Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée

Du 21 au 29 juillet 2017, le grand rendez-vous de la poésie méditerranéenne contemporaine fête sa 20ème édition !

Des scènes poétiques à ciel ouvert, dès l’aurore et jusqu’à minuit, plus de 100 poètes de toutes les Méditerranée offriront toute la semaine aux festivaliers plus de 650 rendez-vous.

• 100 poètes venus de toutes les Méditerranée entourés de nombreux artistes (conteurs, musiciens, comédiens, chanteurs...)
• Plus de 40 pays représentés
• Plus de 650 rendez-vous poétiques et musicaux proposés au public
• 82 rendez-vous quotidiens
• 72 ateliers d’écriture et d’arts plastiques
• Plus de 110 éditeurs présents sur le Marché du livre et de la poésie
• 44 lieux de la Ville de Sète investis par le Festival
• 19 spectacles dont trois soirées/événements au Théâtre de la mer

Parmi les poètes présents : Marie-Claire Bancquart (France), Eqrem Basha (Kossovo), Tanella Boni (Côte d’Ivoire), Pascal Boulanger (France), Jacques Demarcq (France), Michel Deguy (France), Ananda Devi (Ile Maurice), Achour Fenny (Algérie), Hubert Haddad (France), Tarik Hamdan (Palestine), Amina Al Jaddani (Arabie Saoudite), Nouri Al Jarrah (Syrie), Ozdemir Ince (Turquie), Vénus Khoury-Ghata (Liban), Eftim Kletnikov (Macédoine), Frosoula Kolosiatou (Chypre), Moncef Mezghani (Tunisie), Luiz Mizon (France/Chili), Embarak Ouassat (Maroc), Jean Portante (Luxembourg-France), Jacques Rebotier (France), Mercedes Roffe (Argentine), Lambert Schlechter (Luxembourg), Ronny Someck (Israël), Cassian Maria Spiridon (Roumanie), Salah Stétié (Liban), Iossif Ventura (Grèce)....

Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée invite à une découverte gratuite de la parole poétique contemporaine, à une écoute des diverses cultures qu’une même géographie et une histoire commune rassemblent quels que puissent être les tensions et les drames actuels.

Entourés de musiciens, de conteurs, de comédiens, de chanteurs, les poètes invitent également à ce constat que la poésie est territoire d’échanges, de partage, de rencontres entre les cultures, à cette évidence qu’elle s’adresse à tous, que les mots des poètes nous concernent au plus haut point car ils sont aussi les nôtres.

De la poésie en musique

Le Théâtre de la mer accueillera trois grands concerts (accès payant) :

  • Medianoche – Vincente Pradal (23 juillet 21h)
  • Kerry James (24 juillet 21h)
  • Paco Ibañez (26 juillet 21h)

Quelques autres spectacles (accès gratuit)

  • Ana Lains (28 juillet 21 h). Jardin du Château d’Eau
  • Paul Dirmeikis chante Salah Stétié (22 juillet 18h) kiosque place Aristide Briand
  • Véronique Pestel, Faire autrement (25 juilet 21h). Jardin du Château d’Eau

Tous les jours, des rendez-vous avec des conteurs : Rachid Akbal / Jean Guillon / Colette Migné

Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée c’est aussi : un marché du livre, des publications, des rencontres en langue des signes, des rendez-vous public jeune, des ateliers.

Le programme complet du Festival (220 pages) est téléchargeable en suivant ce lien.
Gratuit, il est également disponible sur place.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon