Ocean hackathon - Les inscriptions sont ouvertes !

Ocean Hackathon Sète agglopôle méditerranée – 2020
 Les inscriptions sont ouvertes, rejoignez une équipe !

Ocean Hackathon®, c’est 48h non-stop pour développer en équipe un prototype et réfléchir à son usage, le tout à partir de données numériques variées liées à la mer. A l’issue du weekend, une équipe sera élue pour participer, à Brest, à la finale de ce concours international et gagnera peut-être l’un des prix offert par les ambassadeurs de l’événement. Au niveau international, 16 villes sont engagées avec 178 défis.

Cette année, Sète agglopôle méditerranée et son conseil de développement vont co-organiser la 2e édition locale qui aura lieu du 9 au 11 octobre 2020, à la station marine de Sète. Cette édition 2020 compte 12 défis, les candidats peuvent s’inscrire dès maintenant sur l’un de ces 12 défis.

 

THAUCapture
 
Les 12 défis engagés :

 

Défi n° 1 : « Art et chalutage »

 

Immerger des sculptures produites par des artistes locaux pour créer un sentier sous-marin qui empêcherait le chalutage et favoriserait le repeuplement marin de la côte.

 

Défi n°2 « Blue waves corparation : recyclage, électricité verte, prévention de l’érosion ma-ritime »

 

Création d’une société coopérative de fabrication et pose de caissons rotomoulés en plastique re-cyclé. Les caissons sont installés au large des plages afin de prévenir l’érosion due à la houle et utiliseront cette houle pour produire ponctuellement de l’électricité verte.


Défi n° 3 : « La cité des poissons »
 
L’art au service de la biodiversité. La cité des poissons est un projet dont l’objectif est double : construire des sculptures immergées conçues pour favoriser la reproduction des espèces marines et permettre au grand public de découvrir la biodiversité aquatique.
 
Défi n° 4: « Passadoc », faire connaître les archives en les rendant ludiques
 
Le bassin de Thau qui regorge de trésors et est ouvert sur la Méditerranée, mériterait d’être plus connu. Faire connaître les archives (histoire, patrimoine et traditions) en les rendant ludiques. Trans-mettre nos valeurs à travers nos archives et rendre l’expérience ludique.
 
Défi n°5 « Aquaresponsable : application mobile pour aquariophiles »
 
Le commerce d’animaux marins vivants pour les aquariums est une activité commerciale mondiale majeure. Cependant, les pays d’où proviennent la plupart des espèces ne sont que très peu régle-mentés. Ce défi permettrait de favoriser la réduction de l’impact écologique du commerce d’espèces marines d’ornement, tout en assurant une stabilité socio-économique des pays exportateurs et des éleveurs européens.
 
Défi n° 6 « De l’autre côté de la vague », espace immersif
 
Conception d’un espace immersif pour amener la mer au sein d’un foyer. Cet espace devra être équipé de différents stimulus : visuel, sonore, olfactif et tactile. L’objectif est de permettre aux per-sonnes habitant loin de la mer de pouvoir y accéder sans sortir de chez eux.
 
Défi n°7 « La guinguette volante »
 
Concevoir de manière participative un espace de type guinguette dont l’objectif est de démocratiser l’accès à la mer pour les publics non-initiés. Le ton de cette guinguette sera festif et convivial. Elle sera démontable, mobile, lieu d’échanges citoyens et de redécouverte de notre littoral.
 
Défi n° 8 « Smart planet, le Pokémon Go qui fait du bien aux océans »
 
Cette application dédiée à la collecte ludique des déchets éveillera la conscience collective à la protection des mers et des océans. En flashant les déchets collectés, les participants se verront attribuer des points calculés à partir du poids et du type de déchet qui seront valorisés auprès d’en-treprises éco-engagées.
 
Défi n° 9 « Quel système d’information de la qualité de l’eau des milieux lagunaires et cô-tiers? »
 
Quels critères, quels éléments, quelles familles de molécules rechercher? Pour quelle utilisation? Pour quel public? Quelle organisation de collecte des données, d’analyse et de diffusion des ré-sultats? Proposer des réponses architecturales et numériques complémentaires aux réseaux déjà existants, tel est le défi!
 
Défi n° 10 « Evaluation « coût/bénéfice » d’un atténuateur de houle innovant à vocation éco-logique et touristique »
 
Récifs artificiels multifonctions et innovants, immergés et assemblables au cas par cas, conçus pour atténuer l’énergie de la houle, optimiser le rôle des ouvrages de protection du littoral déjà existants, apporter des solutions biomimétiques de restauration écologique et proposer des activités sportives et touristiques nouvelles.


Défi n°11 « TsunamIdO »

 

Le phénomène de tsunami est théoriquement possible en Méditerranée. L’urbanisation littorale, très dense sur le sud-est de la France, aggrave l’exposition des populations à ce risque qui est qualifié de «modéré». Dans le domaine de l’environnement, il est question de capteurs surveillant la qualité de l’air, la température... et pourquoi pas les variations du niveau de la mer ?

 

Défi n° 12 « Elevage aquacole »

 
Objectif zéro rejet : réduire les impacts, optimiser l’énergie dans les élevages aquacoles marins. Le circuit d’élevage résultant de ce projet réduira les consommations d’intrants et les productions de rejets. Il améliorera le bien-être des animaux en garantissant une meilleure stabilité des paramètres physico-chimiques et une gestion contrôlée des pathologies.
 

 

Comment s’inscrire dans une équipe ?
 
Pour vous inscrire, rien de plus simple, il suffit de se connecter à l’adresse suivante:
 
https://www.campusmer.fr/Ocean-Hackathon_-Ocean-Hackathon_-2020-3367-1306-0-0.html
 
de cliquer sur carte puis sur « Sète » et de suivre les indications.
 
Les inscriptions sont gratuites.   
 
Renseignements au 04 67 46 47 97 ou 06 42 52 80 81

 

 

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon