Une étape supplémentaire dans l’organisation pour la prévention de la délinquance

Mardi 10 septembre, se sont réunis à Sète agglopôle méditerranée les représentants du Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance et Radicalisation (CISPDR), afin d’élargir la cellule de veille mise en place sur le territoire. Le CISPDR a été créé en 2017, afin de rassembler les divers référents des 14 communes représentants de la sécurité de notre territoire communautaire et de mieux en coordonner les actions de prévention.

 ploicCapture

Le nouveau chef d’escadron Mickael Dubreuil, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Pézenas, a notamment présenté à cette occasion sa prise de fonction en effectuant une monographie et un focus sur la délinquance concernant les 10 communes en zone de gendarmerie de Sète agglopôle méditerranée.

Ont également été abordés un constat de la délinquance sur l’ensemble du territoire en zone police nationale, municipale ou zone de gendarmerie, ainsi qu’un plan de vidéo protection, le fonctionnement du nouveau stand de tir territorial, la formation à la « gestion du stress et des conflits » et à la prévention  de la radicalisation, mais également l’appel à projet du Fonds Interministériel de la Prévention Délinquance et Radicalisation (FIPDR 2020).

"Le CISPDR est donc l’instance pivot de la coordination entre les acteurs locaux, les institutions et organismes publics et privés concernés, la Police nationale et municipale et les gendarmeries. Le Président du CISPDR, également Président de Sète agglopôle méditerranée, s’appuie sur le CISPDR qui, depuis un an et demi, a déjà fait un premier travail conséquent d’identification des problématiques, de solutions  apportées et de choix d’actions, reconnues, notamment sur la question de la prise en charge des violences conjugales et intrafamiliales, de la prévention de la délinquance et de la radicalisation."

"Le CISPDR fonctionne en groupes de travail thématiques, ainsi que cellules de veille élargies au territoire (2 par an), cellules de veille restreinte (5 par an) et d’une formation plénière (prévue en octobre). Il permet de mener un véritable travail partenarial, et d’être encore plus efficient pour solutionner certaines thématiques et avoir une vision globale des problématiques de sécurité sur le Bassin de Thau."

 

Dans ce cadre, le CISPDR bénéficiera d’ici octobre de 4 médiateurs de proximité dans les quartiers prioritaires. Ont été menés cette année un plan d’action en partenariat avec le commissariat de Sète pour améliorer l’accueil des victimes, ainsi qu’un chantier d’insertion en partenariat avec la MLIJ et l’association Passerelle, qui a permis entre autre de réaliser le bureau de l’intervenante sociale au sein du commissariat. 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon