Forum Sport & Santé

Forum Sport & Santé organisé par le quotidien « Le Monde » et « Sète Agglopôle Méditerranée » qui se déroulera aux Thermes de Balaruc-les-Bains le jeudi 6 février prochain, de 9h à 17h.

PROGRAMME

9h : Ouverture du Forum

Par le Président de Sète Agglopôle Méditerranée et Gilles van Kote, Directeur délégué du Monde

9h15 : Réconcilier les jeunes et l’activité physique

Comment lutter contre l’attraction des écrans et redonner aux enfants et aux adolescents le goût du sport ?

Avec Stéphane Arias, directeur régional de l’Union du sport scolaire (UNSS), François Carré, cardiologue du sport et membre du collectif Pour une France en forme, Sébastien Ratel, maître de Conférences en physiologie de l’exercice – UFR STAPS, David Thivel, chercheur et membre du comité scientifique de l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (onaps)

10h30 : Coup de projecteur sur le Grand Défi Bougez Vivez

Avec Florence Cousson-Gélie, directrice scientifique à l’Institut du Cancer de Montpellier

10h45 : Pause

11h00 : Intermède « YOGIST »

11h10 : Natation pour tous : une question de moyens ?

L’augmentation du nombre de noyades en France en 2018 remet la question de l’apprentissage de la natation à l’ordre du jour. Le ministère des sports a réagi en lançant l’opération Aisance aquatique mais les moyens et infrastructures sont-ils suffisants pour apprendre à nager à tous les enfants ?

Avec Bernard Dalmon, trésorier de la Fédération française de natation (FFN), Christèle Gautier, cheffe de projet Stratégie Sport Santé au Ministère des sports, Axel Lamotte, secrétaire général du Syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs (SNPMNS), un représentant du monde scolaire.

12h30 : Pause déjeuner

13h50 : Intermède « YOGIST »

14h00 : Après la blessure, le temps de la réathlétisation

Entre le coup d’arrêt constitué par la blessure et la reprise de l’entraînement et de la compétition, la phase de la réathlétisation, longtemps négligée, est cruciale. Elle pose notamment la question de la relation entre l’encadrement sportif et le staff médical.

Avec Pierre Vaultier, double champion olympique de snowboardcross, Anne-Laure Morigny, préparatrice physique en charge de la réathlétisation et de la prévention des blessures à l’Insep (INSEP), Marine Tanguy, chargé de projet à la mairie de Balaruc-les-Bains, Guilhem Guirado, joueur de rugby (sous réserve).

15h15 : Pause

15h30 : Faire de Paris 2024 un tremplin pour le sport santé

Avec le lancement de sa stratégie Bouger Plus, le comité d’organisation Paris 2024 montre son intérêt pour le sport santé. Mais au-delà des déclarations d’intention, comment faire pour que les Jeux olympiques contribuent concrètement à développer l’activité physique chez les Français ?
Avec Marie Barsacq, directrice « Impact & Héritage de Paris 2024, Jackie Benoist, médecin CROS Occitanie, Christèle Gautier, cheffe de projet Stratégie Sport Santé au Ministère des sports, Joana Ungureanu, Manager du programme « Bouger plus Paris 2024 ».

17h00 : Conclusion

JE M’INSCRIS

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon