31e édition du Festival de Thau : il se déroulera du 19 au 29 juillet, dans plusieurs communes autour du bassin de Thau.

Le Festival de Thau positive et réinvente sa 31e édition !

TIVCapture

Compte tenu des annonces récentes du Ministère de la culture concernant le cadre dans lequel pourront se tenir les festivals en 2021, le Festival de Thau maintient sa 31e édition, du 19 au 29 juillet, dans différentes communes autour du bassin de Thau dans l’Hérault. Dans son communiqué du 18 février 2020, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la culture, précise que les festivals pourront accueillir un maximum « de 5.000 spectateurs, avec distanciation, sur un même site et pour un même événement » et « en configuration assise ».

Ce cadre, qui a le mérite d'être posé, est amené à être adapté en fonction de l'évolution de la situation sanitaire, contraignant les organisateurs à faire preuve de prudence et de souplesse ! Pour l'heure, si la limitation de la jauge à 5000 personnes ne pose pas de problème pour un festival qui est toujours resté à taille humaine comme le Festival de Thau, les conditions d'accueil du public, elles, nuisent considérablement aussi bien à l'équilibre économique qu'à l'esprit convivial et festif de cet événement.

S'adapter implique une gymnastique complexe et périlleuse, et les risques financiers sont importants avec la diminution de la billetterie liée à la limitation des jauges en configuration assise, à l'absence d'une part des recettes si les bars et la restauration ne sont pas autorisés, et à l'augmentation du personnel induite par les protocoles d'accueil. Mais l'équipe de Festival de Thau tient à relever le défi et fait ainsi le pari de parvenir à adapter sa programmation, en complicité avec les artistes ; à réorganiser l'ensemble de ses sites de façon à garantir un accueil en toute sécurité mais néanmoins chaleureux ; et à convaincre le public de venir voir et écouter les musiciens en live malgré toutes les contraintes.

« Nous tenons à ce que la musique revive cet été, que les techniciens et artistes puissent travailler, tout comme nous, organisateurs. Donc nous nous préparons, avec l'ensemble des communes qui renouvèlent leur partenariat et nous aurons besoin du soutien du public. Nous sommes confrontés à une crise sans précédent, il faut l'affronter en transformant nos façons de faire et en gardant le moral ! » Monique Teyssier, co-fondatrice du Festival de Thau, présidente et directrice artistique.

 

La 31e édition du Festival de Thau est donc programmée au mois de juillet en itinérance autour de la belle lagune de Thau comme toujours. Elle passera par Villeveyrac, Montbazin, l'abbaye de Valmagne, Frontignan, Bouzigues, jettera l'ancre pour quelques jours bien sûr dans son port d'attache Mèze et clôturera son édition par une grande soirée à l'abbaye de Valmagne en partenariat avec le Festival Radio France.

TIV222Capture

Le Festival de Thau met tout en oeuvre pour maintenir l'esprit qui le caractérise : placer la diversité artistique au coeur de sa programmation sans jamais perdre de vue les musiques du monde, et favoriser les découvertes ; proposer des espaces d'échanges et de réflexion autour de la transition écologique et solidaire, notamment avec les éco-dialogues, qui seront cette année consacrés à la thématique de la biodiversité.

Demeurant attaché à son engagement en faveur d'une transition écologique et solidaire, le festival poursuit ses efforts en matière d'éco-responsabilité dans tous les domaines, et notamment concernant les déchets avec la suppression des plastiques à usage unique et la gestion des mégots de cigarette. La programmation détaillée et l'ouverture de la billetterie devraient être communiquées dans les prochaines semaines.

 

 

 

Plus d’informations sur le festival sur :
www.festivaldethau.com
(Programmation et billetterie à venir)
Suivez l’actualité du festival sur les réseaux sociaux :
Facebook @festivaldethau
Instagram @festivaldethau
Twitter @FestivaldeThau
Chaîne Youtube @FestivaldeThau

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon