Au Collège Via Domitia : dialoguer et (se)mobiliser pour « faire communauté » au service de la réussite de tous les élèves.

Pour cette rentrée scolaire 2019, bien que 80 % des personnels qui travaillent au collège Via Domitia n’aient pas changé, il faut noter que la direction de l’établissement est nouvelle avec Stéphane RUSSO comme Principal et Amandine ROY comme Principale Adjointe.

L’on peut aussi préciser que l’établissement accueille 8 nouveaux surveillants (AED) dans le service de vie scolaire géré par Patricia GONDRAN – CPE qui était présente l’an dernier.principalP1280490

Pour les professeurs,  2 nouvelles enseignantes en espagnol, 1 nouveau en lettres, 1 nouveau en éducation musicale, une nouvelle en anglais, 1 professeur stagiaire en EPS.

Du côté des effectifs, notons 754 collégiens (moins trois par rapport à 2018) et 89 personnes au total, 12 personnels d’éducation, 50 professeurs, 5 AESH, 4 personnes santé sociale et orientation, 11 personnels techniques, 7 personnels administratifs…

Les classes :

Les 754 élèves accueillis, dont 675 demi-pensionnaires et 79 externes, répartis dans 27 divisions :

  • 7 divisions en 6ème avec 178 élèves.
  • 7 divisions en 5ème avec 206 élèves.
  • 7 divisions en 4ème avec 199 élèves
  • 6 divisions en 3ème avec 172 élèves.

Pour Stéphane RUSSO, en ce qui concerne sa carrière dans l’Education Nationale tout a commencé en tant que Professeur des Écoles à l’Ile de la Réunion en 1991. Il fut rapidement Directeur d’école mais fut mis à disposition auprès des Francas (….)

Il arrivait dans l’Hérault il y a une quinzaine d’années, comme Directeur d’école à Villeneuve-lès-Maguelone, avant d’assurer la direction des FRANCAS de l’Hérault.

(Fédération nationale laïque de structures et d’activités, les Francas ont une vocation indissociablement éducative, sociale et culturelle. Ils agissent pour l’accès de tous les enfants et les adolescents à des loisirs de qualité, en toute indépendance et selon le principe fondateur de laïcité. La Fédération nationale des Francas est reconnue d’utilité publique. Elle fait partie des associations complémentaires de l’Enseignement public, acteur incontournable pour l’animation des activités extra et périscolaires…)

En 2009, après avoir passé le concours de Personnel de direction, il sera durant 3 ans Principal Adjoint à Villeneuve-Lès-Maguelone, puis le Principal du Collège Emmanuel Maffre-Baugé à Paulhan. Et cette année, il a été nommé à la direction du collège de Poussan, un poste qu’il avait demandé, suite au départ à la retraite de François RUIZ.

« Depuis ma prise de fonction, au cours d’échanges avec les personnels et les associations de parents d’élève, j’ai pu me rendre compte qu’il y avait des chantiers intéressants à poursuivre et à mener qui seront l’occasion de développer des projets en direction des élèves. »

Pour aller dans ce sens, il est épaulé par Amandine ROY, Principale Adjointe, qui a débuté dans l’Éducation Nationale, elle aussi, comme Professeur des Écoles, près de Paris.

Après 15 ans d’enseignement, durant 7 ans, elle sera Conseillère pédagogique dans la Circonscription de Béziers Nord, ce qui lui assure une bonne connaissance du milieu rural et de l’accompagnement d’initiatives pédagogiques et éducatives, entre autres.

Tous les deux souhaitent assurer un pilotage de proximité pour renforcer le lien avec les personnels, les élèves et à leurs parents.

Dans ce sens, Mme ROY pilotera cette année les niveaux 6ème et 4ème, alors que M. RUSSO prendra en charge les niveaux 5ème et 3ème et, l’année suivante ils suivront les « cohortes » d’élèves pour rester en relation avec ceux-ci.

Cette rentrée se fait dans le contexte du « plan Vigipirate renforcé » toujours encours. L’établissement reste vigilant et préparera les élèves à des dispositions particulières au cours d’exercices.

Les classes permettant de s’ouvrir aux Langues et sur le Monde se poursuivront avec des voyages scolaires et des échanges. L’apprentissage des langues, en option, concernent les LCA (culture-ancienne) avec du latin et les LCE (cultures-européennes) avec de l’italien et de l’espagnol…

Il faut préciser qu’au niveau national, il y a continuité des objectifs depuis 3 ans. Ceux-ci se précisent peu à peu : « Ensemble pour bâtir l’École de la confiance et inclusive. »

Il s’agit donc de porter une attention soutenue aux élèves à besoins éducatifs particuliers. Différencier l’approche en fonction des enfants permet de mieux les aider pour aller plus loin.

Le Projet académique qui vient d’être renouvelé, va dans ce sens en ambitionnant de :

  • permettre à tous les élèves de mieux maîtriser les savoirs fondamentaux…
  • permettre d’être mieux accompagnés vers leur avenir…
  • rassembler les Français autour de leur école avec les parcours éducatifs…

(http://www.ac-montpellier.fr/).

Pour ce faire 3 axes sont affirmés : des valeurs pour l’Académie, une Académie performante et coopératrice, une Académie proche et innovante en faveur de l’élévation du niveau des élèves et du désir d’apprendre en confiance… Avec des mots clés pour guider les actions et les initiatives à poursuivre, à développer et  (ou) à inventer dans les collèges.

Monsieur RUSSO, de son côté, ambitionne que le projet d’établissement du collège Via Domitia lors de sa construction, mobilise toutes les personnels, quelle que soient leurs missions. Deux demi-journées seront programmées à cet effet.

« Après un état des lieux, des familles aux collégiens, avec la participation de tous les personnels, des Fédérations de parents d’élèves, du Maire, des représentants du Département chacun aura l’occasion de s’exprimer. Car le temps est un allié : à partir des constats, en fonction des besoins, des ressources, nous définirons ensemble des actions à mettre en place pour que les élèves, les familles et les personnels vivent bien le collège. »

Ainsi, le conseil de vie collégienne aura à se prononcer sur les initiatives à développer.

Il sera composé de 12 élèves et 12 adultes, des enfants élus et des représentants de classe.

Il sera également installée une commission numérique pour que chacun.e, adultes et collégiens, puisse acquérir la maîtrise réelle de ces pratiques dites nouvelles mais qui seront leur quotidien plus tard. Cela devrait aller de pair avec l’installation de la fibre optique à Poussan avec la possibilité de créer et de développer un média du collège (Web Radio, TV ou journal).  En principe c’est prévu pour 2020…

Et Monsieur RUSSO rajoute : « Les équipes que Mme Roy et moi-même avons rencontrées ont envie d’ouvrir certains chantiers qu’ils ont brossés au cours d’un temps de diagnostic partagé qui leur avait été proposé lors de leur journée de rentrée, autour de quelques priorités : cohérence et cohésion, dialogue et représentation, écoute et considération, alliance éducative… Cette rencontre a débouché sur des propositions autour de la confiance et du dialogue car la communauté éducative doit pouvoir donner une place à chacun.e en toute légitimité (chacun a sa place) et en responsabilité (chacun à sa place)… C’est ainsi que tout sera fait pour que les acteurs de la communauté éducative composent, afin de donner du sens aux actions, de l’envie pour tous. »

« Car positiver permet d’avancer. »

Et Monsieur le Principal conclut : « Notre souhait est d’associer les collégiens dans certaines réflexions et décisions qui les concernant, notamment sur les questions relatives à l’aménagement du temps, des espaces et des relations en les responsabilisant afin qu’ils acquièrent progressivement des connaissances et des compétences et la culture qui leur seront nécessaires pour agir en toutes responsabilités dans l’avenir ».

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon