Faits Divers à Cette, le volume 2 écrit par Christian Lagarde

La date de sortie du livre approche.

adivbnCapture

Toutes les semaines vous êtes très nombreux à apprécier un article de Christian Lagarde sur des faits divers qui se sont déroulés à Cette (Sète) . Pour cela il vous suffit d'aller sur la page de Christian Lagarde : https://www.facebook.com/faitsdiversacette

Il y a presque trois ans il avait publié un premier volume rassemblant de très nombreux "Faits divers" s'étant déroulés à Sète et depuis il en a vendu plus de 950 tandis que sa page Facebook dépasse les 3400 amis. Un grand succès qui ne se dément pas.

D'autant que pour Christian, Sétois ayant travaillé dans une banque, cela a débuté par une passion pour l'histoire de Sète en se disant qu'il pourrait ainsi permettre à de nombreux lecteurs de découvrir la vie de leurs grands-parents. Soutenu et poussé par Gustave Brugidou, Président de la Société d’Etudes Scientifiques de Sète et sa Région, il se mettra à écrire tandis que pour les illustrations, si Gustave B lui en confie de nombreuses, il les recherche ou on les lui confie.

adiv22CaptureChristian précise : "Les faits divers ne sont pas que de simples anecdotes. Ils sont, et ont été de tout temps, le témoin de la réalité d'une société, de sa façon de vivre, ses mœurs, son état d'esprit.

On retrouve dans cet ouvrage quelques extraits choisis de faits divers du temps où Sète s'appelait encore Cette. Ecrites dans le style de l'époque, mélange de grandiloquence et de réalisme, et dans le respect des opinions des journalistes d'antan, ces chroniques nous surprennent et nous choquent parfois, mais nous instruisent toujours sur les conditions de vie de nos ancêtres.

Des naufrages, des rixes, des querelles d'amoureux, des drames, la misère du petit peuple, la gouaille des femmes de rue, la détresse des filles-mères, l'ingéniosité des monte-en-l'air, tout cela, illustré par des photos d'époque, dessine notre ville du temps de nos grands et arrière-grands-parents. Une foule de petits personnages écrivent la petite histoire de Sète, et parfois, rejoignent la grande histoire…"

Et Christian rajoute : "Je suis un artisan de l'écriture, je tape tous mes articles à partir d'anciens articles de presse à partir desquels je me documente, je fais des recherches, des synthèses en respectant toujours le travail des journalistes de l'époque. Et si la préface de son second livre est signé par Philippe Sans, ce n'est pas un hasard."

Il tient à rester local, d'ailleurs ce second tome a été réalisé de A à Z à Sète même pour son impression.

Vous trouverez dans ce second volume bien consistant, 85 articles mais aussi de nombreuses brèves qui vous replongeront dans la vie de Cette, autrefois.

Ce 2ème tome sortira donc officiellement le samedi 5 décembre 2020 à Sète et vous pourrez dès ce jour-là le découvrir et l'acheter à la Nouvelle Librairie Sétoise, à l'Echappée Belle, à la librairie Catholique, à Auchan, mais aussi dans les points presse de la ville : à la Singulière, à la Civette, aux Halles et Av Victor Hugo.

Enfin vous pouvez le commander par mail auprès de Christian Lagarde : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>

Sa page Facebook :https://www.facebook.com/faitsdiversacette

adivCapture

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon