Focus sur des métiers « invisibles » de l’hôpital

Audrey PANIEGO, élève directrice à Sète, a choisi de mettre en avant lors du Tour de France des Hôpitaux 2019, le métier d’Ingénieur Biomédical
L’ingénieur biomédical de l’hôpital est chargé de la gestion de tous les équipements médicaux, que ce soit les matériels courants utilisés en services d’hospitalisation, les équipements plus techniques utilisés en réanimation ou au bloc opératoire ou les appareils d’imagerie comme les échographes ou les scanners.
Assisté d’une équipe de techniciens, l’ingénieur biomédical intervient tout au long du cycle de vie des équipements en tenant compte des budgets engagés et des réglementations en vigueur. Il assure le conseil technique de l’hôpital, prévoit les investissements avec les responsables médicaux, propose à la direction le plan annuel d’équipement et procède aux achats de matériel. Il gère et organise ensuite la maintenance des équipements, puis leur remplacement, voire leur destruction en fin de vie.
Aux HôpitauxdubassindeThau, cette fonction est assurée depuis 2 ans par M. Jérémy SIMON, jeune ingénieur qui a pris la succession de M. Serge VIGILANTE. Il travaille en lien avec le Président de la Commission des équipements biomédicaux, le Dr Jean ETTORI.

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon