Rivages, une application gratuite pour participer à la surveillance du littoral

Application gratuite pour participer à la surveillance du littoral

Vous voulez contribuer à la préservation du littoral, participez au lancement de l’application Rivages. Il s’agit d’une nouvelle application smartphone androïd expérimentale, développée par le Cerema et téléchargeable gratuitement sur le PlayStore. Les relevés que vous effectuerez permettront de mieux évaluer la position du trait de côte, qui marque la limite entre l’eau et la terre. Il s‘agit d’une donnée essentielle pour comprendre l

Vous êtes intéressé(e) par la préservation du littoral et la surveillance de son évolution ? Tous les citoyens qui partent au bord de la mer cet été ou qui y habitent peuvent participer à ce projet.

Devenez acteur de la préservation du littoral en participant au lancement de l’application Rivages. Il s’agit d’une nouvelle application smartphone androïd expérimentale, développée par le Cerema et téléchargeable gratuitement sur le PlayStore depuis le 2 juillet 2016.

Cette application est adaptée pour l’instant uniquement pour les territoires côtiers français ou étrangers où les marées sont peu importantes comme le bassin méditerranéen, La Guadeloupe, La Martinique, La Réunion…

Le but ? Définir le trait de côte

L’ensemble des relevés permettra de mieux évaluer la position du trait de côte, qui marque la limite entre l’eau et la terre. Il s‘agit d’une donnée essentielle pour comprendre le phénomène de l’érosion côtière. Votre participation permettra de créer une base de donnée de relevés de ce trait de côte, qui sera utile pour savoir si le littoral reste stable, avance ou recule. Les résultats de vos mesures seront ensuite mis en ligne sur le site Géolittoral sur lequel vous pourrez consulter la cartographie dynamique des relevés.

Le Cerema travaille depuis longtemps sur un indicateur national de l’érosion côtière, basé sur des calculs du trait de côte, qui permet d’avoir une vision complète, homogène et quantifiée des effets de l’érosion côtière sur le territoire.

Ce projet de suivi de trait de côte par smartphone représente un projet innovant qui mêle sciences participatives et surveillance du littoral. Cet appel à la participation va permettre de sensibiliser la population aux problématiques liées au littoral telles que l’érosion du littoral et la protection de cet espace naturel qui lie la terre à la mer. Cette démarche expérimentale a également pour objectif de voir si les mouvements continus du trait de côte peuvent être analysés avec ce type d’approche.

La participation de tous permettra d’obtenir un grand nombre de données en complément des approches existantes et avec une couverture géographique et une fréquence plus importantes que lors d’une opération de terrain classique. 
Le projet de suivi du trait de côte par smartphone initiée par le Cerema a été porté, lors de la Conférence Environnementale, par le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer parmi les mesures pour « Adapter les territoires littoraux au changement climatique ».

Comment utiliser cette application ? C’est très simple

Elle fonctionne avec seulement 4 boutons :

  • Appuyez sur le bouton play pour commencer l’enregistrement puis marchez sur la plage le long de la limite des vagues. Un bouton pause vous permet de contourner des obstacles.
  • Vous pouvez également prendre des photos pendant le relevé du tracé si vous vous posez une question sur l’identification du trait de côte.
  • A la fin du relevé, envoyez automatiquement vos tracés en appuyant sur le bouton envoi.
  • Une fois l’opération effectuée, vous quittez l’application


Attention toutefois à effectuer ces relevés par temps calme : si les vagues sont trop importantes il n’est pas possible d’enregistrer les données.

Confidentialité préservée

Le Cerema utilisera les traces relevées ainsi que des critères de qualité et le type de votre appareil. Les adresses de messagerie électronique reçues seront utilisées après avoir été rendues anonymes par le Cerema, elles ne sont pas stockées dans une base de données et ne seront jamais utilisées à d’autres fins que pour le projet rivages.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon