Célébration du « Centenaire de la guerre 14-18 » à VILLEVEYRAC

Une pièce de théâtre se jouera le vendredi 2 novembre 2018 à 21h et le samedi 3 novembre 2018 à 18h30, salle des rencontres à VILLEVEYRAC. A travers une création de Jacques BRUN et Patrick GOMINET, « La Compagnie du Kiosque » vous présentera une œuvre originale sur le thème de la Grande Guerre : « Vendanges sans toi 1914-1918 ».

Ce spectacle mettra en lumière un territoire vidé de ses forces vives et laissant aux anciens et aux femmes, le travail et les nombreuses charges du quotidien. On suivra donc divers villageois aux profils différent dans leurs vies de tous les jours avec leurs inquiétudes, leurs angoisses, leurs espérances...

L’écriture devra aussi renvoyer le spectateur à la réalité du front ; un procédé de mise en scène permettra cette bascule qui renverra le spectateur au cœur du conflit.

 

Egalement, du 7 au 14 novembre 2018 aura lieu, salle des rencontres à VILLEVEYRAC, une exposition commémorative du Centenaire de la Première Guerre Mondiale.

Le visiteur pourra s’immerger dans l’ambiance sombre des tranchées ou d’un hôpital de campagne grâce une collection d’objets rares mis en valeur par une scénographie immersive. Des vêtements et équipements de Poilus, des armes, médailles et divers objets datant de cette époque, complétés par un film d’archive permettent de se plonger dans l’horreur de cette période terrible de l’histoire française.

Ces œuvres vous seront présentées grâce au prêt de collectionneurs passionnés M. GOMEZ, M. DAVID et M. COUSTOL. Cette exposition est organisée par les communes et les associations des Anciens combattants de LOUPIAN et de VILLEVEYRAC, l’association « Le cercle historique loupianais », et l’OMAC de VILLEVEYRAC.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon