La requalification des zones d' Activités Economiques a débuté

Le territoire de la communauté d' agglomération du bassin de Thau a la chance d'être au carrefour de plusieurs axes de communication ; mais, pour attirer des entreprises et pérenniser leur présence, il était devenu nécessaire de réhabiliter et développer les Zones d'Activités Economiques et de les rendre plus attractives : rénovations des chaussées, des accotements, des terres-pleins, des équipements de sécurité, de la signalétique, des éclairages.clauDSC_0020 (27)

C'est l'aboutissement d'un dossier initié en 2014, lorsque les élus du conseil d’agglomération de Thau agglo avaient déclaré à l’unanimité, d’intérêt communautaire les zones d’activités du territoire, permettant par là même d'uniformiser l’action territoriale et d'éviter des situations de traitements inégalitaires. Car on ne peut pas être performant sans une gestion globale, sans maîtrise foncière, sans animation.

 clauDSC_0006 (38)Les  différents critères ont permis d'identifier les ZAE prioritaires suivantes :

La ZAE de la Clau (I et II) à Gigean et de Massilia (Pioch Pomiès) à Marseillan en régie directe.

Balaruc Loisirs pour la finalisation des travaux d’urgence.

Les 3 ZAE du cœur d’agglomération : les Eaux Blanches, le Parc Aquatechnique et la zone de la Peyrade, sous concession publique d’aménagement à la SPL du Bassin de Thau. Cette concession représente un montant total de 17,7 M€ dont 7,6 M€ de participation de l’agglomération.

Cette concession intègre en sus des requalifications de ces 3 ZAE, la réalisation du lotissement d’activités des Eaux Blanches sur l’ancienne friche industrielle Flexsys (surface : 11 ha environ ; 18 lots à la commercialisation)

En parallèle du programme de requalification, l'agglomération interviendra à compter de la fin d'année 2017, sur le déploiement d'une nouvelle signalétique à l'intérieur de l’ensemble des 18 ZAE communautaires.

Un jalonnement routier, pris en charge entièrement par le département est quant à lui effectif depuis juin 2017. Depuis le 1er janvier 2017, l’ex Thau agglo et l’ex CCNBT ont fusionné.

11 ZAE supplémentaires viennent compléter ainsi le nombre de ZAE sous gestion communautaire, pour un total de 29 ZAE, représentant plus de 800 entreprises et près de 6 000 emplois sur 275 hectares. Un travail de diagnostic sur ces ZAE va être réalisé d’ici la fin de l’année 2017.

C'est ainsi que la Communauté d'agglomération du Bassin de Thau s'est engagée dans un programme de requalification de 5 de ces parcs d'activités : . Massilia à MARSEILLAN, . La Clau à GIGEAN, . La Peyrade à FRONTIGNAN, . Les Eaux Blanches et le Parc Aquatechnique à SETE pour un montant total de 14 M€ TTC.

clauDSC_0015 (33)

 A Gigean, les travaux ont démarré le lundi 28 Août 2017 et consistent à refaire les bitumes des rues, l'éclairage public, les réseaux d'assainissement ou encore l'aménagement d'espaces verts. Ils vont durer environ 7 mois. François Commeinhes, Président de la Communauté d'agglomération du bassin de Thau, Yves Michel, Vice-président délégué au développement économique, et Francis Veaute, Maire de Gigean, vice-président de la CABT, en présence des représentants de la CCI Hérault, des maîtres d'oeuvres et des entreprises ont présenté l'ampleur de ces requalifications.

  Créées par vagues successives entre 1991, 2000 et 2008, le Parc d'activités de la Clau (Clau I, II et III) accueille 43 entreprises et 460 emplois environ.

Le montant des travaux réalisés  sera de 925 102,22 € HT (hors MOE)avec comme Maitrise d’œuvre : TECTA Terrassement, pour la voirie, Réseaux Humides, Plantations : BRAULT TP et pour les réseaux secs : CITELUM.

Le chantier a démarré le 28 août 2017 pour une durée de 7 mois  avec 2 zones de travaux :

• ZONE 1 : Rues de la Clau, Ampère et Langevin : les travaux auront lieu du 28 août 2017 au 22 décembre 2017

• ZONE 2 : Rues Lavoisier, Copernic et impasse de Coulomb : les travaux se dérouleront du 30 décembre 2017 au 29 mars 2018.

 Vidéo réalisée par Michel Campion :

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon