Doublement de la RD600


La RD 600 (ex RN300) est une liaison importante desservant Sète et son port de commerce, ainsi que la station thermale de Balaruc les Bains. Elle constitue également une liaison privilégiée entre l’A9 et le littoral.

Le projet d’aménagement à 2x2 voies de la RD 600 s’inscrit sur le territoire des communes de Poussan, Balaruc le Vieux, Balaruc les Bains et Frontignan. Ces communes connaissent un dynamisme démographique et économique lié à la proximité de Sète mais également à leurs situations géographiques privilégiées, au pied du massif de la Gardiole, en bordure de l’étang de Thau, de la mer et de l’A9.

Le doublement de la RD600 entre l’A9 et le carrefour dit de la Peyrade à Frontignan répond à de nombreux objectifs :



- faciliter la desserte du port de Sète/Frontignan et en particulier du port régional pour accompagner son développement

- fluidification du trafic, compte tenu des enjeux économiques et touristiques que représente le territoire du Bassin de Thau,

- amélioration de la sécurité et du niveau de service de l’itinéraire,

- préservation de l’environnement notamment du fait de la présence des secteurs sensibles que sont l’étang de Thau et les captages

- possibilités de report de circulation de la RD2 vers la RD600 pour redonner à la RD2 un caractère de voirie urbaine et développer les déplacements alternatifs.



Le Département souhaite présenter au public les objectifs de l’opération. A cette fin, il organise du 22 mai au 22 août 2018, une concertation publique afin d’associer en amont les communes, les usagers de la route, les habitants, les associations locales, les représentants de la profession agricole et toutes les personnes intéressées à l’élaboration du projet.



Quatre réunions publiques sont programmées :



· Le 22 mai à 18h, salle Bouvier-Donnat (La Peyrade) à Frontignan

· Le 24 mai à 18h, salle polyvalente à Balaruc le Vieux

· Le 29 mai à 18h, maison du peuple à Balaruc les Bains

· Le 1er juin à 18h, salle polyvalente de la MJC à Poussan



Participation et information sur herault.fr



Coût de l’opération : 60 M€ TTC

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon