« De la clinique de l’infertilité aux rendez-vous du désir » par Jean Reboul

   routP1210759 

La Nouvelle librairie sétoise et les Éditions érès avient le plaisir de vous inviter à une rencontre avec Jean Reboul ce vendredi 19 avril au Théâtre Molière de Sète à l’occasion de la parution de son ouvrage « De la clinique de l’infertilité aux rendez-vous du désir » (en savoir plus).

Avec des intermèdes musicaux, et des illustrations cinématographiques, ainsi qu’avec un diaporama, dans un premier temps, la rencontre se voulait  vivante et elle le fut car pour Jean Reboul c’est par l’écriture certes, mais aussi par la dimension artistique, le cinéma, le théâtre, dans le respect de sa fonction de clinicien attentif à ne point s’égarer dans une originale diversité et à ne point minimiser les progrès des biotechniques que des perspectives nouvelles sont offertes.routP1210766

Pour lui : « l’être humain souffre toujours de ses limites et de son impuissance mais aussi de ses excès qui le précipitent dans l’illusion du bonheur par le comblement du manque. Ces nouveaux symptômes interfèrent avec les influences sociétales pour décider de l’avènement de la vie. »

A partir de son histoire qui n’est pas un exemple, mais qui une expérience seulement il témoigne que le désir de transmettre et de prolonger sa vie ne concerne pas seulement la patiente mais aussi bien le thérapeute. »

Il a eu envie d’en faire profiter la ville de Sète après d’autres villes car le bassin de Thau et particulièrement Bouzigues où il a tourné un film révélateur, ont été à la source d’un long questionnement : « Qu’est-ce qu’une femme ? »

Grâce à ce que les femmes lui ont enseigné il essaye toujours de répondre à cette question tout en transmettant ses connaissances.« Mais là où il doit y avoir de la science il y a souvent le mystère. »

Entre « Le vide de la création et l’angoisse d’être comblée pour une femme, l’énigme est au centre de la création. »routP1210781

Et comme il était précisé dans la discussion qui allait suivre avec le public mais surtout avec Jean-Louis Doucet, Lionel Buonomo, Eliane Rosay, Alain Lacalore…. 

« La Médecine n’a pas le monopole du soin et on le voit puisque la parole peut fertiliser ce qui est infertile. Les visions poétiques et scientifiques ne peuvent être séparées car si l’énigme est au centre de la création, il faut accepter aussi qu’elle soit entre demande et désir, entre impuissance et impossible… »

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon