Concertation citoyenne sur l'alimentation

Le cap des 40 000 participants est franchi !

Depuis le début du mois d'avril, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée donne la parole aux habitants de la région à travers une concertation citoyenne inédite sur l'alimentation, grande cause régionale 2018. 40 000 citoyens de toute la région ont déjà participé en répondant au questionnaire proposé par la Région.

Au niveau national, 63% des citoyens affirment se soucier d'une agriculture plus respectueuse de l'environnement et 50% souhaitent des produits alimentaires plus durables (source : enquête UFC Que Choisir). Qu'en est-il précisément en Occitanie ? Quelles sont les habitudes de consommation locales ? Quelle place l'alimentation occupe-t-elle dans la vie des habitants de la région ? Et quelles évolutions souhaitent-ils dans ce domaine ?

Afin de dresser un état des lieux des pratiques et attentes des consommateurs d'Occitanie sur les problématiques liées à l'alimentation, la Région a souhaité leur permettre de s'exprimer via un questionnaire. 40 000 personnes ont déjà contribué à cette grande consultation citoyenne.

Il est encore possible de participer en répondant au questionnaire accessible en ligne, sur le site de la Région : www.laregion.fr/alimentation

Sur un ton plus décalé, plusieurs personnalités de la région ont également participé en répondant à des questions 100% alimentation. Plutôt bio ou produits locaux ? Hypermarché ou marché ? Prix ou origine ? Pain au chocolat ou chocolatine ? Perrine Laffont, championne olympique de ski, ainsi que Noémie Honiat et Quentin Bourdy, ancien participants de l'émission Top Chef et aujourd'hui chefs cuisiniers du restaurant L'Univers à Villefranche-de-Rouergue (12), se sont prêtés au jeu. Leurs interviews sont à retrouver en ligne :

Perrine Laffont, championne olympique de ski : https://youtu.be/-VBX2Z1wGco

Noémie Honiat et Quentin Bourdy : https://youtu.be/HmFku_VF44g

 Pourquoi remplir le questionnaire en ligne ?

Ces contributions citoyennes permettront de dresser un état des lieux des modes et pratiques de consommation en Occitanie et alimenteront notamment les rencontres qui sont organisées jusqu'en septembre 2018 dans les 13 départements d'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. 4 rencontres ont déjà eu lieu à Tarbes (65), Perpignan (66), Cahors (46) et Réalmont (81).

Les résultats de l'enquête et des réunions citoyennes permettront de bâtir le futur Plan Alimentation régional. A l'automne 2018, une votation citoyenne permettra aux habitants de choisir les actions prioritaires ou de pondérer les différentes propositions. Destiné à accompagner tous les acteurs de la chaîne alimentaire, le futur Plan Alimentation régional sera présenté au vote des élus régionaux fin 2018.

« Parce que l'Occitanie est la région du bien vivre et du bien manger, parce que l'alimentation nous concerne tous et nous rassemble, j'ai décidé d'en faire la grande cause régionale 2018 et de donner la parole aux citoyens. A travers une large concertation, inédite en France, je souhaite que nous bâtissions collectivement notre futur plan Alimentation », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Retrouvez en ligne la présentation de la grande cause régionale Alimentation par la présidente de Région https://youtu.be/Of1ZqQR52oo

Et toutes les informations sur la concertation alimentation sur le site : laregion.fr/monalimentation

#AlimentationOccitanie

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations