échos

Bus : création d’une ligne pour accéder au nouveau Conservatoire

Sète Agglopôle Méditerranée - Archipel de Thau

* Une partie de l’itinéraire sera cependant provisoire (desserte de l’espace Saint-clair et du Quai des Moulins). Dans l’attente de la construction du Pont de l’entrée Est qui reliera le Quai des Moulins à l’avenue G. Martelli qui permettra ainsi de  desservir l’avenue de Montpellier (arrêts Mas Coulet et G. Martelli). L’arrêt Espace Saint-Clair ne sera donc plus desservi. 

  • Sète agglopôle mobilité

  • Quai de la Résistance Passage le Dauphin

    34200 Sète
  • 04 67 53 01 01
  • Site officiel

Ce que l'on sait de l'attaque à Paris devant les ex-locaux de Charlie Hebdo

Deux personnes blessées à l'arme blanche au pied de l'ancien immeuble de Charlie Hebdo, en plein procès des attentats de janvier 2015: ce que l'on sait de l'attaque qui intervient dans un contexte de menaces accrues pour l'hebdomadaire satirique.

- Que s'est-il passé ? -

Peu avant midi vendredi, un homme muni d'un hachoir a blessé deux personnes, un homme et une femme, tous les deux âgés d'une trentaine d'années, près des anciens locaux du journal, rue Nicolas Appert, dans le XIe arrondissement de Paris.

"Leurs vies ne sont pas en danger, dieu merci", a déclaré le Premier ministre Jean Castex lors d'un déplacement sur les lieux.

Selon Paul Moreira, fondateur et co-dirigeant de l'agence de presse télé Premières Lignes, ils ont tous deux été blessés "au niveau du haut du corps", alors que l'homme a également été touché à la tête. 

Les deux victimes sont employées par la société de production Premières Lignes, installée dans la rue. Ils étaient en "pause cigarette" lorsque l'agresseur a surgi.

Poursuivre sur : https://actu.orange.fr/france/ce-que-l-on-sait-de-l-attaque-a-paris-devant-les-ex-locaux-de-charlie-hebdo-

AMÉNAGEMENT DES VOIES CONCHYLICOLES

Depuis le début de l’été, le Département de l’Hérault a lancé la dernière phase de travaux s’inscrivant dans le cadre de l’opération de requalification de la RD613. Ces travaux concernent l’aménagement des voies conchylicoles sur la section comprise entre le giratoire de la pépinière Filippi et les aires d’arrêt de Loupian.

Les objectifs principaux visent à améliorer le niveau de service de l’infrastructure par la création d’une contre-allée et la suppression d’accès directs sur la RD613. Le chantier s’est déroulé en plusieurs phases :

• 1re phase : réalisation une nouvelle voie permettant de relier les sections est et ouest de la zone conchylicole.
• 2e et 3e phases : élargissement des voiries existantes. La finalisation du chantier, jonction entre les phases 1 et 3, se fera dans un second temps, la présence de vestiges archéologiques ayant été mise en évidence dans l’emprise du projet routier. Les services de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) vont notifier des prescriptions afin d’engager des fouilles archéologiques plus approfondies dans ce secteur. A l’issue de ces fouilles, et à la finalisation des travaux, il n’y aura plus d’accès à la RD613 en dehors du giratoire côté ouest et des aires d’arrêts de Loupian côté est.Ce sera la fin d’un chantier de près de 14 millions d’euros financé à 100% par le Département de l’Hérault

Coronavirus : dernier point de situation en Occitanie

L’Agence Régionale de Santé recense, ce vendredi 25 septembre, 349 personnes hospitalisées (dont 98 en réanimation) et 581 décès constatés en établissements de santé.

Prochain Bulletin d'information mardi 29 Septembre.
Pour pouvoir comparer :

Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : vendredi 25/09/2020

Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : mardi 22/09/2020

Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : vendredi 18/09/2020

Si vous souhaitez apporter votre contribution à la protection du littoral, vous êtes les bienvenus à Frontignan, ce dimanche 27

Si vous souhaitez apporter votre contribution à la protection du littoral, vous êtes les bienvenus à Frontignan, ce dimanche 27 septembre, de 9h à 12h, pour participer à une opération de collecte de déchets.
Point de rendez-vous : Le Poisson Glouton, Plage des Aresquiers.
(Parking Saint - Eugène - GRATUIT).
Sète agglopôle, partenaire de l'événement, assurera le traitement des déchets récoltés. Sacs et gants fournis. Port du masque obligatoire.
+ d'info au 06 82 57 63 50 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
L’image contient peut-être : une personne ou plus, océan et plein air, texte qui dit ’DE Je nettoie ma plage. DIMANCHE 27 SEPT. DE 9H00 À 12H00 POINT DE RASSEMBLEMENT LE POISSON GLOUTON LA PLAGE DES ARESQUIERS PARKING GRATUIT PORT DUMASQUE OBLIGATOIRE MARCHEURS NAGEURS PLONGEURS SONT LES BIENVENUS SACS ET GANTS FOURNIS www.iloveplanet.fr UN ÉVÉNEMENT EN PARTENARIAT AVEC ESASSOCIATIONS SWIM4SEAE CETASETE. rg) Frontignanla Peyrade Sète aGGL OPÔLe ACHEE ARCHIPELDETAU méditerranée’

Attaque à Paris, deux journalistes blessés, deux suspects interpellés

• Un homme et une femme ont été blessés à l'arme blanche, vendredi 25 septembre à Paris dans le 11e arrondissement, près des anciens locaux de Charlie Hebdo. Il s'agit de deux journalistes de la société Premières Lignes, qui travaillent pour l'émission "Cash investigation" de France 2. Leur vie n'est "pas en danger", selon le Premier ministre Jean Castex, qui s'est rendu sur place. Ils ont été attaqués vendredi en fin de matinée, alors qu'ils prenaient une pause cigarette.
• Deux suspects ont été interpellés.
• Le Parquet national antiterroriste a été saisi. 
• Cette attaque survient alors que se tient à Paris le procès des attentats de janvier 2015, dont celui contre Charlie Hebdo.

 

Cinq hommes, nés entre 1983 et 1996, ont été placés en garde à vue vendredi dans l'enquête antiterroriste sur l'attaque au hachoir à Paris, devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, a appris l'AFP de source judiciaire.

D'après cette source, ces cinq hommes ont été interpellés à Pantin (Seine-Saint-Denis) par les enquêteurs lors d'une perquisition à l'un des domiciles supposés du principal suspect de cette attaque. Ces cinq gardes à vue s'ajoutent à celle du principal suspect et d'un autre homme, interpellées juste après l'attaque.Au JT de France 2, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, apporte des informations sur l'identité de l'auteur de l'attaque. "Il n'était pas spécifiquement connu des services de police pour le renseignement, pour la radicalisation - il n'était pas fiché S, il n'était pas fiché FSPRT (fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, NDLR). Il était arrêté il y a un mois pour un port d'arme - un tournevis, manifestement. Un rappel à la loi lui a été donné. Il était encore mineur. On connaît encore difficilement son identité, on n'a pas de pièce d'identité. Il va falloir attendre encore quelques heures pour en connaître davantage sur lui", explique-t-il.

Poursuivre sur https://actu.orange.fr/france/paris-attaque-a-l-arme-blanche-pres-des-anciens-locaux-de-charlie-hebdo-3-blesses-magic-

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon