Punaises de lit, comment s'en prémunir, comment lutter lorsqu'elles sont là ?

Depuis les années 1990, on observe une recrudescence mondiale des infestations de punaises de lit. Chambres d'hôtel, auberges de jeunesse, gîtes de montagne, logements collectifs, habitats particuliers, foyers d'hébergement, maisons de retraites, prisons, hôpitaux, trains de nuit, bateaux de croisière... et aucune grande ville ne semble épargnée.

Résultat de recherche d'images pour "punaise de lit photo"

Les punaises de lit se nourrissent la nuit de sang humain. Elles sont attirées par les vibrations, la chaleur, les odeurs et le gaz carbonique dégagés par les individus. On les trouve surtout dans les chambres à coucher (matelas, sommiers et cadres de lit) mais elles vivent aussi dans d'autres endroits sombres et calmes (canapés de salon, fissures des murs et du plancher, arrière des tableaux, rideaux). Elles peuvent également investir la machine à laver si elles y ont été apportées par du linge contaminé et si le lavage est toujours effectué à l'eau tiède.

Comment les identifier ?

Ces insectes sont visibles à l'œil nu, ils mesurent de 4 à 7 mm à l'âge adulte. Leur corps est plat, de forme ovale (tel un pépin de pomme) et de couleur brune (rougeâtre après un repas). Ils sont dépourvus d'ailes et ne sautent pas mais se déplacent très rapidement.

Comment détecter l'infestation ?

La contamination se constate principalement par la présence :

  • de lésions sur la peau dues aux piqûres, prenant la forme de taches rouges en relief de 5 mm à 2 cm avec, en leur centre, un point rouge hémorragique ou une vésicule de liquide clair. Elles sont responsables de démangeaisons plus marquées le matin que le soir. Elles se situent généralement sur les parties du corps découvertes pendant la nuit : bras, jambes, dos, cou ;
  • de petites taches noires de 1 à 3 mm sur les draps, le matelas, le sommier et/ou les murs de la pièce correspondant aux déjections des insectes ;
  • de traînées de sang sur les draps consécutives à l'écrasement des punaises pendant le sommeil de la personne.

Que faire en cas de piqûres ?

Les punaises de lit ne présentent aucun risque de transmission d'agent infectieux (virus, bactérie, parasite...). La personne atteinte peut se laver normalement mais elle doit éviter de se gratter. Les piqûres peuvent disparaître spontanément au bout de 10 jours. Cependant, elles causent parfois des atteintes dermatologiques ou allergiques nécessitant une consultation médicale.

Comment s'en débarrasser ?

  • si la contamination a eu lieu lors d'un voyage, déposez vos bagages sur une surface dure loin des endroits où les punaises pourraient nicher ;
  • lavez à au moins 60o vos vêtements immédiatement. Lavez également la valise à la même température ;
  • mettez les objets non lavables dans le sèche-linge et faites un cycle d'au moins 30 minutes à la plus forte température possible ;
  • lorsque cela est possible, mettez les objets au congélateur à -20o au minimum pendant 48 heures ;
  • ne jetez pas, sans qu'ils aient été traités, vos meubles infestés (matelas, fauteuil...) car ils pourraient contaminer d'autres personnes ;
  • passez l'embout fin de votre aspirateur sur votre matelas, votre lit et les objets environnants (table de nuit, rideaux, livres, etc.). Emballez le sac de l'appareil hermétiquement et jetez-le dans une poubelle extérieure, puis nettoyez votre aspirateur ;
  • pour traiter les recoins et tissus d'ameublement, ayez recours au nettoyage à la vapeur à 120o qui détruit les insectes ;
  • bouchez les fentes et les fissures sur les murs, derrière les plinthes et sur les cadres de lit en bois ;
  • enlevez ou recollez le papier peint qui se décolle ;
  • refixez si besoin les plaques des interrupteurs.

N'hésitez pas à contacter un spécialiste de la lutte antiparasitaire ou les services d'hygiène de votre mairie.

  Attention :

Évitez d'improviser un traitement chimique qui pourrait disperser les punaises, aggraver le problème et favoriser l'apparition d'une résistance des parasites au traitement.

Comment éviter l'infestation ?

Soyez vigilants lors d'un voyage, d'un déménagement, de l'introduction dans votre domicile de vieux meubles, de livres ou d'objets d'occasion. Contrôlez régulièrement les endroits où les insectes seraient susceptibles de s'installer.

  À savoir :

Pourquoi cette recrudescence ?

Ces insectes vivaient déjà aux côtés des hommes il y a plusieurs milliers d'années avant de disparaître de notre vie quotidienne dans les années 1950. La recrudescence serait liée notamment à l'arrêt de l'utilisation systématique d'insecticides toxiques (DDT) employés après-guerre contre les nuisibles. De nos jours, ces produits dangereux sont interdits dans la lutte contre les insectes. Cette situation est également liée à l'accroissement du commerce international et des voyages.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon