Inauguration de la station Aqua Domitia

Inauguration de la station Aqua Domitia le mercredi 6 décembre 2017 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée inaugurera mercredi la station de pompage Aqua Domitia, pièce maîtresse du Réseau Hydraulique Régional pour la sécurisation de l'alimentation en eau du pourtour méditerranéen.

 La station Aqua Domitia, réalisée par BRL concessionnaire du Réseau Hydraulique Régional, est un équipement innovant, adapté aux enjeux liés au changement climatique. D'une capacité de pompage de 2,5 m3/s, cette station répond à une triple transition écologique, énergétique et numérique. Les 4 pompes de la station, d'une puissance de 1500 kVA chacune, sont dotées de régulateurs de vitesse, afin d'adapter la vitesse de rotation de ces machines en fonction de l'évolution des besoins en eau (débit, vitesse, etc..).

Ce système génère d'importantes économies d'énergie, estimées à 30%.

brlCapture

 
 

Propriété de la Région depuis 2008, le Réseau Hydraulique Régional a été conçu et réalisé par BRL, qui le gère dans le cadre d’une concession. Il s’étend sur 250 communes de l’Aude, du Gard et de l’Hérault et mobilise, pour l’essentiel, des ressources en eau superficielles renouvelables, issues du Rhône ou de réservoirs de stockages.

Il accompagne, depuis 60 ans, le développement économique de la région et a permis de limiter les prélèvements sur certains milieux naturels fragiles, contribuant ainsi à leur préservation. Le Réseau Hydraulique Régional permet l’irrigation de zones de vignes, de cultures maraîchères, de vergers, de semences et de cultures industrielles.

Il a aussi accompagné la croissance des activités touristiques du littoral, en offrant aux nouvelles stations balnéaires une ressource en eau suffisante pour faire face aux besoins de leur clientèle estivale. Il sécurise l’alimentation en eau potable d’agglomérations telles que Nîmes, Montpellier ou Narbonne et durant la période de pointe estivale, alimente en eau potable près d’un million personnes. Enfin, il dessert en eau brute (non potabilisée) plus de 5 000 clients individuels et industriels, pour l’arrosage des espaces verts, les process industriels ou le lavage de matériel ou de bâtiments.

L’ensemble du patrimoine qui s’étend sur les départements du Gard, de l’Hérault et de l’Aude représente 2 Mds€. Aqua Domitia vise à compléter ce dispositif en reliant les réseaux alimentés par le Rhône avec ceux alimentés par l’Orb, l’Hérault, le Canal du Midi et l’Aude.

Il permet d’apporter une réponse durable aux grands enjeux de l’eau des territoires qu’il traverse en :

• sécurisant les ressources en eau potable par l’apport d’une deuxième ressource,

• préservant les milieux aquatiques, en soulageant les prélèvements sur les ressources classées en déficit quantitatif,

• optimisant la capacité d’adaptation de l’agriculture languedocienne (ex : les premières tranches des maillons Aqua Domitia ont permis d’irriguer plus de 3500 ha de terres agricoles dans le cadre du programme FEADER).

La Région assure le portage public du projet et la SEM BRL en est l’opérateur technique. La Région a jusqu’à présent engagé plus de 57 M€ soit 52% des investissements déjà réalisés ou à venir pour la construction de ce projet. Les grands travaux de liaison Rhône-Orb seront engagés en 2020. Les territoires situés entre Montpellier et le Littoral Audois seront parmi les premiers sécurisés et serviront d’exemples pour les futures réalisations de la région. La démarche prospective eau « H2O 2030 » La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée s’est engagée dans une démarche ambitieuse pour définir une stratégie visant à contribuer activement, sur le territoire, à une gestion de l’eau durable, solidaire et économe, afin de sécuriser les besoins et garantir à tous une eau de qualité, tout en préservant les milieux aquatiques. Les premiers résultats de la démarche régionale sur l’eau « H2O 2030 » ont été présentés en mai dernier à l’occasion des 2 e Assises Régionales de l’Eau.

L’état des lieux ainsi réalisé sur la ressource en eau, les milieux aquatiques et les besoins en 2017 en Occitanie met notamment en évidence que :

• de nombreux usages et activités économiques phares de la région dépendent de la ressource en eau, en quantité et en qualité,

• les ressources en eau superficielles et souterraines ne sont pas disponibles de la même manière sur l’ensemble du territoire ni dans le temps,

• certains territoires sont déjà soumis à des déséquilibres importants entre la ressource disponible et les usages préleveurs,

• le changement climatique se fait déjà sentir sur les besoins en eau et sur les milieux naturels,• les pollutions diffuses dans les eaux superficielles et souterraines se maintiennent à des niveaux préoccupants.

Une large phase de concertation associant les acteurs régionaux est en cours, pour définir les grands enjeux régionaux de l’eau et les solutions qui peuvent être collectivement envisagées pour atteindre un équilibre durable entre les besoins et les ressources à l’horizon 2030. La contribution de la Région à cette gestion de la ressource en eau sera définie dans le cadre de sa nouvelle stratégie régionale de l’eau, dont la mise en œuvre est prévue en 2018.

brl4Capture

Eléments Clés du programme Aqua Domitia

• 6 Maillons - 220 M€ d’investissement • Prés de 150 km de canalisations

• Des conduites d’un diamètre compris en 600 et 1 200 mm • Un débit maximum de 2,5 m3/s Rappel La Région Occitanie / Pyrénées –Méditerranée est propriétaire du grand Réseau Hydraulique Régional qui est une pièce maîtresse du Service Public Régional de l’Eau (la valeur à neuf de ce Réseau est estimée à 2 milliards d’euros). BRL , concessionnaire de ce Réseau , a été chargé par la Région de la réalisation du programme Aqua Domitia , qui étend le Réseau Régional sur 90 km pour mailler la partie alimentée par le Rhône avec celle alimentée par l’Orb via le barrage des Monts d’Orb.

 

 L’extension du Réseau Hydraulique Régional (RHR) via le programme Aqua Domitia vise à apporter une ressource complémentaire , issue du Rhône, pour assurer une s écurisation durable des besoins en eau entre Montpellier et Narbonne. Cette nouvelle ressource, d’une capacité volontairement limitée (2,5m3/s au maximum) s’inscrit dans une logique d’économie d’eau , intégrant une réduction des consommations individuelles et une amélioration de l’efficience des réseaux.

Il s’agit d’un aménagement progressif , composé de 6 Maillons, mis en œuvre au rythme des besoins des territoires. Sa 1 ère phase s’est achevée en 2016 avec la réalisation des Maillons Sud Montpellier et Littoral Audois et des 1 ères tranches des Maillons Nord Gardiole et Biterrois .

Sa 2 ème phase va permettre la jonction des Maillons centraux ( Nord Gardiole et Biterrois ) et le lancement du Maillon Minervois (avec un 1 er périmètre hydroagricole d’environ 1 200 ha ).

 

Eléments clés de la station et des Maillons qu’elle permet de mettre en pression

• Station Aqua Domitia : montant de l’investissement = 10, 40 M€ HT

• Maillon Sud Montpellier = 54 M€ HT (Station Aqua Domitia + 16 km de canalisations)

• Maillons Nord Gardiole et Biterrois = coût total = 110,5 M€ HT (73,5 km : tranches 1 achevées, tranches 2 en cours, tranche 3 en négociation)

 

La station de pompage Aqua Domitia, dispose d’une capacité de pompage de 2,5 m3/s.

Elle va mettre en pression les trois Maillons de l’artère centrale du réseau Aqua Domitia (Maillons Sud Montpellier, Nord Gardiole et Biterrois ), pour transférer, sur près de 90 km, l’eau du Rhône depuis Mauguio jusqu’aux portes de Béziers , permettant un maillage des territoires alimentés, via ce grand Réseau, par le Rhône avec ceux alimentés par l’Orb.

Ces trois Maillons représentent près de 75 % du montant total du programme Aqua Domitia (220 M€). Le Maillon Sud Montpellier sécurise l’alimentation en eau potable des communes desservies par le Syndicat du Bas Languedoc (depuis Sète jusqu’à Agde et au pourtour du Bassin de Thau), soutenant les activités touristiques de ce territoire.

Les tranches 1 des Maillons Nord Gardiole et Biterrois ont permis d’irriguer plus de 2 000 ha dès 2015 . Les tranches 2 de ces deux Maillons centraux, dont les travaux viennent d’être lancés, vont desservir 1 100 nouveaux ha supplémentaires. Près de 6 000 ha devraient au total pouvoir être irrigués avec l’achèvement de ces deux Maillons centraux (3 ème tranche en négociation)brl2Capture

« Les enjeux à venir de la ressource en eau »

L’état des lieux réalisé dans le cadre de la démarche « H2O 2030 », a en particulier mis en évidence d’importants déséquilibres quantitatifs sur un grand nombre de territoires régionaux, ainsi que des problématiques qualitatives aussi bien sur les eaux superficielles que souterraines :

• de nombreux usages et activités économiques phares de la région dépendent de la ressource en eau, en quantité et en qualité ;

• la région est riche de milieux naturels spécifiques (lagunes, zones humides, têtes de bassin...) mais potentiellement vulnérables aux évolutions climatiques et aux pressions anthropiques ; cela rend d’autant plus essentiel son rôle de chef de file en matière de biodiversité ;

• les ressources en eau superficielles et souterraines ne sont pas disponibles de la même manière sur l’ensemble du territoire ni dans le temps ; • certains territoires sont déjà soumis à des déséquilibres importants entre ressource disponible et usages préleveurs ;

• le changement climatique se fait déjà sentir sur les besoins en eau et sur les milieux naturels ; • les pollutions diffuses dans les eaux superficielles et souterraines se maintiennent à des niveaux préoccupants ;

• il existe déjà une multitude d’acteurs et d’outils de la gestion de l’eau , qui interroge sur la place et le rôle de la Région Occitanie.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon