Vigilance accrue sur les brûlages et l’emploi du feu sur l’ensemble du département de l’Hérault

En raison des conditions de sécheresse actuelle, les sapeurs-pompiers interviennent chaque jour sur de nombreux feux de végétation non maîtrisés. Au cours des 15 derniers jours, plusieurs incendies ont parcouru des surfaces conséquentes ayant mobilisé d’importants moyens.

Le Préfet de l’Hérault rappelle la réglementation existante en matière d’emploi du feu et de brûlage pour éviter tout risque de feux de végétation non maîtrisés :

  • - Le brûlage est interdit afin de préserver notamment la qualité de l’air. Sont également interdits l'incinération des déchets verts issus de l’entretien des jardins, parcs et espaces verts, ainsi que les feux de camp et barbecue en zone végétalisée.
  • - Par dérogation, seuls les propriétaires de parcelles, ou les ayants droits, peuvent procéder à des incinérations de végétaux coupés ou sur pied hors zone urbaine, et seulement dans un objectif agricole ou forestier, voire de débroussaillement. La présence desdits propriétaires est obligatoire du début jusqu’à la fin, celui-ci devant respecter les prescriptions indiquées par arrêté.

A noter : En application de l’arrêté préfectoral du 25 avril 2002, depuis le 16 mars et jusqu’au 15 juin, ces incinérations sont soumises à déclaration auprès de la mairie concernée qui en informe la Direction Départementale des Territoires et de la Mer ainsi que le Service d’Incendie et de Secours.

En outre, il est rappelé que tous les brûlages sont interdits par vent supérieur à 40 km/h. De plus la présence du propriétaire ou de son ayant droit est obligatoire du début jusqu’à la fin du brûlage de végétaux.

Si vous avez connaissance d’un départ de feu, composez immédiatement le 18 ou le 112 pour le signaler et ainsi éviter qu’il se propage.

Retrouvez les arrêtés et informations réglementaires sur le site internet des services de l’État dans l’Hérault :https://risque-prevention-incendie.fr/herault

 

Incendie, Fumée, Coucher De Soleil

Pixabay

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon