Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation - DIAL

Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation - DIAL

Les Sauveteurs en Mer présentent DIAL, Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation. Conçu par ido-data et Philippe STARCK pour la SNSM.remier maillon de la chaîne du sauvetage en mer sur nos côtes et référent en matière de prévention, la SNSM a souhaité mettre au point un dispositif permettant aux pratiquants d’activités nautiques d’alerter les secours et d’être localisés en temps réel.

DIAL est un Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation constitué d’une balise GPS étanche insérée dans un bracelet en silicone confortable et hautement résistant. La SNSM a fait appel à ido-data, startup spécialisée dans le développement d’objets connectés, afin de concevoir la balise GPS qui équipe DIAL.

DIAL a été pensé pour un public très large, soit les millions de personnes qui pratiquent des activités nautiques sportives ou de plaisance, ainsi que pour la sécurité des enfants sur les plages. Ce dispositif est aussi destiné aux loueurs d’équipements de loisirs nautiques pour un meilleur suivi de leur flotte et pour assister leurs clients en difficulté.

Les fonctionnalités de DIAL en font également un outil polyvalent et pertinent pour de nombreux autres usages, et notamment dans la sécurité des personnes : activités en moyenne montagne, loisirs terrestres, seniors, etc.

DIAL - Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation de la SNSM: ©Vincent RustuelDIAL - Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation de la SNSM: ©Vincent Rustuel

Les enjeux du Dial

  • Santé Publique France a publié une enquête en 2018 sur la hausse des noyades en France depuis 2015.
  • L’espérance de survie d’une personne tombée à la mer est estimée à quelques heures. La température corporelle de l’être humain ne peut être maintenue dans une eau dont la température est inférieure à 25°C. L’hypothermie commence dès que la température du corps est inférieure à 35°.
  • Les personnes en danger en mer peuvent, en raison des conditions météo ou du stress, éprouver de grandes difficultés à se localiser correctement. D’autant qu’elles ne disposent pas toujours de radio VHF et sont souvent dépourvues de moyens de localisation en mer. Les dérives liées aux courants et aux vents peuvent être importantes, ce qui rallonge d’autant les délais de recherche. Si les sauveteurs de la SNSM appareillent en moins de vingt minutes, le délai qui sépare l’alerte de l’intervention sur zone et de la prise en charge des naufragés peut se compter en heures.
  • Les fausses alertes représentent 10 % des interventions de la SNSM et mobilisent inutilement les sauveteurs, au risque de les rendre indisponibles pour une autre intervention bien réelle et engageant la vie humaine. Ces fausses alertes sont souvent liées à l’inquiétude de personnes restées à terre quand elles ne disposent d’aucune information concernant la situation et la localisation de leurs proches, partis en mer.
  • Environ trois mille enfants s’égarent, chaque été, sur les plages du littoral. Ce sont bien souvent les nageurs sauveteurs de la SNSM qui aident les parents à retrouver leurs enfants, se détournant alors de leur mission principale de surveillance de la zone de baignade.

    Les objectifs de DIAL sont multiples

    • Disposer d’un moyen individuel d’alerte et de localisation fiable et adapté à la pratique des sports et activités nautiques : plaisance, loisirs nautiques, baignade…
    • Réduire les délais d’intervention des secours en cas de difficulté en mer
    • Réduire les fausses alertes dues aux inquiétudes des proches
    • Faciliter la surveillance des enfants sur les plages

    La technologie

    La balise

    La technologie de la balise développée par ido-data pour la SNSM propose de multiples fonctionnalités :

    Emission d'une position GPS continue
    Localisation du porteur de DIAL via le réseau GSM, grâce à une carte SIM multi-opérateurs insérée dans la balise et utilisable dans 36 pays en Europe. Le fonctionnement est optimal sur une portée jusqu’à 10 milles nautiques.

    Transmission d'alertes géolocalisées
    Lancement d’alertes par simple pression sur le bouton ou en cas de franchissement d’un périmètre prédéfini par l’utilisateur.

    Réseau
    Connexion automatique au meilleur réseau sur le lieu d’utilisation.

    Paramétrage
    Partage de position et suivi périodique (fréquence réglable par l’utilisateur).
    Balise paramétrable à distance.

    Etanchéité
    Jusqu’à 10 m de profondeur. Non adapté à la pratique de la plongée.

    Autonomie
    12 h maximum de couverture réseau (dans de bonnes conditions), en mode normal avec remontée de données toutes les minutes.

    Vibration
    Moteur vibrant renseignant le porteur sur l’état de sa balise.

    Rechargement sans fil

    DIAL - Dispositif Individuel d’Alerte et de Localisation de la SNSM: ©Vincent Rustuel

    L'application smartphone

    Un (ou plusieurs) référent à terre peux accéder à l’application DIAL sur son smartphone, lui offrant les possibilités suivantes :

    Position
    Consultation de la position d’un ou plusieurs porteurs de DIAL à tout moment. L’application conserve l’historique de cheminement de la balise, permettant ainsi de facilement refaire le trajet emprunté par le porteur de DIAL.

    Réception des alertes
    Lorsque l’alerte est déclenchée par le porteur de DIAL, elle est réceptionnée sur l’application. Le référent à terre peut ainsi prévenir les secours.

    Mobilisation des secours
    Les numéros d‘urgence sont préenregistrés dans l’application smartphone afin de contacter les services adaptés sans perdre de temps (CROSS*, pompiers…). Si le porteur de DIAL est en mer, l’appel du numéro d’urgence 196 par le référent à terre déclenche l’envoi automatique d’un email sur la messagerie du CROSS. Un lien hypertexte permet au chef de quart du CROSS de géo-localiser immédiatement la balise en alerte et de suivre ses évolutions en mer.

    Géofencing
    L’application permet l’envoi d’une alerte automatique en cas de franchissement du périmètre prédéfini par l’utilisateur. Cette fonctionnalité s’adresse particulièrement aux parents dont les enfants jouent sur les plages et s’éloignent de la zone de surveillance.

    Gestion de plusieurs balises
    Possibilité de gérer plusieurs balises.

    Choix des référents
    Gestion des droits d’accès aux données de position.
    Possibilité de permettre à plusieurs "référents" de recevoir les alertes.

    Paramétrage de la balise à distance
    Adaptation des paramètres à vos usages.

    Sécurisation de l'accés à vos données
    Gestion de l’historique des positions de la balise. Partage sécurisé avec les secours et les personnes référentes. Protection de vos données personnelles.

    * Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage

    Informations pratiques

    DIAL est disponible :

    Le boîtier inclut une balise, un bracelet, un câble, un chargeur induction, un abonnement multiopérateurs pour 80 heures d’utilisation.

    Prix de vente public = 119 € TTC

    • Pour recharger l’abonnement de la balise, rendez-vous sur moncompte.dial.snsm.org Plusieurs packs de localisations, adaptés à la pratique de chacun, sont proposés.

    Pour plus d’informations : dial.snsm.org

    Pour télécharger les vidéos, photos et affiches : http://bit.ly/dp-dial-snsm

     

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon