FRANÇOIS COMMEINHES REND HOMMAGE A RENE SPADONE

DECES DE RENE SPADONE – HOMMAGE DE FRANÇOIS COMMEINHES

René Spadone nous a quittés ce vendredi 15 mars.

 

spadoneCapture"C’est avec une extrême tristesse que j’ai accueilli cette nouvelle. C’est un ami, un compagnon que la ville de Sète et l’agglopôle perdent".

 "Professeur de l’Éducation Nationale à la retraite, c’est aux élèves du lycée Paul Valéry de Sète qu’il a d’abord dédié sa vie en transmettant son goût des lettres classiques et en défendant notre belle langue française.

 À la fois acteur et spectateur de la culture, il ne manquait jamais une rencontre d’écrivain à la médiathèque ou une représentation au théâtre Molière. Engagé dans l’association Dante Alighieri, il participait activement à la valorisation de la culture italienne.

 Pendant de longues années il a porté la Scène nationale en assurant sa présidence. C’est là que j’ai pu apprécier son humanité, son efficacité et surtout son engagement sans faille pour l’accessibilité et le développement de la culture sur le territoire, particulièrement dans le domaine du spectacle vivant.

Il a été l’initiateur du transfert du théâtre Molière de Sète à l’agglopôle et de l’extension des activités à l’ensemble de l’archipel de Thau.

 Je garde gravé dans ma mémoire cette fine silhouette énergique, ce regard vif, bienveillant, curieux de tout, ainsi que nos riches et brèves conversations sur la littérature, les spectacles, la culture et la vie de notre belle cité.

 Ensemble, élus sétois et de Sète agglopôle méditerranée, nous rendons hommage à René Spadone."

 François Commeinhes,

Président de Sète agglopôle méditerranée,
Maire de Sète

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon