Jazz’Art : le pouvoir des mots mais aussi de la Danse

artiP1230565Toujours une saison aussi riche pour l'association Jazz Art qui pour la finaliser présentait son spectacle ces 7 et 8 juin à la salle Nelson Mandela de Loupian

"LE POUVOIR DES MOTS"

artiP1230401

Après s'être rapprochée des étoiles en 2017 et avoir étudié la zoologie en 2018, pour 2019, l'association a offert une ode à la littérature et à l'expression.

Ses danseurs et danseuses, sa directrice artistique et ses professeurs lors des deux soirées de spectacle, les vendredi 7 et samedi 8 juin 2019 ont donc proposé tour à tour du classique, du hip-hop, le jazz et du reggaeton qui se mêlaient sur scène pour toujours plus de rêves dansés à travers le plaisir de la lecture.

Et que de belles lectures synonymes de voyages musicaux et corporels. Pas de soucis, pour eux, s'ils n'ont pas eu de mal à rêver c'est avec de l'énergie et du travail qu'ils ont réussi à les réaliser.


"C'est donc tout naturellement que Saint-Exupéry et leur devise "Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve une réalité" ont porté les Petits Princes et leurs amies fidèles les Roses à s'unir tous ensemble sur scène."artiP1230575

Car tous les membres de Jazz'ART avec aux manettes Cécile TROISI comme Directrice Artistique et Professeur, Corinne BLONDEL comme Professeur de classique, Katia FERROUKHI, Professeur reggaeton, Roxanne CASTEROT, Professeur hip-hop et Arthur ROJO, Professeur modern'jazz s'épanouissent dans la danse et pour certains vont même au-delà en se perfectionnant en classe "Espoirs".

 En témoigne de nombreux prix remportés lors des concours de danse , comme à Toulon et Carcassonne ou encore à la Grande Motte,  par plusieurs élèves  de Jazz’Art,  cette année avec même des satisfactions à un  niveau national, et international pour certains comme le montrent les résultats et ces récompenses qui sont le fruit d’un travail assidu de l’ensemble des élèves qui font la fierté de leurs professeurs.

Cécile, Directrice Artistique, diplômée d’Etat en danse depuis 2009, diplôme obligatoire et indispensable pour donner des cours, continue sans cesse à se former. Pour elle, la Danse  est devenu un métier, certes de passion, mais aussi un métier pour lequel des connaissances physiologiques, anatomiques, musicales, pédagogiques,  etc, sont nécessaires pour permettre un bon apprentissage des élèves. Car le niveau d'exigence que demande la danse est bien élevé et doit toujours être adapté par rapport à l'élève qui doit rester motivé pour progresser.

 "Je suis en demande constante d’une danse qui évolue toujours et souhaite donner l’envie aux élèves de se surpasser et de vivre ma citation préférée de Saint Exupéry « FAIS DE TA VIE UN REVE, ET D’UN REVE UNE REALITE … » qui est désormais la ligne de conduite de JAZZ’ART."

artiP1230509

artiP1230553

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Car Jazz'Art ,c'est plus de 130 danseuses et danseurs qui font partie de cette grande famille. Durant deux jours ils ont donné le meilleur d'eux mêmes pour présenter un spectacle excellent et époustouflant, dense et tonique, avec technicité et grâce, avec des solos et des duos, des groupes de tous les âges et de toutes tailles.

Ces vendredi et samedi soir, à la salle Nelson Mandela, dans laquelle il ne restait plus une place, tous les danseurs après avoir accueilli les spectateurs se sont amusés à traduire LE POUVOIR DES MOTS par la danse.

"Un voyage au milieu de l'expression Artistique et Corporelle avec un seul mot d'ordre pour les élèves : "s'engager par la danse".

Car si a parole, notre mode d’expression naturel possède un énorme potentiel,  le corps aussi à travers la danse permet à chacun de s'exprimer et de faire passer des messages. Notre langage corporel véhicule aussi notre pensée et les mots comme l'expression de notre corps que nous utilisons transmettent une vision du monde, un état émotionnel, une clarification. Ils encouragent, stimulent, menacent, désespèrent, trébuchent dans le vide… Le pouvoir des mots, le pouvoir des danses sont étroitement liés."

Ce dernier week-end, de nombreux messages sont passés avec un spectacle de très haut niveau et des chorégraphies évoluées réalisées par , des enchaînements rapides entre les différentes évolutions et une occupation maximale des espaces. Les séquences alternaient classique moderne et dans chacune d'entre-elles l'on était dans l'excellence ou tout proche car les jeunes élèves gardaient malgré leur haut niveau l'étincelle du plaisir et du naturel, une sensibilité et une expressivité bien communicative que le pouvoir de la danse insufflait au public.

Pour chacun et chacune, pas besoin de se synchroniser, tout avait été mémorisé, répété ... Pas de hasard, si le message était clair, si le spectacle était envoûtant, c'était grâce au travail de tous. artiP1230461

Et celui-ci, a certainement été bien conséquent car une fois que le spectateur était captivé il arrivait à se projeter sur scène, happé par l'énergie des élèves.

 

L'éventail des costumes magnifiques, des belles Méduses aux uniformes d'Harry Potter,  tout était réussi, comme du maquillage à la sonorisation

Et le choix des musiques et les jeux de lumière, ont magnifié ce pouvoir du langage de la danse pour que tout se passe à merveille.

Le public appréciait et le faisait savoir,  transporté par des prestations de très haut niveau. Les danseurs (ses) ont donc une nouvelle fois conquis des spectateurs fidèles et enthousiastes qui devaient,  comme des lecteurs ayant fini leur livre, revenir à la réalité tout en se disant qu'il serait bien bon de poursuivre le rêve, mais ils savent maintenant qu'il suffit d'en ouvrir un autre.

artiP1230426

artiP1230457

L'école rouvrira ses portes en septembre prochain, après une pause qui permettra à chacun de se ressourcer.
Infos :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon