Lutte contre la cabanisation

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes assises et intérieur

Mardi 10 juillet 2018, sept nouvelles communes ont signé la charte départementale de lutte contre la cabanisation.

C'est en 2008 que cette charte a été signée pour la première fois dans l'Hérault ; elle comptait alors 14 communes signataires.

Mardi, en mairie de Fabrègues, sept communes supplémentaires ont adhéré et signé la charte aux cotés du préfet et de l'avocat général près de la Cour d'appel, portant à 32 le nombre de communes engagé dans l'Hérault. Il s'agit de :
Ville de Fabrègues, Ville de Sète, #Montbazin, #Villeveyrac, #Gigean, #Bouzigues et #Balaruclevieux.

La charte a aujourd'hui dix ans d'existence et des avancées concrètes sont visibles : 574 propriétaires ont été sanctionnés entre 2012 et 2017, 448 ont été condamnés à la remise en état des lieux et 276 destructions ou enlèvements ont été réalisés.

La cabanisation reste un phénomène important dans le département et une étude sur son évolution dans l'Hérault, réalisée par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer (DDTM) en janvier 2016, montre que si la cabanisation est stabilisée sur le littoral, elle se développe désormais dans l'arrière-pays.

Pour la période 2018 / 2019 l'adhésion de dix-neuf nouvelles communes est envisagée afin de réaliser un maillage territorial cohérent.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Avec l'APAVH, la douce Molly est à l'adoption

CHIENimage5C’est une drôle d’histoire que celle de Molly… Sa maîtresse est décédée il y a quelques semaines et elle n’avait rien prévu pour ses animaux : 4 chiens et 2 chats. Sa voisine, qui a adopté un chien à l’association, nous a contactés pour la prise en charge de tous ces poilus ! Elle ne voulait pas que les 2 Yorks, l’autre femelle Labrador de couleur sable et Molly, partent en fourrière. A la veile de l’été, 4 chiens d’un coup c’était beaucoup, sans compter que nous étions déjà engagés pour d’autres chiens en détresse. Nous avons fait appel à Catherine du refuge des 4 pattes qui a accepté de prendre les York mais aussi à Valérie de JSMC qui a choisi la labrador sable. Restait Molly. Ces 4 chiens ont toujours vécu en compagnie de leur maîtresse, dans une maison avec un jardin dont ils ne sont jamais sortis, ne côtoyant que  très peu de monde… Si tous les 4 sont un peu craintifs, Molly est de loin la plus mal à l’aise avec les personnes qu’elle ne connaît pas. Nous avons eu du mal à la faire monter dans la voiture, puis à l’en faire descendre une fois arrivés!...

» associations