échos

Aides à l'embauche pour un contrat d'apprentissage

Nouvelle aide à l'embauche et prolongation des aides en faveur de l'alternance

Une nouvelle aide exceptionnelle est créée pour l'embauche de demandeurs d'emploi de longue durée. Elle s'applique aux contrats signés entre le 1er novembre 2021 et le 31 décembre 2022.

Les autres aides exceptionnelles à l'embauche en faveur de l'alternance sont prolongées jusqu'au 30 juin 2022.

Une aide exceptionnelle de 5 000 € ou 8 000 € est accordée pour la 1re année des contrats signés entre juillet 2020 et décembre 2021, selon des conditions d'âge et d'effectifs. L'aide unique à l'embauche d'un apprenti concerne les contrats conclus soit entre janvier 2019 et juin 2020, soit à partir de janvier 2022. Elle est versée chaque année pendant 3 ou 4 ans selon la durée du contrat . Elle s'élève à 4 125 € la 1re année, puis 2 000 € la 2e année, et 1 200 € les 3e et 4e années.

Il faut remplir les 2 conditions suivantes :

  • Le contrat doit être signé entre  juillet 2020 et juin 2022
  • Le diplôme ou le certificat professionnel préparé en contrat d'apprentissage ne doit pas être supérieur au niveau Bac +5
    • 5 000 € maximum pour la première année si l'apprenti est mineur
    • 8 000 € maximum pour la première année si l'apprenti est majeur

      L'aide est accordée et versée automatiquement après que l'employeur ait transmis le contrat d'apprentissage signé à son Opco.

      L'employeur envoie par le suite sa déclaration sociale nominative (DSN) et mentionne les informations concernant cette nouvelle embauche.

      L'aide est versée à l'employeur chaque mois lors de la 1re année du contrat d'apprentissage.

      Exemple :

      Si l'aide s'élève à 8 000 €, alors l'entreprise reçoit chaque mois pendant 1 an : 8 000 € /12 = 666.67 €.

        Rappel : vous pouvez consulter la liste des OPCO afin d'envoyer le contrat à celui qui correspond à votre activité.

      Pour tout renseignement, l'ASP met un numéro d'assistance pour les employeurs :

      Où s’adresser ?

      Métropole

      0 809 549 549

      Prix d'un appel local

      Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et 13h30 à 17h

        À noter : si le contrat est supérieur a une durée d'1 an, l'entreprise peut demander l'aide unique lors de la 2e année du contrat, à partir du 1er juillet 2022.

Revenir au sommaire de cette partie

  À noter : d'autres aides s'appliquent pour l'embauche en apprentissage d'une personne handicapée.

  À noter : le ministère du travail vous propose un guide de simplification [application/pdf - 4.4 MB] pour l'embauche de personnes en contrats aidés.

Information coronavirus : suivi hebdomadaire des Hôpitaux du Bassin de Thau

Vendredi 26 novembre, on comptait 10 patients hospitalisés pour Covid dont 8 en Médecine et 2 en Réanimation.
 Nous sommes entrés depuis le 1/11 dans la 5ieme vague avec 19 patients pris en charge correspondant à 23 séjours dont :
- 4 en réanimation
- 19 en médecine
- 0 en EHPAD-USLD
Parmi ces 19 patients, 9 sont rentrés à domicile et 10 sont hospitalisés actuellement.
 68% des patients admis en médecine et 75% de ceux admis en réanimation n’étaient pas vaccinésPeut être une image de 6 personnes et texte qui dit ’12 10 26/1 Hospitalisation HBT (En cours) VÀ. Hospitalisation REA/USC (En cours) INFOS 12 19/11 22/11 23/11 10 PATIENTS HOSPITALISÉS DONT 2 EN REA → 19 PATIENTS PRIS EN CHARGE POUR LA 5IEME VAGUE (DEPUIS LE 1/11)’
 À retenir cette semaine :
 11 nouvelles hospitalisations sur la semaine
 3 entrées en Réanimation
 L’ouverture d’un secteur Covid en Médecine B
 La cellule de crise de l’hôpital a été réactivée le 24/11
 Le taux d’incidence de l’Hérault est de 243/100 000 hab. En 7 jours, il a augmenté de 130 %.
Le territoire de Sète a le taux d’incidence le plus élevé du département à 295 et Agde a un taux plus faible à 181
Les mesures à notre disposition restent les mêmes et nous devons tous les appliquer :
Le respect des mesures barrières :  et notamment le port strict du masque dans les espaces clos publics et privés
 L’aération des locaux qui doit se faire plusieurs fois par jour
La vaccination de ceux qui ne sont pas encore rentrés dans le schéma de primo vaccination et la 3ieme dose de rappel pour tous à compter du 27/09
 

 

Coronavirus : dernier point de situation en Occitanie

L’Agence Régionale de Santé recensait ce vendredi 26 novembre ausoir, 779 hospitalisations en cours dont 167 en réanimation et soins critiques et 5 312 décès dans les établissements de santé

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.
Prochain bulletin d’information : mardi 30 novembre

aaaabhhhhhhCapture

Pour comparer :

Bulletin d’information COVID-19 en Occitanie du mardi 23 novembre 2021

[Point presse situation COVID-19 en Occitanie du mardi 23  novembre 2021]

Bulletin d’information COVID-19 en Occitanie du vendredi 19 novembre 2021

Violences aux Antilles: le gouvernement "prêt" à parler de l'autonomie de la Guadeloupe

Selon Orange.fr :

Le gouvernement est "prêt" à parler de l'autonomie de la Guadeloupe, département touché par une violente crise, a indiqué vendredi le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, annonçant également la création de "1.000 emplois aidés pour les jeunes".

Lors des réunions de ces derniers jours pour tenter de résoudre la crise, née d'un refus de l'obligation vaccinale avant d'embrasser des revendications sociales, "certains élus ont posé la question en creux de l'autonomie", a déclaré Sébastien Lecornu dans une allocution télévisée aux Guadeloupéens.

"D'après eux, la Guadeloupe pourrait mieux se gérer d'elle-même. Ils souhaitent moins d'égalité avec l'Hexagone, plus de liberté de décision par les décideurs locaux. Le gouvernement est prêt à en parler, il n'y a pas de mauvais débats du moment que ces débats servent à résoudre les vrais problèmes du quotidien des Guadeloupéens", a poursuivi le ministre.

M. Lecornu a également annoncé le financement de "1.000 emplois aidés pour les jeunes, avec un accompagnement spécifique et une formation, dans le secteur non marchand, pour soutenir les collectivités ou les associations sociales, sportives, environnementales du territoire".........

 

Poursuivre sur : https://actu.orange.fr/france/violences-aux-antilles-le-gouvernement-pret-a-parler-de-l-autonomie-de-la-guadeloupe-CNT000001GSewJ/photos/une-barricade-en-feu-bloque-un-pont-a-fort-de-france-en-martinique

METEO Sète prévisions sur les 3 prochains jours

Infographies sur : https://meteofrance.com/previsions-meteo-france/sete/34200

2021-11-27

Pour ce matin. A 2 heures, la pression atmosphérique au niveau de la mer sur la commune, est de 999 hectopascals. Nombreux nuages malgré quelques rares éclaircies. Le thermomètre indique 5 degrés vers 7 heures. Petit vent d'Ouest-Nord-Ouest généralement faible. Pour cet après-midi. Temps largement ensoleillé. Les températures sont proches de 10 degrés vers 13 heures. Vent d'Ouest faible à modéré. Pour ce soir. Belles périodes d'éclaircies. Le thermomètre indique 6 degrés vers 19 heures. En première partie de nuit, établissement d'un vent d'Ouest, souvent assez fort. Pour la nuit prochaine. Ciel peu nuageux. Température sous abri de 5 degrés vers 1 heure. Vent d'Ouest assez fort, en début de nuit ; puis s'atténuant.
 
Pour dimanche matin. Nuages bourgeonnants ; éclaircies plus larges en milieu de journée. Température : 4 degrés vers 7 heures. À la mi-journée, établissement d'un vent de Nord-Ouest, assez fort. Pour dimanche après-midi. Ciel très nuageux. Température : 8 degrés vers 13 heures. Vent de Nord-Ouest, assez fort, l'après-midi ; puis atténuation.
 
 
Pour lundi matin. Beau temps sec et bien ensoleillé. Températures minimales : 2 degrés. Vent de Nord-Ouest, assez fort. Avec des rafales atteignant, localement, 65 km/h, jusqu'en début d'après-midi. Pour lundi après-midi. Le soleil brille sans partage. Températures maximales : 9 degrés. Ces températures sont en-dessous des valeurs normalement observées.
 
 
L'après-midi, vent de Nord-Ouest, assez fort ; puis faiblissant. Rafales atteignant 65 km/h localement. Pour mardi matin. Soleil et ciel bleu prédominent. Températures minimales : 1 degré. Ces températures sont en-dessous des valeurs normalement observées. Vent faible à modéré de Nord-Ouest. Pour mardi après-midi. Soleil généreux. Températures maximales : 11 degrés. Vent de Nord-Ouest faible à modéré.
 

 

 

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 aaaabfemmmmmIMG_20211125_185705

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’agglopôle organisait hier, une soirée thématique au Théâtre Molière de Sète (petites scènes jouées par la Compagnie « Aux Ailes Citoyennes », suivies d’un débat interactif).
 
L’occasion de présenter l'aide apportée aux femmes victimes de violences conjugales (environ 220 000 chaque année en France), à travers le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (création d’un poste d’intervenante sociale, pose de cloisons phoniques pour auditionner en toute confidentialité au Commissariat de Sète, mise à disposition gratuite de locaux pour les associations et conseillers… ).
L’objectif étant d’améliorer toujours plus, l’accueil et l’hébergement d’urgence sécurisé pour les victimes.

 aaaabfemmIMG_20211125_184154

 

Des chiffres implacables
-
125 décès liés aux violences conjugales recensés
par la police et la gendarmerie en 2020.
-
Parmi les victimes, 102 sont des femmes, 23 sont des
hommes. 82 % des victimes de violences conjugales
sont donc des femmes.
- 82 % des auteurs de ces violences sont des hommes.
-
3 5 % d e s fe m m e s v i c t i m e s ava i e nt d é j à s u b i
des violences.

aaaabfemmIMG_20211125_185232
-
67 % d’entre elles avaient signalé ces faits aux forces
de l’ordre.
-
Au total, 18 % des victimes féminines avaient déjà
déposé plainte.
-
66 % des faits sont commis entre époux, concubins ou
pacsés.
-
Dans 86 % des cas, les passages à l’acte se produisent
au domicile du couple, de la victime ou de l’auteur.
- 30 % des faits sont précédés d’une dispute.
-
Dans 24 % des cas, les faits interviennent dans le
contexte d’une séparation non acceptée.
- 33 % des victimes ont été tuées par arme à feu.
-
Sur les 125 auteurs identifiés, 105 étaient de nationa-
lité française et 20 de nationalité étrangère.
-
En 2020, 238 tentatives d’homicide au sein du couple
ont été recensées. C’est 30 de moins qu’en 2019.
Ces chiffres sont tirés de l’Étude nationale sur les morts
violentes au sein du couple, publiée le 2 août 2021 par
le ministère de l’Intérieur.

 aaaabfemmIMG_20211125_185130

 A ce sujet François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle précisait :

 C'est un problème très grave...

 "Les années qui viennent de s’écouler ont été catastrophiques dans le domaine de la violence faite aux femmes. La crise sanitaire et les confinements successifs ont engendré une hausse significative du phénomène. Les signalements ont augmenté de 40% dès le premier confinement et de 60% lors du second.

 Ce triste constat fait réfléchir. Il démontre qu’en étant intégrées par le travail, la vie sociale, l’engagement associatif, les femmes sont davantage protégées, soutenues, écoutées. C’est une motivation supplémentaire à concentrer nos efforts sur l’intégration économique et sociale des femmes dans nos communes, dans nos territoires. J’y travaille depuis ma première élection en tant que maire de Sète où j’ai créé la première délégation à la condition féminine, inspiré du premier secrétariat d’Etat éponyme créé par Simone Veil que nous avions eu le plaisir d’accueillir à Sète. Conscient du problème, nous avons d’abord travaillé à développer l’accès aux droits, aux soins, à l'emploi et à la culture grâce au réseau Via Voltaire. Ce réseau est toujours aujourd’hui, une force vive d’écoute et de réactivité, un outil essentiel pour aider, accompagner les femmes dans leur parcours.

 A travers le Conseil intercommunal de sécurité, de prévention de la délinquance, que je préside avec Hugues MOUTOUH, préfet de l’Hérault, Fabrice BELARGENT, procureur de la République, et Kléber MESQUIDA, président du Département de l’Hérault, nous travaillons sur l’accueil des victimes, femmes et enfants au sein du commissariat de Sète-Frontignan. Je salue à ce titre l’implication de Robert Saby, commissaire divisionnaire, de son équipe, et de la brigade de la famille.

 Nous avons ainsi :

  • créé un poste d’assistance sociale chargée de l’accueil des femmes victimes de violence et aménagé un bureau dédié à l’aide d’ailleurs d’un chantier d’insertion,

  • installé des couloirs distincts pour qu’auteurs et victimes ne se croisent pas.

  • créé une salle Mélanie adoucir tant que faire se peut l’audition des petites victimes

  • et posé des cloisons phoniques pour écouter les femmes en leur assurant un climat de confidentialité

 En tant que maire de Sète, Président de Sète agglopôle et du CISPDR, j’ai souhaité renforcer l’accès aux droits. Plusieurs locaux ont été mis à disposition d’associations qui font un remarquable travail d’écoute et d’orientation. Je pense au CIDFF, à l’association des avocats, au défenseur des droits, aux conseillers familiaux, aux conseillers du droit. Des policiers municipaux mais aussi des agents des services municipaux ont été formés aux mécanismes de ces violences en partenariat avec le réseau Via Voltaire.

 Enfin, médecin de profession, j’apporte tout mon soutien à la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) notamment dans le cadre du contrat de ville. Nos acteurs de santé sont un des rouages clés dans la détection et l’orientation des victimes. Je salue leur implication. Je n’oublie pas l’appui de France Victimes, des psychologues cliniciens qui apportent l’aide nécessaire aux femmes et aux enfants pour leur permettre de se reconstruire, même si le chemin est souvent long et jonché d’embuches.

 

Face à ce fléau, il est important d’unir nos forces pour mener une action coordonnée et gagner en réactivité. En ce sens, la situation évolue favorablement. Le mouvement #MeToo,le comptage des féminicides par les associations qui atteignent le triste chiffre de 90 en ce mois de novembre 2021,le Grenelle des violences conjugales lancé le 3 septembre 2019, ont permis une meilleure prise de conscience de la dangerosité des violents conjugaux et des défaillances dans la prise en charge des victimes.

 Les dispositifs de signalement ont été renforcés et des campagnes de communication ont permis de mieux sensibiliser la population à ce fléau. Les forces de sécurité : police Nationale, Gendarmerie et police municipale se sont pleinement mobilisées.

 Mais il y a encore beaucoup à faire.

 Je remercie Mme CANOVAS Déléguée Départementale aux droits des femmes et des familles, ainsi que les élus et partenaires présents ce soir. Ensemble, nous trouverons de nouvelles solutions pour améliorer la situation sur le bassin de Thau, notamment en matière d’accueil d’hébergement d’urgence sécurisé pour les victimes de violences conjugales."

 

 

Pensions de retraite : + 1,1 % au 1er janvier 2022


Compte tenu de la publication par l’Insee de l’indice des prix à la consommation hors tabac pour le mois d’octobre 2021, les pensions de retraite de base seront revalorisées de 1,1 % au 1er janvier 2022.

La revalorisation des pensions de retraite intervient au 1er janvier de chaque année.

Cette revalorisation de 1,1 % concerne toutes les retraites de base, à l’exception de celle des avocats : celle des salariés du privé, des fonctionnaires et des indépendants. Elle sera appliquée sur les pensions dues au titre du mois de janvier 2022 qui seront versées début février.

La règle de revalorisation annuelle des montants des retraites de base est inscrite dans le Code de la Sécurité sociale.

Cette hausse de 1,1 % a donc été calculée selon la formule qui correspond au rapport entre l’évolution de l’indice des prix à la consommation de novembre 2019 à octobre 2020 et celui de novembre 2020 à octobre 2021.

Par ailleurs, pour faire face à la hausse des prix de l’énergie et des carburants, les retraités qui perçoivent un montant de pension inférieur à 2 000 € nets par mois recevront une indemnité inflation d’un montant de 100 €. Elle sera versée par leur caisse de retraite en février 2022.

  À noter : La revalorisation des pensions de retraite était de 0,4 % au 1er janvier  2021.

  À savoir : L’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) sera également augmentée de 1,1 %.

Pour en savoir plus

France Rénov' : un nouveau service public pour rénover son logement à compter du 1er janvier 2022

À compter du 1er janvier 2022, le nouveau service public unique France Renov' mis en place par le ministère de la Transition écologique, accompagnera les ménages souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Prévu dans le cadre de loi climat et résilience, ce service donnera des conseils neutres, gratuits et personnalisés. L'aide Habiter mieux sérénité deviendra MaPrimeRénov' Sérénité.

 

Le nouveau service public France Rénov' a pour objectifs de donner aux usagers, un égal accès à l'information, les orienter tout au long de leur projet de rénovation et assurer une mission sociale auprès des ménages aux revenus les plus modestes.

Les informations et conseils délivrés faciliteront la mobilisation des aides financières et permettront de guider les ménages vers des professionnels compétents en s'appuyant sur :

  • un site internet unique france-renov.gouv.fr qui réunira des informations nécessaires au projet de rénovation, un outil de simulation sur les aides financières disponibles, un annuaire des artisans qualifiés RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) ;
  • un numéro de téléphone national unique (0 808 800 700) pour joindre les conseillers France Rénov' ;
  • un réseau de plus de 450 guichets uniques Espaces Conseil France Rénov' réparti sur l'ensemble du territoire. Ce réseau va rassembler les Espaces Conseil FAIRE et les Points rénovation information de l'Anah (PRIS), et poursuivra son développement en partenariat avec les collectivités locales.

Les ménages souhaitant rénover leur logement pourront être accompagnés, par un interlocuteur de confiance : Mon Accompagnateur Rénov'. Ce dernier aura pour mission de simplifier le parcours de travaux, grâce à un suivi pluridisciplinaire tout au long du projet : technique, administratif, financier, voire social le cas échéant.

  À savoir : Dès le 1er janvier 2022, l'aide Habiter mieux sérénité permettant de soutenir la rénovation énergétique des ménages les plus modestes, et prioritairement ceux habitant dans des passoires thermiques par une rénovation globale deviendra MaPrimeRénov' Sérénité, grâce à :

  • des taux de financement avantageux pour inciter à des travaux ambitieux, jusqu'à 50 % des travaux réalisés, plafonnés à 30 000 €, cumulable avec des primes spécifiques et des aides des collectivités locales ;
  • un gain énergétique minimum de 35 %, attesté par une évaluation énergétique ;
  • un accompagnement individuel systématique ;
  • la possibilité de bénéficier à partir du 1er juillet 2022, des primes CEE par geste ou de la prime CEE Coup de pouce rénovation performante .

Le barème des aides MaPrimeRénov est maintenu au 1er janvier 2022, les logements éligibles sont ceux de plus de 15 ans. Une enveloppe budgétaire de 2 milliards d'euros sera consacrée à cette prime en 2022.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon