Mélanie Labat, Miss international France en route vers Tokyo

Mélanie Labat a été élue  Miss international France le dimanche 23 septembre, et cette très belle jeune femme de 23 ans qui a toutes les qualités requises pour représenter la France au Japon n’en perd pas « la tête » pour autant.

Il faut savoir que Miss International France est le concours de beauté qui sélectionne la représentante française qui participera à Miss international, le 3ème plus important concours Mondial après Miss Univers et Miss Monde, le 9 novembre parmi 70 jeunes-filles représentant chacune un pays.

balajkCapture  

Mélanie Labat, faisait partie de la vingtaine de candidates françaises sélectionnées pour concourir au titre National. Mélanie, native de Poussan a passé cet épisode avec brio.
 
bala2Capture
 Diplômée éducatrice de jeunes enfants, ayant obtenu une licence en sciences de l’Éducation elle a choisi de poursuivre ses études en master à Montpellier dans l’objectif de devenir professeur des écoles.
 
Elle n’oublie pas celles-ci pour l’instant et a pu tout de même trouver des solutions pour étudier durant le mois qui va suivre car il sera intense.
 
Comme elle nous l’avait précisé :
« Son premier concours était celui de Miss Poussan en 2011 pour lequel elle avait été dauphine. Elle a ensuite été élue miss Hérault méditerranée 2012 dans sa Commune. Ce jour là, l’émotion qu’elle a partagé avec sa famille et la fierté qu’elle a vu dans leurs yeux étaient si fortes qu’elle n’a plus jamais cessé de défiler.
 Et cette Finale-là avait lieu en Hauts de France, près de Lille.
 
Photographie : Mathieu Assié
 
Double élection : au terme de cette soirée ont été élues Miss International France et Miss Asia Pacific France.
 Mélanie, Miss international France s’envolera le 19  octobre pour un séjour à Tokyo (Japon) de trois semaines afin de représenter la France à l’occasion de la 58ème édition de Miss International.
 
La jeune femme élue Miss Asia Pacific France, quant à elle, représentera notre pays à miss Asie-Pacific International aux Philippines.
 
Pour Mélanie , ce weekend de septembre parmi 25 jeune filles a été très fairplay bien qu’un entretien avec le jury pour chacune d’entre-elles ait été au programme.
 
balaCapture
Photographie : celbiphoto
 
Avec honnêteté, franchise et décontraction, Mélanie y a participé en révélant sa personnalité. Le jour du concours elle a même pris du plaisir a défiler, à évoluer, sans trop de pression.
 
Et elle précise : « Les 2 ont compté, l’entretien, et les évolutions avec l’allure, l’élégance, la maturité… Le jury m’a remis en plus le prix Artistique. Que du plaisir! »
Si elle a pu profiter de sa famille après l’élection, dès la 1ère soirée elle fut sollicitée par le Comité  « Miss International » et le lendemain il en fut de même avec shooting photos, photos officielles, visite de Lille…
 
Mélanie qui veut rester maître de sa vie est presque prête pour le Japon, une nouvelle aventure, qui pourtant, d’après elle devrait être la dernière à moins que… cette belle expérience puisse se poursuivre, à partir de Tokyo.
Au Japon, le Comité Miss International va préparer dans tous les domaines requis ces 70 jeunes filles tout en les jugeant en permanence. Un beau challenge pour Mélanie qui a bien-sûr le soutien de Miss International France mais, quoi qu’il en soit, elle a confiance en elle et prend ce concours au sérieux…
 
D’ailleurs le comité National dont elle est la représentante 2018-2019 a confié qu’il souhaitait réaliser l’élection de Miss International France 2019, dans le sud de la France, en Languedoc et peut-être dans notre département. (Avis aux candidates et aux collectivités locales).
 
Pour suivre Miss international :

tout d’abord la page Facebook

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon