L'actualité de la Roue Libre de Thau

Le compte-rendu de la réunion du conseil d'administration de juin dernier est à lire ICI
Prochaine balade, c'est dimanche 8 juillet 2018 pour un Tour de Sète familial et festif !

>Rendez-vous à 10 h de la place Aristide Briand (kiosque)  Pensez à votre pique-nique, votre gilet fluo et votre maillot de bain... Pas de vélorution... ce samedi 7 juillet, mais l'atelier d'auto-réparation de vélo ouvert à toutes et tous se tiendra à 12 h Place Aristide Briand. Amenez vos vélos à réparer ou entretenir et faites-le savoir ! Participez à notre réunion mensuelle samedi 7 juillet de 15 h à 17 h à la Maison de la vie associative de Sète (rue du Moulin à Vent), venez contribuer à rendre la ville plus cyclable ! Si vous souhaitez vous inscrire à la randonnée Plus belle la voie 2018 organisée par l'AF3V consultez ce lien et vous trouverez le formulaire d'inscription!  Elle se déroule du 8 au 22 septembre de Draguignan à Peralada (Espagne) >Rappel

N'oubliez pas de vous inscrire pour participer le vendredi 20 juillet à la Convergence cycliste de Sète à Mèze à l'occasion du Festival de Thau.

En vous inscrivant, vous bénéficiez d'une réduction de 3 euros sur le spectacle de la soirée et vous pourrez bénéficier de la navette maritime pour le retour. 

Inscrivez-vous à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par SMS au 06 12 12 42 23

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations