Un nouvel élan pour le Club des Croisières de Sète

 A l’occasion de la tenue de l’Assemblée Générale du Club des Croisières de Sète, vendredi 15 mars à la Maison de la Mer de Sète, les membres de l’association se sont réunis pour dresser le bilan de l’année.

Le port de Sète a franchi un nouveau pallier dans son développement de l’activité croisière. L’année 2018 marque un tournant décisif dans l’évolution de la croisière sur le port de Sète. En passant de 45 000 passagers en 2017 à plus de 114 000 en 2018, Sète fait désormais partie des destinations qui comptent.torpbnCapture

Mais cette évolution, due en grande partie aux investissements réalisés par la Région depuis 2008, si elle est aujourd’hui rapide, elle se veut aussi raisonnée. Sète, destination croisière, doit rester cette perle cachée et authentique comme la décrivent les compagnies de croisière.

"200 000 passagers en 2025, cet objectif ne sera réalisable que grâce à la synergie de tous les acteurs locaux et régionaux de la croisière. Or le Club des Croisières représente justement ce lieu de convergence, qui rassemble et fédère les dynamiques portuaires et touristiques locales, départementales et régionales."

Le Port de Sète précise : "La croisière à Sète symbolise aussi la diversité avec pas moins de 20 compagnies différentes qui ont fait escale à Sète, représentant tous les segments de l’industrie, de la gamme standard (Pullmantur) à la gamme luxe (Seabourn, Silversea, Europa…).3

"Il a été également précisé que le port de Sète ne se cantonne pas à la croisière maritime. Le fluvial est bien présent également sur le port avec plus de 30 escales annuelles de la compagnie Croisieurope sur le canal du Rhône à Sète. Le point d’orgue de cette assemblée générale aura été l’événement marquant de l’année : les 20 ans du club des croisières de Sète qui sera célébré le 22 mai prochain. Un événement d’envergure qui marquera deux décennies de volonté partagée de faire reconnaitre Sète comme destination croisière de premier ordre. Pari réussi comme l’en attestent les prévisions d’escales dans les années à venir."

Les membres du bureau ont également été élus lors de cette assemblée, M. Jean-Claude Gayssot (Président de Port Sud de France) a été confirmé à la présidence du Club des Croisières de Sète pour l’année.torpbCapture

Le bureau sera composé de :

M. Commeinhes (ville de Sète), en qualité de Vice-Président,

M. Barral (Conseil départemental 34) en qualité de Vice-Président,

M. Codorniou (région Occitanie) en qualité de Vice- Président et trésorier, et M. Majourel (CCI Hérault) en qualité de Vice-Président et secrétaire.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon