Les militaires de la Légion étrangère souhaitent réinvestir divers territoires de notre département

aaaalegiIMG_20211026_151401

La Légion Etrangère très peu présente sur le Département souhaite réinvestir certains espaces et même des bâtiments désaffectés et en même temps renforcer son positionnement stratégique.

A Villeveyrac, lors d'une séance du conseil municipal, les élus  ont validé une convention avec la  la légion étrangère, cette dernière étant basée à la Cavalerie dans l’Aveyron (12).

Ce grand corps d'armée est très intéressé pour  organiser des sessions d’entraînement, utiles à la formation de leurs hommes, sur le territoire de la commune de Villeveyrac. Ce 26 octobre 2021, en présence de Jacques DE LA TORRE Adjoint aux associations et correspondant militaire de la commune, représentant Monsieur le Maire, Christophe Morgo, les représentants de l’armée ont été reçus en mairie.

aaaalegiIMG_20211026_151129A cette occasion, étaient présents, Monsieur Dorian Fourrier, directeur d'exploitation représentant la mine (sodicapei), et,  pour la 13 éme DBLE de la Légion Etrangère, représentant le chef de corps, le Lieutenant-Colonel Lamarque, accompagné par le Lieutenant-Colonel Liebgott et son adjoint le commandant GES de cette même brigade. Ces derniers ont remercié les élus pour ce partenariat avec la signature d'une première convention entre la commune de Villeveyrac  et la 13 éme DBLE mettant à disposition son territoire et une seconde convention mettant à disposition le territoire de la mine de bauxite (entre la la 13 éme DBLE et la sodicapei, représentée par Monsieur Fourrier).

Il faut savoir que le Colonel Liebgott et son adjoint le Commandant Ges étaient demandeurs, souhaitant que 13éme DBLE puisse réinvestir les divers territoires de notre département afin que la Légion Etrangère puisse trouver un panel varié pour l'entraînement et les manoeuvres de ses troupes.

 

Après Ceyras, Bessan , Portiragnes c'est donc ce mardi 26 octobre que cette convention de mise à disposition à été signée à Villeveyrac.

Et nous aurons peut-être l'occasion d'assister à la présentation des troupes sur la commune durant le premier trimestre 2022.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon