Des fêtes de fin d’année écoresponsables

Que seraient les fêtes de Nöel sans les cadeaux, les décorations et les bons repas !

Pourtant, tout cela a un impact : consommations d’électricité dues aux illuminations, production accrue de déchets, augmentation des déplacements, etc.

Le point positif est qu’il existe une multitude d’alternatives pour limiter ces impacts tout en gardant l’esprit festif de cette période.


Si l’on s’interroge sur une autre façon de préparer ces fêtes de fin d’année, quels inconvénients verriez-vous à :


- Acheter des produits frais et de saison auprès des producteurs locaux pour préparer les repas ?
- Opter pour des emballages réutilisables pour empaqueter les cadeaux de toute la famille ?
- Offrir quelques cadeaux dématérialisés plutôt que des objets qui pourraient se révéler obsolètes ?
- Programmer ses illuminations de noël afin qu’elle ne soit allumée que quelques heures par jour ?


L’Espace Info Energie de l’Association GEFOSAT fournit des conseils gratuits sur les économies d’énergie (conseils techniques, aides financières pour les travaux), et propose un prêt gratuit de matériel de mesure des équipements électriques.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon