Pour Météo France : des records d'ensoleillement sur l'Ouest pour juillet 2019

Si le mois de juillet a été chaud à l'échelle nationale (anomalie moyenne de +2,4 degrés à l'échelle nationale), marqué par l'exceptionnelle canicule du 21 au 26 juillet, il a également été bien plus ensoleillé que la normale sur l'ensemble du pays. Sur certaines régions de l'ouest du pays, l'ensoleillement y a été plus exceptionnel, avec des cumuls mensuels souvent records (Figure 1).

Cumuls de durée d'ensoleillement pour le mois de juillet 2019 en France métropolitaine 
Figure 1 : cumuls de durée d'ensoleillement pour le mois de juillet 2019 en France métropolitaine - © Météo-France

Sur l'ensemble du mois, l'ensoleillement a été excédentaire sur la totalité du pays (Figure 2). Si l'excédent se limite généralement entre 10 et 25 % sur une moitié sud du pays, il atteint déjà généralement 25 à 40 % sur un grand quart nord-est.

 

Des valeurs encore plus remarquables ont été relevées sur une partie ouest du pays allant de la Bretagne à la basse Normandie mais également de la région Centre-Val-de-Loire à l'ouest de l'Île-de-France, avec des excédents généralement situés autour de 50 %, voire parfois au-delà.

Aussi, si les plages du débarquement ne sont pas aussi prisées durant l'été que celles de la côte aquitaine, l'ensoleillement y a été au moins aussi bon : on a relevé 326 heures 41 minutes de soleil à Caen sur le mois (établissant un nouveau record mensuel) contre 318h43 à Bordeaux ou 317h20 à Biscarosse. Autre illustration, le soleil a plus brillé à Gonneville près de Cherbourg (305h) qu'à Toulouse (296h24).

Le record caennais est un des nombreux nouveaux records établis, comme à Dinard, Rennes, Alençon, Angers, Le Mans, Bourges, Orléans ou Tours. Sans atteindre de telles valeurs historiques, des cumuls d'ensoleillement exceptionnels ont également été observés à Quimper (derrière 1990), Nantes (derrière 1971) et Paris-Montsouris, où avec 338h18, le cumul mensuel se situe juste derrière le mois de juillet 1959, qui détenait jusqu'à présent la très grande partie des records sur les villes pré-citées.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon