Le festival "Chapeau les Artistes" toujours à la hauteur de sa réputation

Ces Mercredi 17 et jeudi 18 juillet, la 11ème édition du festival «Chapeau les Artistes » a accueilli, dans le cœur de Gigean, des acteurs, danseurs, circassiens, musiciens, poètes du mouvement et lecteurs enthousiastes.

chapP1550626

chap20190717_184806

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas mal de monde et même beaucoup pour cet événement avec de nombreux enfants pour participer à ce très beau Chapeau les artistes un festival qui a su faire sa place parmi ceux du Bassin de Thau et qui n'a pas de jumeau sur le territoire.
Avec une diversité culturelle étonnante et de grande qualité, les troupes font preuve d’originalité et souvent d’ingéniosité pour surprendre et captiver l’attention des spectateurs avec des ateliers pour les plus jeunes, de la magie et de la féerie, des pirouettes pour vous tenir en émoi, de la comédia et des costumes bigarrés, et pour finir souvent en apothéose.

Chacun sait se renouveler et l'équipe municipale organisatrice menée par Gaëlle Fallery, Adjointe au Maire de Gigean, Déléguée à la Culture et à la communication, sait trouver des perles rares et se remettre en question pour essayer d'étonner et de captiver un public assez hétéroclite.

Un festival pour les familles qui vous guidait dans des lieux confidentiels du cœur médiéval puis vous réunissait place Charles De Gaulle pour les temps forts des soirées,  pour vous restaurer autour de paellas ou de brasucades géantes.chapP1550655

Vous pouviez aussi vous désaltérer avant de mieux repartir et partager de bons moments dans la douceur de la nuit.

La ville fut de nouveau envahie par des artistes et des spectateurs pour le plaisir de tous avec un beau rendez-vous culturel qui a fait le bonheur des petits et des grands...


"Cette année la programmation, toujours différente d'un jour à l'autre, mettait l’accent sur des points d'actualité comme l'écologie, l'égalité homme/femme mais aussi les notions du fantastique, de l’éphémère et de l'équilibre." Précisait Gaëlle Fallery

Les artistes, originaires en grande majorité de notre région, nous réservaient de nombreuses surprises en restant proches et à l'écoute de leur public.

 Pour les 11 ans du festival Chapeau les Artistes la municipalité a proposé une programmation éclectique et riche de spectacles pour tous, toujours gratuits. Aussi les rues gigeannaises et petites places secrètes sont devenues le théâtre de l’insolite.chapP1550650


De Gyrinus avec les tribulations de Caro et ses centaines d'images mises en mouvement, au Rockabul pour les plus petits, les attractions étaient multiples et avec «Le Bolly Circus » qui a captivé des spectateurs par leurs danses, avec Le Nautilus Express et son théâtre de rue pluridisciplinaire.

Tout avait été pensé pour que le cœur de Gigean reste en mémoire.


Le parvis de la Mairie et le jardin public ont été l’espace de toutes les folies : celle  des Rois singes avec leur variation sur ligne, celle de la Compagnie Surprise avec son 'Ile aukif"» avec en fil rouge les ateliers "Cirque " de Kerozen et Gazoline qui s'est même produit en spectacle le 17.


Durant les deux jours, de 18h à 20h, des animations ludiques ont été proposées mais avec des spectacles qui savaient par leur qualité , par leur côté intellectuel ou humoristique, décalé, fantastique ou irrévérencieux séduire le public
La municipalité tient à remercier les services techniques de la ville pour leur implication sans faille, l’association qui a tenu la buvette ainsi que tous les bénévoles qui ont œuvré pour que ce festival se déroule dans les meilleures conditions.

Des rencontres et des échanges autour de ce laboratoire d'idées avec18 compagnies et 23 rendez-vous. Félicitations.

chapP1550639

CHAP1550619

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://chapeaulesartistes.ville-gigean.fr/

 


C’est entre 1500 et 2000 festivaliers qui ont été conquis par une programmation engagée, variée et de qualité.

 

Un festival qui s'enrichit chaque année et surprendra de nouveau le public lors de la prochaine édition, sans aucun doute! En 2020...

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon