Plan Littoral 21

Carole Delga annonce les premières mesures soutenues par la Région

Crédits photos : Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a dévoilé aujourd'hui à la Grande-Motte la liste des premiers projets retenus pour bénéficier des aides mobilisées dans le cadre du Plan Littoral 21 par la Région, l'Etat et la Caisse des dépôts et consignations.

« Plus d'un milliard d'euros, dont 218,5 M€ de l'État et 300 M€ de la Région, et un seul objectif : intervenir de manière positive et concrète, sur le moyen et le long terme, en faveur du littoral et de la croissance de l'économie bleue dans la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée », telle est l'ambition du Plan Littoral 21 rappelée aujourd'hui par Carole Delga. « Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la seule région française à adopter une approche intégrée, cohérente et durable des politiques maritimes et littorales. Ce principe de cohérence et de cohésion sera désormais notre guide pour tout futur aménagement de notre littoral, du Gard aux Pyrénées-Orientales ».

A l'occasion d'une session extraordinaire du Parlement de la Mer au cours de laquelle Elisabeth et Christian de Portzamparc ont présenté leur rapport final, commandé par le Premier ministre Manuel Valls en juillet 2016, Carole Delga a annoncé son intention de débloquer les financements prévus avant la fin de l'année pour permettre aux premiers projets mûrs de voir le jour rapidement.

« Je souhaite que le Plan Littoral 21 soit le fer de lance d'une approche innovante. Nous allons notamment soutenir des expérimentations telles que la création d'une zone d'hébergement flottant en partenariat avec les ports de plaisance et l'industrie nautique régionale, ou l'installation de haltes éphémères TER pour accéder aux plages en période estivale. La Région va s'impliquer pour la reconquête de sites dégradés afin d'optimiser la gestion du foncier, mais aussi en faveur d'une évolution réglementaire pour le développement portuaire des ports décentralisés », a révélé Carole Delga.

La Région en action pour son littoral, les premières annonces

  • Un comité « Urbanisme » dédié sera réuni pour définir la charte architecturale, urbanistique et paysagère
  • Une liaison voie verte littorale à l'étude : il s'agirait de relier le littoral, du Grau du Roi à Cerbère par des modes de déplacements doux. Véritable trait d'union que les citoyens pourront parcourir à pied ou en vélo, l'objectif est d'arriver à l'interconnexion des voies de circulation douce le long de la côte, avec un réseau de transport maritime et lagunaire, à partir des nombreux ports du littoral
  • La Région, avec le soutien de l'Etat et de la CDC, répondra à l'Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI) lancé par le Commissariat Général à l'Investissement, en choisissant le littoral comme territoire de référence pour l'Occitanie, dans le but d'obtenir 40 M€ supplémentaires pour le Plan Littoral 21.
  • Des projets soutenus dans le cadre du Plan Littoral 21 :
    - Le concept « Ville et Port » à la Grande Motte
    - La création par le CEM d'une structure spécialisée dans les bateaux à « foils »
    - La création d'une Zone Economique Nautique (ZEN) à Mauguio
    - L'aménagement du cœur de la station touristique de Cap d'Agde
    - La construction d'un nouvel équipement touristique (aquarium et espace commercial) sur le Port de Canet-en-Roussillon
    - Le Terminal passager du port de Sète-Frontignan
    - L'extension du port de Port La Nouvelle
    - L'aménagement du lido de Frontignan
    - La requalification de la station et du port Barberousse à Gruissan
    - La mise en valeur du phare de l'Espiguette au Grau-du-Roi

» télécharger le dossier pour en savoir plus

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon