Beau succès pour le Forum Petite enfance

Le 9 février, le 2e Forum de la Petite enfance organisé au centre familial du Lazaret par le CCAS de la ville de Sète a attiré un public nombreux. Cet événement initié par la Ville a été mis en place par Jocelyne Gizardin, adjointe à l’action sociale et Colette Jamma, conseillère municipale à la petite enfance pour permettre au public de rencontrer les partenaires de la petite enfance de la ville de Sète.

 rumo_DSC0056

Des stands animés par les structures d’accueil petite enfance du CCAS, crèches, mais aussi les ludothèques, les médiathèques, la PMI, les micro-crèches privés et associatives et le service Education de la ville de Sète, ont présenté l’offre petite enfance, ainsi que les actions parentalité afin d’informer les familles sur les dispositifs et prestations concernant les enfants de 0 à 6 ans. Le Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) était également représenté par l’animatrice du RAM accompagnée de plusieurs assistantes maternelles. Depuis le 01er février 2019, la gestion du RAM a été reprise par le CCAS de Sète pour maintenir ce service aux familles et aux assistantes maternelles.

Chaque année, plus de 800 enfants sont accueillis par 83 agents dans les 5 crèches de la Ville.

Ce second rendez-vous, ouvert à tous a permis un temps d’échanges et de rencontres entre parents, usagers et professionnels. Des animations gratuites telles que des ateliers de psychomotricité, maquillage, jeux, parcours et lecture ont été  proposés tandis que la Croix-Rouge a mené une opération de sensibilisation aux gestes d’urgence sur les tout-petits.

 

Le public a également pu découvrir le dispositif d’accompagnement des enfants en situation de handicap et/ou à besoins spécifiques au sein des Multi-Accueil gérés par le CCAS de Sète. La ville de Sète est la première à proposer ce projet innovant pour favoriser l’inclusion de ces enfants en milieu « ordinaire »  dès la petite enfance.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon