Les « Campus connectés » se déploient en Occitanie

Après Carcassonne, Le Vigan et Cahors en 2019, Saint-Gaudens, Foix et Espalion accueilleront en septembre 2020 des « Campus connectés », une innovation fortement appuyée par la Région.
Tous offriront aux jeunes des formations universitaires de qualité et de proximité, hors métropoles.

Se former près de chez soi, c'est possible en Occitanie avec les campus connectés qui se développent sur tout le territoire
Se former près de chez soi, c’est possible en Occitanie avec les campus connectés qui se développent sur tout le territoire

Favoriser l’accès des jeunes Occitans à des formations universitaires près de chez eux, c’est l’ambition des « Campus connectés », expérimentés depuis la rentrée 2019 par la Région, le ministère de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation, les universités et les collectivités locales. Si Carcassonne, Le Vigan et Cahors ont ouvert le bal à la rentrée 2019, trois nouveaux sites s’ajouteront au réseau occitan en septembre 2020. Portés par la ville de Saint-Gaudens avec le Pays Comminges Pyrénées, le Département de l’Ariège avec l’Association pour le développement universitaire, et la ville aveyronnaise d’Espalion, ces « Campus connectés » seront accueillis dans des locaux du lycée Bagatelle de Saint-Gaudens, du Centre universitaire Robert Naudi de Foix et du Pôle économique d’Espalion. Pour accompagner le déploiement des « Campus connectés », la Région a décidé fin juin une subvention globale d’environ 300 000 € pour l’aménagement des locaux, l’achat de mobiliers et matériel informatique.

Trop de jeunes renoncent à poursuivre des études pour ne pas s’éloigner de leur famille ou à cause des coûts du logement et des déplacements, regrette Carole Delga. Ces Campus connectés conjuguent vie sociale et familiale avec les études. Grâce à des formations de qualité, proches, hors des métropoles, ils réduisent les inégalités sociales et favorisent l’accès à la formation et l’emploi.

Un Campus connecté associe les outils numériques de formation à distance, un tiers-lieu de regroupement et l’accompagnement d’un tuteur pour éviter le « décrochage ». Il donne accès à un bouquet de licences ou de BTS proposés par les Universités d’Occitanie, d’autres régions ou le Centre national d’enseignement à distance. L’augmentation des effectifs sur les premiers sites ouverts à Carcassonne et au Vigan en prouve l’intérêt. Le réseau des campus connectés devrait s’étendre en Occitanie : une dizaine de projets dans le Gard, la Lozère, l’Aude, l’Hérault, les Hautes-Pyrénées, le Tarn et l’Aveyron pourraient être candidats à l’appel à projets « Campus connectés » au second semestre 2020 ou en 2021.

 
 

En savoir plus

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon