau sur le bassin versant del’Hérault et la partie héraultaise du Vidourle, en cohérence avec les mesures prises par le préfet du Gard le 30 juillet sur ce bassin versant.Les principales mesures sont:Pour les 1ères restrictions pour les prélèvements sur le Canal du Midi

  • Interdiction 24h/24h : le remplissage des piscines privées, le lavage des véhicules en dehors des stations professionnelles, le fonctionnement des bornes et fontaines en circuit ouvert.
  • Interdiction de 8h à 20h:

L’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins potagers ou d’agrément)

  •  Strictement réglementépar les dispositifs spécifiques prévus en cas de sécheresse dans le cadre de leur autorisation: le fonctionnement des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE), des stations d’épuration, des plans d’eau, des activités économiques, commerciales et industrielles, associations hydrauliques agricoles (ASA),Pour les limitations renforcées sur les bassins versants du Vidourle,de l’Hérault, la Lergue et sur les affluents de l'Orb (la Mare, le Gravezon, le Jaur et le Vernazobres):
  • Interdiction 24h/24h :l’arrosage des terrains de sports, des golfs, des jardins, des pelouses et espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, le lavage des voiries, le fonctionnement des douches de plage, le remplissage des étangs et plans d’eau de loisir à usage personnel, la vidange des plans d’eau de toute nature dans les cours d’eau, certains travaux sur station d’épuration
  • Interdiction de 8h à 20h: l’arrosage des jardins potagers
  • Interdiction de 11h à 20h: l’arrosage des cultures agricoles (sauf micro-irrigation, goutte à goutte et cultures hors sol, productions dépendantes et fragiles, certaines ASA)
  • Strictement réglementé par les dispositifs spécifiques prévus en cas de sécheresse dans le cadre de leur autorisation: le fonctionnement des Installations Classées Pour l’Environnement (ICPE), les prélèvements sur le canal du midi, associations hydrauliques agricoles (ASA)..Vigilance sur le reste du département.
  • Sur ces secteurs, il est nécessaire d’être particulièrement vigilant sur les consommations en eau afin d’anticiper et d’éviter une situation qui pourrait conduire à des restrictions.

Il est donc demandé :

  • aux collectivités de surveiller l’état de leurs ressources en eau potable de limiter leurs consommations (arrosage espaces verts, lavage voiries...). Par ailleurs, elles doivent vérifier le bon fonctionnement de leurs systèmes d’assainissement, afin de ne pas risquer d’altérer la qualité biologique des cours d’eau.
  • à chacun d’être attentif dans ses consommations individuelles en adoptant des pratiques raisonnées et économes.Un nouveau point sur les ressources en eau sera fait prochainement.
  • TOUTES LES INFORMATIONS sur le site internet des services de l’État: l’arrêté préfectoral, la carte détaillée des zones concernées, les mesures...:http://www.herault.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-risques-naturels-et-technologiques/Eau/S2cheresse

L’ALERTE: LE PREMIER MAILLON DE L’ENGAGEMENT DES SECOURS

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, table et intérieur

C’est au centre départemental des appels d’urgences situé à Vailhauques qui réceptionne sur la plateforme commune 15-18-112 les demandes de secours.

Ils sont ainsi près de 20 sapeurs-pompiers à se relayer jour et nuit pour, d’une part répondre aux appels d’urgences mais d’autre part, pour assurer la coordination secours sapeurs-pompiers et l’engagement des renforts.

Véritable bras armé du groupement de l’action opérationnelle, la salle opérationnelle des sapeurs-pompiers de l’Hérault à la particularité en saison, en plus du risque courant, de gérer le dispositif préventif de lutte contre les feux de forêts en activant la salle de gestion de crise.

Particularité depuis cette année, la mise à disposition des caméras numériques de point haut qui permettent de zoomer sur plusieurs kilomètres et d’avoir une situation réelle en image sur un départ de feu voir même un incendie urbain ou toutes autres missions dans le champ de vision des caméras.

C’est aussi depuis cette salle que sont déclenchés les moyens aériens départementaux et la demande de renfort des moyens nationaux et extra-départementaux.